Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA84000163 réalisé en 1970

Fiche

Les deux maisons sont décrites ensemble.

DESCRIPTION

Situation

Au cœur du village, sur une des rues principales orientées est-ouest, deux parcelles contiguës présentent deux façades juxtaposées mais séparées par le mur d'une construction plus récente à l'intérieur de laquelle se trouve la façade A ; la façade B borde une cour à droite de laquelle est aménagée un passage donnant sur un couloir voûté qui traverse toute la maison et aboutit à une ruelle. Les maisons n'ont pas été visitées.

Composition des façades

- Façade A : elle est bordée par les deux volées droites aller et retour d'un escalier de pierre. Deux portes ouvrent respectivement sous la deuxième volée (porte k) et sur le repos (porte 1) ; les autres baies sont des reprises.

- Façade B : elle présente trois niveaux : le premier est masqué en partie par une terrasse sur laquelle ouvrent quatre des cinq baies du deuxième niveau ; les deux premières sont ouvertes dans une partie en ressaut bordant le côté gauche de la terrasse. La dernière est à moitié cachée par un escalier montant au deuxième étage.

Le couloir voûté

Situé au rez-de-chaussée de la seconde maison, il est couvert d'un berceau de blocage interrompu par des pénétrations. Un collage marque la profondeur de l'escalier du deuxième étage, au droit d'une porte en plein-cintre, dont les piédroits sont surmontés d'impostes moulurées.

Matériaux

L'ensemble présente une maçonnerie hétéroclite. Le gros œuvre est en blocage très irrégulier, avec de nombreuses reprises. Les encadrements et les parties sculptées sont en calcaire coquillier de diverses variétés. La porte e est surmontée d'un panneau g de rocailles.

NOTE DE SYNTHESE

Les deux façades ne paraissent guère avoir de rapport entre elles. La façade B est, semble-t-il, assez homogène, tout au moins au deuxième niveau : deux portes couronnées d'un fronton alternent avec deux croisées et une demi-croisée ouvertes sur un même cordon. Mais l'analyse de détail décèle l'utilisation de nombreux éléments de remplois d'une manière désordonnée :

- encadrements différents des fenêtres

- frontons faits de morceaux divers (rampants , boules)

- clefs

- piédroits différents, impostes décalées

- éléments de sculpture sans rapport avec le reste

Dans le passage voûté, les remplois sont nombreux :

- piédroits et impostes moulurées bûchés pour faire une feuillure

- claveaux de l'arc moulurés du côté de la cour

- départ de voûtes d'arêtes au revers de cet arc

- piliers sans relation avec les murs dans lesquels ils sont englobés

- décor de rocaille au-dessus de la porte e

- remploi d'un morceau de meule.

Il semble donc que l'on ait voulu édifier une façade assez bien organisée (façade B) en utilisant d'une manière souvent maladroite, des éléments de remploi sans se soucier de leur fonction d'origine dans la plupart des cas. Cette construction a pu être effectuée dans le courant du XVIe siècle (d'après le type des baies). Les quelques éléments figuratifs sont d'un style trop archaïque pour permettre une datation.

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Saint-Martin-de-la-Brasque
Adresse : 1ère maison
Cadastre : 1932 B 489 ; 1938 B 700

Elévation ornée de fragments sculptés en remploi ; la forme des baies situe la construction de cette élévation vers la fin du 16e ou dans la 1ère moitié du 17e siècle ; la date et la provenance des remplois sont inconnues ; certains d'entre eux pourraient provenir d'un édifice roman (église du voisinage détruite pendant les guerres de religion ?)

Remploi
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison précédée au sud d'une terrasse et d'un escalier extérieur ; passage couvert voûte sous la partie est ; le 2e niveau de l'élévation sud-est percé de 2 portes couronnées d'un fronton et de 2 croisées dont les chambranles sont constitués de fragments sculptés désordonnés ; le fronton de la porte située à l'est est surmonté d'un pan de mur en appareil à bossages imitant une rocaille

Murs molasse
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, sur voûte
États conservations vestiges
Techniques sculpture
Représentations perle losange entrelacs rosace coquille tête homme soleil aigle
Précision représentations

sujet : moulures soulignées de rangs de perles, de losanges, d'entrelacs ou de rosaces, support : porte orientale et croisées ; sujet : coquilles, support : pierre encastrée ; sujet : tête d'homme, support : clef de la porte orientale ; sujet : soleil, support : clef de la porte occidentale ; sujet : aigle, support : rampe de l'escalier

Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables baie
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Dautier Nerte - Fray François - Sauze Elisabeth - Vincent Jean