Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

moulin à huile

Dossier IA06002807 réalisé en 2016

Fiche

Parties constituantes non étudiées bassin, logement
Dénominations moulin à huile
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes
Hydrographies l'Espignole
Adresse Commune : Villars-sur-Var
Cadastre : 1865 F3 663, 665 ; 2016 F3 565

Un moulin à huile existait à cet emplacement depuis une date qu'il n'a pas été possible de déterminer. Ce moulin change de mains assez régulièrement dans la seconde moitié du 19e siècle. Les matrices cadastrales indiquent ainsi qu'il est la propriété de Jean-Baptiste Lottier entre 1789 et 1885 puis de Constant Roux-Donadey de 1885 à 1890. Vers 1890, il est acquis par Barthélemy Longhi qui le détruit et le reconstruit entièrement selon ces mêmes matrices. Les mécanismes actuels auraient été transférés d'un moulin de Saint-Jean-la-Rivière (Utelle, 06). Il faut probablement dater de cette transformation l’installation de la grande roue verticale puisque sa chambre hydraulique est encore occupée par un escalier sur le plan de 1866. Depuis le début du 20e siècle, d'autres transformations sont intervenues. On observe en effet sur les photographies anciennes qu'un étage intermédiaire aujourd’hui disparu existait autrefois au-dessus de la salle des mécanismes.

Le dernier propriétaire privé, Pierre Carletti, a fait fonctionner ce moulin jusqu'en 1970. Depuis son arrêt, ce dernier a conservé l'essentiel de ses mécanismes de la fin du 19e siècle et a été ponctuellement utilisé. De 2001 à 2016, plusieurs opérations de modernisation (carrelage au sol et au mur, installation d'un chauffe-eau électrique, changement d'éléments des engrenages, réfection des augets de la roue hydraulique) ont permis sa remise en fonctionnement après son rachat par la commune qui entend y pratiquer la méthode génoise d’extraction de l'huile, délaissant les presses qui n'auront désormais qu'une fonction marginale.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1890, daté par source

Le quartier des moulins de Villars-sur-Var se trouve en bordure du village et est alimenté par un canal dérivant les eaux de l'Espignole sur une longueur de 1,5 km dans un vallon très escarpé. Le moulin à huile, dernier moulin du canal, est un moulin à huile équipé de deux broyeurs et de deux presses jumelées ainsi que d'une roue hydraulique verticale de taille moyenne (environ 5 m de diamètre) dont la structure est métallique et les augets en bois. A l’extérieur se trouve un alignement de six bacs de décantation. Le bâtiment qui abrite le moulin est construit en moellons de calcaire et enduit à l’extérieur. Il présente un étage de soubassement où se trouvent les machines, un étage carré et un étage de comble. Ce dernier, qui occupe la place d'un ancien séchoir, est couvert d'un toit à deux pans dont le faîtage est parallèle aux courbes de niveau. La roue est installée contre le pignon nord.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvrements
Couvertures toit à deux pans
Énergies énergie hydraulique produite sur place roue hydraulique verticale
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Villars-sur-Var / Marius Beynet, géomètre, dessin à l’encre sur papier, 1865, Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 25FI 158/1/F3.

    Section F3, parcelles 663, 665.
Bibliographie
  • VACHON, Emmanuel de, Le moulin à huile du site industriel de Villars-sur-Var. Dans : Journal de l'écomusée. La Roudoule, écomusée en terre Gavotte, n°31, 2012, p. 26-30.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud