Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA05000678 réalisé en 1984

Fiche

DESCRIPTION

Situation

La maison occupait une parcelle traversante est-ouest au milieu de l'îlot 11. La partie postérieure ouest a été récemment vendue et séparée.

Composition

La partie visitée comprend le corps de bâtiment antérieur et la cour.

Matériaux

Maçonneries enduites.

Structure

La maison se compose d'un corps de bâtiment antérieur A relié au corps de bâtiment postérieur B par une cage d'escalier C donnant sur la cour D.

- Le corps de bâtiment A comprend un étage de sous-sol, et trois étages carrés sur le rez-de-chaussée. Celui-ci se compose d'un couloir voûté d'arêtes Aa et d'une salle Ab couverte de quatre voûtes d'arêtes retombant sur un pilier central. Dans les étages, une cloison sépare les deux pièces postérieures des deux pièces antérieures. Les embrasures des fenêtres des deux façades sont couvertes d'un linteau à soffite adouci et surélevé.

- Le corps de bâtiment B n'a pas été visité ; il a été séparé récemment.

Cage d'escalier. Vue prise au premier étage.Cage d'escalier. Vue prise au premier étage.

- La cage d'escalier C abrite un escalier rampe-sur-rampe à deux volées droites parallèles de sens contraires séparées par un mur-noyau ajouré (il semble que les limons soient portés par deux colonnes à chaque étage, le crépissage rustique récent et le remplissage de certains vides interdisant une analyse précise). Une rampe en maçonnerie avec main-courante en bois double le noyau. Les volées sont en bois (structure et giron). Des volées perpendiculaires de deux marches partagent paliers et repos.

On compte à partir de la cave : un plan incliné et 5 marches ; 7, 2 et 7 marches ; 2, 9, 2 et 8 marches ; 2, 9, 2 et 8 marches ; 5, 1 et 12 marches jusqu'à l'étage sous comble. Les fenêtres suivent l'étagement des volées : 3 fenêtres du rez-de-chaussée au premier et du premier au deuxième, 2 jusqu'au troisième. Un fenestron barré d'une grille ouvre sur les pièces postérieures de A.

- La partie sud de la cour D est occupée par un appentis comprenant au rez-de-chaussée une sorte de couloir voûté en berceau surmonté d'un étage accessible de B. Au bout du couloir, une cuisine voûtée en berceau éclairée au sud sur une cour.

Élévations extérieures

- Façade antérieure est

Façade de type 22 D avec cinq niveaux.

- Premier niveau : deux vitrines rectangulaires et porte en plein cintre inscrite dans une travée toscane couronnée d'un entablement et deux volutes mutilées surmontées d'une plaque de cheminée datée 1666. Masque grotesque sur la clé. Porte bâtarde à petit cadre et panneaux en pointes de diamant.

- Autres niveaux : fenêtres rectangulaires au chambranle de bois au nu du mur avec moulure rapportée ; menuiserie de couleur vert d'eau passée.

La façade a été badigeonnée en blanc avec des chaînes en harpes peinte en noir, puis en ocre jaune.

Comble et couverture

Charpente à deux versants ; le versant ouest se prolonge sur la cage d'escalier et la cour où il est porté par des poteaux reposant sur les murs de celle-ci. L'éclairement est donné par les côtés, non fermés et actuellement par des ondulines translucides de couverture.

Distribution intérieure

- Les caves, qui ne servent plus, ont été débarrassées, les sols recouverts de cartons d'emballages.

- Le vestibule et la cage d'escalier ont récemment été enduits d'un crépi rustique très granuleux d'un jaune agressif. Planchers.

- Les salles du rez-de-chaussée (magasins de meubles, cuisine) et du premier étage (réserve de meubles) sont blanchies.

- Au deuxième étage subsiste un appartement intact avec ses lambris :

- Pièce d'entrée Aa entièrement encadrée de lambris de la fin du XVIIIe siècle ; le dessus-de-porte de l'entrée porte l'inscription A. VINCENT / 1788 taillée en relief dans la masse. Ces lambris autrefois peints en gris-bleuté sont peints en faux-bois foncé ; la porte donnant dans la pièce Ae a une découpe chantournée (battant et chambranle). Sol recouvert d'un linoléum.

Deuxième étage. Pièce Aa. Vue d'ensemble prise vers la porte de l'escalier.Deuxième étage. Pièce Aa. Vue d'ensemble prise vers la porte de l'escalier.

- Pièce Ab : cuisine.

- Cabinet Ac : masqué par le lambris, c'est une garde-robe dans laquelle on a aménagé un W.C. ; le passage vers la chambre Ad est camouflé derrière le lambris également.

- Chambre Ad : le lambris constitue la paroi de l'alcôve et du passage vers la pièce Aa ; il est peint en deux tons de gris et en bon état ; cheminée du XIXe siècle ; papier peint 1920 ; plancher. Mobilier hétéroclite.

- Pièce Ae : servant de salle à manger, elle a la même disposition que la chambre Ad avec une alcôve flanquée d'un passage ; le lambris date des années 1920-1930.

- Le troisième étage est habité ; non visité.

- Le comble est vide.

Deuxième étage. Chambre Ab. Alcôve.Deuxième étage. Chambre Ab. Alcôve.

Destinations immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées magasin de commerce
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Briançon
Adresse Commune : Briançon
Adresse : 33 Grande Rue ou de la Grande Gargouille
Cadastre : 1841 A4 690 ; 1972 AP 146

L'immeuble occupait au départ une parcelle traversante. La partie postérieure a été vendue au 4e quart du 20e siècle et l'immeuble a été séparé en deux.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

L'immeuble se compose de deux corps de bâtiment reliés par un escalier donnant sur une cour intérieure. Le corps de bâtiment sur la rue comprend un sous-sol, un rez-de-chaussée composé d'un couloir et d'une grande salle voûté d'arêtes, et de deux pièces sur la cour. Aux étages, on trouve cinq pièces. L'escalier est rampe sur rampe, à deux volées séparées par un mur-noyau ajouré. Les volées sont en bois brut. La partie sud de la cour est occupée par un appentis comprenant un rez-de-chaussée et un étage, avec un couloir et la cuisine voûtés d'arêtes. La façade sur rue se compose de cinq niveaux : deux vitrines rectangulaires et porte plein-cintre inscrite dans une travée toscane couronnée d'un entablement avec masque grotesque à la clef ; aux autres niveaux, baies rectangulaires au chambranle de bois. Il subsiste des décors intérieurs, en particuliers des lambris, intacts au deuxième étage et portant en dessus-de-porte l'inscription A. Vincent : 1788 taillée dans la masse.

Murs enduit
maçonnerie
Toit matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Marciano Florence