Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à farine, à foulon, à huile et à ressence, actuellement mosquée, salle de spectacle et établissement de bienfaisance

Dossier IA06001661 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination moulin à ressence
Destinations mosquée, salle de spectacle, établissement de bienfaisance
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bief de dérivation, logement
Dénominations moulin à farine, moulin à foulon, moulin à huile
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Hydrographies la Foux la Tierçade
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : quartier du Rio blanquet
Adresse : 34 boulevard Gambetta
Cadastre : 1809 E 183 à 188 ; 2006 AY 292

Ce moulin hydraulique a été bâti vers 1770 (porte la date 1775) par un marchand parfumeur. Il comprend au départ un moulin à blé, une ressence et un foulon, puis un moulin à huile, à farine et une ressence. Il a été implanté sur un terrain appelé Le Ribas qui surplombait une taillanderie (IA06001662). Celle-ci est rattachée au site au début du 19e siècle et devient un moulin à farine. En 1846, l'établissement consiste dès lors en trois bâtiments indépendants : le bâtiment construit à la fin du 18e siècle, probablement formé de deux corps de bâtiments, servant de moulin à huile et de ressence, l'’ancienne taillanderie accueillant le moulin à farine, et le dernier bâtiment abritant une écurie avec grenier à foin. Les salles de broyage des olives du moulin à huile et de la ressence sont modernisées en 1868 (suivant dates portées). L'extension du site en direction du boulevard, avec le recouvrement du chemin d'accès au moulin à huile, doit également dater de cette époque. En 1897, des logements remplacent le moulin à farine. Le site est racheté en totalité, en 1935, par la famille Lambert. La maison située sur le boulevard sert alors de garage et d'entrepôt. Le bâtiment principal est transformé en menuiserie qui explose accidentellement dans le années 1950 (source orale). La structure est reconstruite en réunissant les deux corps de bâtiments des anciens moulins à huile et à ressence. Ce bâtiment accueille aujourd'hui des locaux associatifs et religieux. La salle de broyage du moulin à huile a été rénovée et se visite. En dessous, la salle de la ressence et la grande roue sont désaffectées et dégradées.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1775, porte la date
1868, daté par source

La salle de broyage et de pressurage du moulin à huile se situe au troisième étage de soubassement, en limite est du bâtiment principal. L'accès à cette salle s'effectue par un passage couvert, qui s'ouvre sur une cour. L'entrée porte la date de 1775. Cette salle forme un L irrégulier, et porte à l'intérieur la date de 1868. Deux broyeurs à meules en bon état occupent une alcôve dans la partie sud de la pièce. Deux presses et un cabestan sont disposés le long du mur nord. Cette salle est éclairée par deux baies percées dans la face est du bâtiment. Les autres installations du moulin se situent au premier étage de soubassement. Ces éléments sont moins bien conservés. La roue à eau de 8 à 10 mètres de diamètre sur environ 80 cm de large est sous la salle du moulin à huile et actionnait aussi la ressence. L'alimentation en eau de la roue s'effectuait par le sud et semble-t-il, par le haut. L'eau s'écoulait ensuite dans un canal de fuite d'environ 1m30 de hauteur et long de plus de 3 mètres. Celui-ci aboutit dans la chambre hydraulique du moulin inférieur (IA06001662). À l’extrémité gauche de ce canal se trouve une citerne en pierre de taille, d'une profondeur approximative de 5 mètres et d'environ 1 mètre de diamètre. Le moulin à ressence occupe une salle rectangulaire à l'ouest de la roue à eau. Il ne subsiste que quelques vestiges des deux pistes de broyage de cette unité. Ils sont placés sur un édicule d'environ 3 mètres de hauteur disposé contre la totalité du mur est de la pièce. Les restes d'une installation plus moderne suggèrent que ces broyeurs ont été électrifiés. Les bassins de décantation de la ressence se situent contre le mur nord. La salle compte également 3 presses de 1868, en mauvais état de conservation. Elles ont été placées dans un mur de presse d'un seul arc, visiblement antérieur, dont ne subsistent que les bancs. Le bief d'alimentation n'a pas été visité. Il venait de l'est et longeait le moulin par le sud.

Murs enduit
moellon
Toit tuile creuse, tuile mécanique
Étages 1 étage carré, rez-de-chaussée surélevé, étage de soubassement
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
toit à un pan
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré

étages non visités dans l'enquête

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre de la commune de Grasse 1750 [8]. Vers 1766. Archives communales, Grasse : CC87.

    Fol. 1507 : entrée sur le compte d'Etienne Perrolle d'un : "Pré arrosable, terre en Ribas, arbres fruitiers et muriers à Rioublanquet" Tiré du f°1522.
  • Cadastre de la commune de Grasse de 1757 [4- vers 1769]. Archives communales, Grasse : CC83.

    Fol. 89 : entrée sur le compte de Scipion Artaud d'un : "Moulin à huile et à farine construit par le s. Artaud dans la terre en Ribas quartier Rioublanquet" Tiré du f°1507.
  • Acte de vente. 08/10/1766. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 076/281.

    Achat par E. Perrolle d'un pré arrosable, terre en Ribas, arbres fruitiers et muriers à Rioublanquet.
  • Acte de cession. 18/04/1770. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 076/283.

    Fol. 24 : acquisition entre Etienne Perrolle et Scipion Artaud du : " Par la présente, M. Etienne Perrolle, notaire royal à Grasse, [… a remis désemparé par droit d'offrir au S. Scipion Artaud marchand parfumeur [...] le jardin clos […] comme encore le terrain attenant appelé le Ribas de Rioublanquet" ; "Ensemble le dit M. Perrolle remet et désempare au s. Artaud par les droits d'offrir le moulin à blé, celui à ressence et le foulon qu'il y a fait construire [...].".
  • Déclaration de mutation par décès de Marie Claire Gabrielle Artaud, veuve Fabrègue, n° 115. 12/10/1826. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03Q 03800.

    Fol. 36 : la succession comprend : "3. une propriété arrosable ou soit jardin, y ayant une maison, un pavillon, laboratoire, moulins à huile, à farine et à ressence à Grasse, quartier de Rioublanquet ou de la Roque.".
  • Transcription hypothécaire n°102. 15/10/1846. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/156.

    Fol. 178 : transcription d'un acte de vente passé le 11.10.1846, devant maître Sauvaire, entre Marie Christine Lauze-Fabrègue et Jean Honoré et Honoré Cresp : "Un immeuble […] quartier de rioublanquet consistant 1° En 3 corps de bâtiments dont l'un forme un moulin à farine et dépendances, un autre forme un moulin à huile, ressence, jarrerie, et le 3e forme un grenier à foin avec écurie en dessous et bûcher à côté, 2° Les réservoirs, béalières canaux et conduits d'eau [...] une planche complantée de muriers, une planche supérieure où se trouve établi le château d'eau [...].".
  • Transcription hypothécaire n°58. 30/10/1855. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/192.

    Fol. 87 : transcription d'un acte de mariage passé le 26.09.1855, devant maître Sauvaire, entre Honoré François Cresp et Antoinette Elisabeth Girard : Honoré Cavallier donne à son fils, futur époux, par avancement d'hoirie " 1 La moitié de l'immeuble [...] quartier de Rioublanquet, en nature de moulin à huile, à ressence à l'entour, réservoirs canaux, et tous objets nécessaires [...].".
  • Bail, acte 534. 24/11/1891. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/362.

    Honoré François Cavallier loue à Mathieu Authion : " Les moulins à huile et à ressence, avec bâtiments ou locaux attenants, terrains et toutes dépendances qu'il possède à Grasse, vers le bas de la ville, quartier de Rioublanquet.".
  • Traité de famille, acte 77. 18/02/1892. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 03E 078/363.

    Dans la désignation des biens de la succession H. F. Cavallier : "1/2 indivise de moulin à huile et à ressence, avec bâtiment et locaux attenants […] vers le bas de la ville quartier de Rioublanquet […].".
  • Transcription hypothécaire n°7. 23/03/1897. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/833.

    Fol. 20 : transcription d'un acte de vente passé le 18.03.1897, devant maître Artur, entre Marie Claire Cavallier et Jean Louis Aune : "Une moulin à huile et à ressence, avec bâtiment dépendances et terrain attenant, sise à Grasse vers le bas de la ville quartier de Riou-Blanquet.".
  • Transcription hypothécaire n°23. 24/08/1935. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 400Q 02/2196.

    Transcription d'un acte de donation et partage passé le 09.07.1935, devant maître Seassal, entre les descendants de Jean Lambert : "un moulin à huile et à ressence avec bâtiment, aisances et dépendances, terrain et voie d'accès […]." ; "Désignation : a. Une maison d'habitation sur le boulevard Gambetta, élevée sur rez-de-chaussée et un étage. Garage et entrepôt sur le boulevard. Le tout édifié en partie sur un chemin d'accès propre à la dite propriété. b. Bâtiment à usage d'atelier et moulin comprenant aux sous-sol et au rez-de-chaussée atelier et moulin. c. Vieille maison dans la cour élevée sur rez-de-chaussée et 2 étages. De l'autre côté et au fond de la cour a. Une maison élevée sur rez-de-chaussée et un appartement de 3 pièces. b. Une autre maison élevée sur rez-de-chaussée et un étage de 4 pièces. Jardin derrière bâtiment, traversée par le ruisseau et un autre jardin à droite avec escalier d'accès. Terrain en pente et broussailles, contenance 700 ares et 51 centiares [...]" L'acte original (à ce jour non communicable) contient un plan des lieux..
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Grasse, 1810/ Plan à l'encre sur papier par Bonafoux, 1810. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 25 Fi 069/1.

    Section A5, parcelles 183 à 188. Echelle d'origine 1/1250e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Benalloul Gabriel