Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04002160 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Méailles
Adresse : 2e maison
Cadastre : 1830 D 102, 104 ; 1984 D 107

La lecture des élévations montre très nettement que la partie nord est la plus ancienne de cette maison, avec une origine qui pourrait remonter au 16e siècle. En 1830, le cadastre montre que cet emplacement était alors occupé par deux parcelles : une « maison et cour » (1830 D 104 = partie nord), appartenant à Fortoul Jean Valentin, et une « cour » (1830 D 102 = partie sud) appartenant à Sauvan Joseph dit Lapié, lequel possédait également un « bâtiment » mitoyen (1830 D 103). A cette époque, ce quartier de Méailles est nommé « Haut de Ville ». La construction de la partie sud de la maison, en partie à la place de l'ancienne cour, s'est faite dans le courant du 19e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle

Cette maison est située dans un îlot de bâtiments mitoyens, dont elle occupe un angle. Elle comporte quatre étages : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. L'étage de soubassement est occupé par une étable et une resserre. L'étable est accessible de plain-pied par une porte piétonne et une porte intérieure distribue la resserre. Le rez-de-chaussée surélevé est occupé par le logis, il est accessible par deux portes piétonnes (une au nord et une à l'ouest), desservies chacune par un escalier de distribution extérieur maçonné, accolé parallèlement ou perpendiculairement à la façade. La partie nord de l'étage carré est occupée par un fenil accessible par une large baie fenière. La partie sud est réservée au logis, on y accède par un escalier intérieur. L'étage de comble ne concerne que la partie nord de la maison, il est occupé par un grenier. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de grès, les chaînes d'angles sont en moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit à pierres vues. Au premier niveau de l'élévation ouest, on remarque la présence à l'angle nord d'une porte murée dont l'encadrement en pierre de taille avec anse de panier est chanfreiné. Sur cette même élévation, on note que le jour de la resserre était une porte bâtarde, en partie murée, surmontée d'un bel arc de décharge. Les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier, avec linteau en bois. Les fenêtres possèdent des appuis en pierre de taille et elles sont occultées par des contrevents en bois plein. Le toit est à longs pans asymétriques sur la partie nord ; il est à un pan sur la partie sud, avec une pente perpendiculaire. La couverture en plaques de fibro-ciment remplace les tuiles creuses originelles. L'avant-toit est constitué de deux rangs de génoises sur la partie nord et d'un seul rang sur la partie sud.

Murs calcaire
grès
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à un pan
toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur
Typologies A3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Frouard Mélanie - Laurent Alexeï