Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA84000260 réalisé en 1969

Fiche

DESCRIPTION

Les contraintes du parcellaire imposent à cette demeure, prise entre des maisons mitoyennes au nord, à l'ouest et au sud, des dispositions particulières d'éclairage et d'accès :

- le plan est recoupé longitudinalement par un mur de refend qui divise le corps de bâtiment en deux parties :

- la partie orientale contient une pièce par étage en avant-corps et la cage d'escalier au sud,

- la partie occidentale trois nièces en enfilade.

Les éclairages sont donc répartis sur deux façades rue Baillon et une façade dans l'angle, rue Beaujeu ; une pièce de la partie occidentale est d'ailleurs aveugle.

- l'entrée principale est située rue Beaujeu, sur la façade de la maison mitoyenne au sud : le vestibule y est en effet édifié si bien que le plan du rez-de-chaussée, plus développé, n'est pas superposable à celui des étages.

La conséquence immédiate est que cette maison ne possède pas de façade antérieure ; les façades - non ordonnancées - ont été complètement remaniées. La seule baie conservée est la porte, rue Beaujeu.

La demeure est à trois étages sur cave.

La cave, voûtée en berceau plein cintre (blocage), occupe la surface totale du plan. On y accède par un escalier droit sous le départ de l'escalier principal.

Un étroit vestibule conduit à l'entrée de la cage pratiquée dans l'épaisseur du mur mitoyen méridional sous lequel a été bandé un arc en anse de panier sur impostes. L'escalier part perpendiculairement au vestibule. La porte rue Baillon est une ancienne fenêtre de cage transformée. Le reste du rez- de- chaussée n'a pu être visité.

Aux étages, on accède directement aux deux parties du bâtiment par deux portes sur palier au premier étage, sur volée aux étages supérieurs.

Les pièces sont couvertes d 'un plafond à la française visible ou enduit.

Des boiseries à pointes de diamant (fin XVIe, début XVIIe siècle) sont encore en place au premier étage de la partie occidentale

- une porte de placard dans la nièce sud

- la porte de communication entre cette pièce et la suivante.

Ces éléments n'ont pu être photographiés.

Toit à deux pentes.

BAIE

- TYPE DE BAIE : porte extérieure, associée en travée à un oculus éclairant le vestibule

- MATÉRIAU : calcaire

- DIMENSIONS OUVERTURE : Extérieur : H = 2, 30 ; L = 1, 25

Intérieur : H = 2, 30 ; L = 1, 25

- STRUCTURE :

- Embrasure : droite

- Linteau-Arc : - extérieur et intérieur : anse de panier

- Clé : saillante passante

- Piédroits : avec base et imposte - feuillure intérieure

- DÉCOR : le parement extérieur de l 'arc, l'imposte (tableau et retour en façade), la base (tableau) sont moulurés.

Clé : agrafe ornée d'un mascaron grimaçant (première moitié XVIIe siècle).

ESCALIER

- MATERlAUX et leur MISE EN ŒUVRE : cage en blocage - marches monolithes

- CAGE - emplacement : d' angle

- plan : rectangulaire

- FORME : en vis à départ droit

- RÉVOLUTIONS et VOLÉES : - nombre : 1 volée droite à quartier tournant - 2 révolutions

- sens : gauche

- départ dans cage

- Palier-révolution : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

- Différence de niveau : 2,80 3,30 3,05

- Nombre de volées : 1

- MARCHES :

- Volée- Révolution : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

- Nombre de marches : 12 16 15

- Profondeur du giron : 0,35 0,38 0,34

- Hauteur contre marche : 0,20 0,20 0,19

- Pente : 0,60 0,50 0,56

- Emmarchement : 1, 25 1, 15 1,20

- Plafond délardé

- LIMON : à la française (première volée)

- RAMPE : à balustres en pierre (première volée)

- NOYAU : marches portant noyau

- MUR d'ECHIFFRE : plein (première volée)

- ORGANISATION DES PALIERS : accès direct aux pièces par portes sur volée (sauf premier palier)

- COUVERTURE DE LA CAGE : charpente apparente

- ÉCLAIRAGE : sur façade rue Baillon, une fenêtre par révolution

- DÉCOR : seul élément de décor : rampe de la première volée (première moitié XVIIe siècle).

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Pertuis
Adresse : 26 rue Beaujeu
Cadastre : 1937 K 1997 ; 1837 K 135, 136

Maison de notable établie au 17e siècle sur un groupe de 2 parcelles longues, l'une en coeur d'îlot, l'autre en bordure de la rue bâillon, jadis impasse ; élévations et distribution remaniées

Période(s) Principale : 17e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison composite de 3 étages et un sous-sol voûte desservis par un escalier en vis à Marches portant noyau avec petite volée droite de départ bordée de balustres ; porte d'entrée du vestibule en anse de panier ornée d'un mascaron

Murs molasse
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages sous-sol, 3 étages carrés
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations balustre mascaron
Précision représentations

sujet : balustres rampants, support : départ de l'escalier ; sujet : mascaron, support : porte d'entrée

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Broise Henri - Dautier Nerte - Sauze Elisabeth