Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maisons jumelles, actuellement entrepôt agricole

Dossier IA04001353 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations entrepôt agricole
Parties constituantes non étudiées étable, fenil
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Ubraye
Lieu-dit : le Touyet
Cadastre : 1831 D4 2078, 2079 ; 1988 D6 1824, 1825

L'origine de ce bâtiment pourrait remonter au 18e siècle. Sur le plan cadastral de 1831, il est découpé en deux parcelles. L'état de section précise que la parcelle n° 2078, désignée comme maison et cour, appartient à Lion Jacques ; la parcelle n° 2079, désignée comme bâtiment et cour, appartient à Michel Antoine. Probablement dans la première moitié du 19e siècle, les deux maisons ont été agrandies simultanément vers le sud, après démolition totale de l'élévation sud. Cette extension est marquée par un collage de maçonnerie lisible sur l'élévation est et par une légère rupture de la pente du toit. Les voûtes de l'étage de soubassement datent certainement de cette campagne de travaux. Au cours de la première moitié du 20e siècle, les aménagements intérieurs des parties d'habitation (planchers, cloisons, cheminées, escaliers... dont il ne reste plus que les traces d'arrachement) ont été détruits et le bâtiment a été transformé en entrepôt agricole.

Période(s) Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 1ère moitié 19e siècle , (?)
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

Cette maison est située à l'entrée du hameau du Touyet, près de l'ancien four à pain. Elle est adossée perpendiculairement à la pente ; un côté est mitoyen. Elle est composée de deux parties jumelles qui ne communiquent pas entre elles. Elle comporte trois niveaux : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble. L'étage de soubassement, est occupé par deux étables ; l'une est couverte par une voûte d'arêtes, l'autre est couverte par une voûte en berceau segmentaire ; chaque partie est accessible de plain-pied par une large porte en arc segmentaire. Le rez-de-chaussée surélevé était réservé à l'habitation avant d'être transformé en fenil ; chaque partie est accessible par une porte piétonne distribuée par un escalier de distribution extérieur en maçonnerie perpendiculaire à la façade, l'un en élévation sud, l'autre en élévation est. L'étage de comble est occupé par le fenil ; l'accès se fait par de larges baies fenières ouvertes du côté nord. L'ensemble est construit en moellons de calcaire et de tuf ; une grande partie des chaînages d'angle est réalisée en pierre de taille de tuf ; l'enduit à pierres vues comporte des inclusions. Sur l'élévation est, on remarque le collage de maçonnerie consécutif à la campagne d'agrandissement du bâtiment. On note également la porte d'un des deux logis primitifs (murée) dont l'encadrement en arc plein-cintre est en pierre de taille de tuf. Les deux portes des étables sont identiques et possèdent des encadrements en arc segmentaire en pierre de taille de tuf ; les encadrements des portes du logis sont en partie réalisées dans le même matériau, les menuiseries sont en planches dressées et cloutées ; les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier de gypse avec un linteau en bois. Les fenêtres sont occultées par des contrevents en bois pleins. La charpente est à pannes ; le toit à un pan est couvert en ciment-amiante en remplacement des tuiles creuses d'origine. L'avant-toit est réalisé par un rang de génoise.

Murs calcaire
tuf
pierre de taille
Toit ciment amiante en couverture, tuile creuse
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à un pan
Escaliers escalier de distribution : escalier droit, en maçonnerie
Typologies A3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï