Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA84000488 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

DESCRIPTION

Situation

Elle appartient à la série de maisons - dont la plupart sont étu­diées - bordant à l'est l'extrémité de la Grand'rue. Elle jouxte au nord les dépendances de l'hôtel (1).

Composition d'ensemble

Son plan actuel identique sur le cadastre napoléonien, est trapé­zoïdal avec un décrochement au nord et inclut une cour intérieure.

Du côté de la Grand'rue se trouve la partie habitée, les communs se trouvant de l'autre côté de la cour.

A l'extrémité nord se situe une toute petite cour ne figurant pas sur le plan cadastral.

Matériaux

- Façade enduite avec encadrements de baies et corniche en pierre calcaire blanche.

- Arcs du passage et de la cour nord, porte cochère, encadrements de baies autour de l'escalier au rez-de-chaussée en pierre de taille calcaire coquillier jaune.

- Murs et couvrement de la pièce voûtée en pierre de nature non déterminée.

Structure

Le corps de logis (A1 - A2) sur la rue est une maison de deux éta­ges carrés sur rez-de-chaussée dont les étages sont accessibles par un escalier placé contre la cour (D).

L'aile (B) perpendiculaire au nord de la cour est construite sur un soubassement constitué par une longue pièce voûtée en berceau en un demi sous-sol par rapport à la cour. A l'extrémité nord, un arc en plein-cintre ouvre sur la petite cour mitoyenne.

Toute la partie sud (A1) comprend deux étages élevés sur un passage pratiqué entre la Grand'rue et la cour que terminent deux arcs sur­ baissés.

Passage vers la cour.Passage vers la cour.

Les remises (C) ouvrent également sur la cour (D) par un arc sur­baissé et une porte cochère.

Contre la cage d'escalier, au nord, apparaît à chaque étage un ren­flement qui semble indiquer la présence d'un autre escalier de plan circulaire mais cette partie n'a pu être visitée.

Élévations extérieures

- Élévation principale sur la rue : elle est de composition ré­gulière de type 31M mais la porte centrale et celle de gauche ont été transformées en vitrines de café.

La porte cochère en plein-cintre a conservé une clef plate. La fe­nêtre de gauche du deuxième niveau a été abaissée. L'encadrement de la façade est constitué par deux pilastres à refends et une corniche ; entre chaque niveau court un bandeau plat.

Couverture

Comble non visité. Toiture à deux pans avec tuiles creuses.

La cour est couverte par des plaques de fibro-ciment à hauteur du premier étage.

Distribution intérieure

Seuls le rez-de-chaussée et la cage d'escalier ont été visités. Un commerce occupe la pièce sur rue et les deux pièces au nord. L'escalier dont le seul accès est le passage vers la cour prend son départ entre les deux arcs surbaissés sous un encadrement rectangulaire.

A l'ouest, un arc en plein-cintre avec une imposte derrière lequel se trouve un réduit et, à l'est, une porte rectangulaire dont l'enca­drement mouluré a été rétréci, encadrent les premières marches.

Cet escalier rampe-sur-rampe à structure de plâtre et marches recou­verte de carreaux de céramique avec nez en bois comportant une volée droite jusqu'au premier palier. Le bas du mur-noyau est orné d'une vo­lute épaisse. Sur le premier palier on trouve une ouverture à l'est, donnant sur une galerie en surplomb sur la cour, et une porte au nord surmontée d'une niche en plâtre en cul-de-four.

Une autre volée droite conduit jusqu'au deuxième palier avec une porte à l'ouest et une à l'est.

A l'étage suivant, les ouvertures sont orientées vers le nord et vers l'ouest.

Une dernière volée tournante atteint le dernier étage.

CONCLUSIONS

La structure de cette maison rappelle celle de la maison voisine (p. 939) qui possède une large façade sur rue, une porte qui conduit à la cour par un passage couvert soutenu par des arcs en pier­re ; l'escalier étant placé à l'extrémité de ce passage, à gauche, contre la cour, distribue les pièces situées entre la rue et la cour.

L'emplacement des communs est de l'autre côté de la cour tandis que l'arc en plein-cintre à l'extrémité nord constituait l'entrée une remise, aujourd'hui transformée et enclavée, ayant appartenu à l'origine à la maison voisine (p. 636). L'accès à l'escalier a visi­blement été modifié puisqu'on trouve deux encadrements, l'un rectan­gulaire à l'est, l'autre en plein-cintre à l'ouest qui indique un sens de passage est-ouest correspondant sans doute à l'emplacement de la porte d'entrée du rez-de-chaussée.

L'encadrement de la porte cochère et le décor sculpté de l'escalier - de même type que celui des maisons impasse Romarin et cours Bournis­sac - permettent de la dater de la fin du XVIIe siècle ou du dé­but du XVIIIe siècle.

Enfin, une visite de la partie nord de la maison éclaircirait la présence du renflement dans le mur nord de la cage d'escalier.

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cavaillon - Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : 256 Grand Rue
Cadastre : 1832 G1 449 ; 1982 CK 639

Cette maison appartient à la série des quelques maisons de Cavailon que l'on peut dater du 17e siècle en fonction de la structure initiale à partir d'un escalier rampe-sur-rampe qui distribue des pièces placées de chaque côté du palier. Le plan de la parcelle n'a pas évolué entre les deux cadastres, 1832 et 1982. Actuellement, la partie centrale est partagée entre deux logements disposant chacun d'une entrée sur la Grand'Rue.

Période(s) Principale : 17e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La maison se compose de deux grands corps de bâtiments (A) et (B) organisés autour de deux cours disposées en quinconce et d'une aile indépendante (C) placée à gauche de la parcelle avec derrière encore une petite cour. Le bâtiment (B) est en L sur la rue, le bâtiment (A) occupe une partie du vide du L (cour et passage) et se prolonge vers le fond de la parcelle. Pour accéder à chaque cour, il y a un passage couvert. Murs en maçonnerie de moellons irréguliers recouverts d'un enduit. Tous les éléments structurants (encadrement de baies, cage d'escalier et marches, arc du passage) sont en pierre de taille. Elle possède deux étages carrés sur rez-de-chaussée et sous-sol, avec une terrasse côté rue. L'escalier principal se situe le long de la deuxième cour ; comme le passage vers le deuxième étage est coupé du fait de l'indépendance des deux logements, un deuxième escalier part sous le passage voûté. (C) n'a qu'un étage auquel on accède par un escalier sous loggia, construite sur un soubassement couvert d'une voûte d'arêtes. Elévation sur la rue : cinq travées sur trois niveaux ; une porte sculptée à droite, une porte secondaire à gauche ; chaînages d'angle et bandeau plat entre les étages. Elévation sud sur cour (1) : deux grands arcs en plein-cintre murés puis repercés par deux portes segmentaires ; deuxième étage : véranda à structure verre et bois. Sur la cour (2) : trois niveaux à l'est et au nord et débouché du passage en plein-cintre. Les corps de bâtiment sont simples en profondeur, avec des pièces en enfilade.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile creuse
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans
appentis
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
escalier intérieur : escalier en vis, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Destombes Florence - Fray François - Marciano Florence