Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA84000281 réalisé en 1969

Fiche

DESCRIPTION

Maison située à l'angle de la rue Grande et de la traverse de la Mairie et en face de la demeure 17 dont les dispositions sont symétriques : la tourelle d'escalier polygonale est comprise entre deux corps de bâtiment

- le corps méridional, de plan rectangulaire, aspecté sur la traverse de la Mairie et sur une cour intérieure, est recoupé par un refend transversal ; trois étages.

- le corps septentrional, simple en profondeur, aspecté rue Grande comporte trois étages, le dernier sous comble ouvert en loggia, et une cave.

- la tourelle d'escalier est couverte d'un plafond en dalles portant un belvédère auquel on accède par un escalier secondaire en vis. Le noyau en est constitué par le piédroit d'une porte de l'escalier principal.

Escalier de la terrasse couvrant la cage de l'escalier principal.Escalier de la terrasse couvrant la cage de l'escalier principal.

Les façades sur rue ont été entièrement refaites et crépies. Les fenêtres du corps méridional sont couvertes d'un arc en segment.

La façade sur cour, également remaniée, présente aux deuxième et troisième niveaux des baies murées : croisées, fenêtres avec linteau décoré d'une accolade.

Le corps méridional est couvert d'un toit à deux pentes, le corps septentrional et la cage d'escalier d'un toit en appentis commun.

Au rez-de-chaussée, on accède directement à l'escalier par la traverse de la Mairie. Cette disposition est commune avec la maison 17.

La distribution intérieure, à tous les niveaux, a été, semble-t-il, très remaniée. L'accès aux appartements des deux corps est direct par des portes biaises sur palier (marche plus large) ; elles sont couvertes d'un linteau monolithe à arête extérieure chanfreinée en accolade et piédroit arrondi.

Le corps septentrional comprend une pièce par étage, le corps méridional deux pièces en enfilade ; il est aujourd'hui séparé en deux appartements distincts, à tous les étages, par des cloisons (elles ne figurent pas sur le relevé graphique) ; la circulation verticale est assurée, dans la partie méridionale, par un escalier droit à quartier tournant encloisonné construit le long du mur mitoyen. La cloison du deuxième étage porte un reste de décor en stuc (XVIIIe).

Cave : une révolution de l'escalier y conduit ; elle comprend, au pied de l'escalier, un vestibule voûté d'arêtes et une salle dont la voûte en berceau plein cintre s'appuie le long du mur sud sur un doubleau ; deux arcades brisées reposant sur un pilier commun séparent le vestibule et la cage d'escalier de la salle.

ESCALIER

- MATÉRIAUX et leur MISE EN ŒUVRE : cage en pierre de taille - marches monolithes

- CAGE : - emplacement : tourelle dans œuvre en façade

- plan : hexagonal

- FORME : hexagonal en vis ; escalier secondaire en vis (1/2 révolution) accédant au belvédère

- RÉVOLUTIONS et VOLÉES :

- nombre : 3 (+ 1 pour la cave)

- sens : à gauche

- départ : dans cage

- Palier-révolution : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

- Différence de niveau : 3,40 3,20 3,10 2,00

- Nombre de volées : 1 1 1 1

- MARCHES :

- Volée-Révolution : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

- Nombre de marches : 20 15 21 8 (belvédère)

- Profondeur du giron : 0, 34 0,30 0,32 o, 17

- Hauteur contre marche : o, 14 o, 16 0,17 0,24

- Pente : 0,41 0, 50 0,50 1, 30

- Emmarchement : 1 ,40 1,40 1,40 0,40

- Plafond : à arête

- NOYAU : marches portant noyau

- ORGANISATION DES PALIERS : portes sur palier

- COUVERTURE DE LA CAGE : dalles rayonnantes

- ÉCLAIRAGE : latéral : une fenêtre sur traverse par révolution

- DÉCOR : base du noyau baguée. Pilier de soutènement du plafond de la cage mouluré. Premier palier : niche en stuc sur un pan de la cage.

Escalier, premier palier, porte et niche dans le mur de cage.Escalier, premier palier, porte et niche dans le mur de cage.

NOTE DE SYNTHÈSE

Les problèmes posés par cette demeure sont nombreux et l'état des façades notamment ne permet pas d'y apporter de solution ; on peut seulement en proposer les données :

- L'escalier par la structure (cage, décor du noyau, portes des paliers, mode de couverture) prend place dans la série des escaliers en tourelle de la fin du XVe et du début du XV!e Siècle de Pertuis ; la façade sur cour présente des baies qui lui semblent contemporaines. L'accès direct à l'escalier par une porte sur la Traverse, comme pour la demeure 17, est exceptionnel dans ce type de plan et doit être lié à la situation de la maison en angle.

- La place du refend du corps méridional par rapport à la travée centrale de ces baies est curieuse (au droit du tableau), son épaisseur, la précarité des portes de communication qui y sont pratiquées sont autant de problèmes.

- La division du corps méridional en deux parties distinctes, possédant chacune sa circulation verticale semble remonter au XVIIIe siècle (traces de décor en stuc sur la cloison de l'escalier sud) époque de percement des baies sur la traverse de la Mairie.

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Pertuis
Adresse : 21 traverse de la Mairie
Cadastre : 1937 K 294, 295 ; 1837 K 446, 448

Maison bourgeoise successivement propriété des familles Vincent (1567) , Boyer (1602) , Maurel (1730) ; construction de la 2e moitié du 15e ou de la 1ère moitié du 16e siècle, remaniée (élévations, distribution) au 18e siècle

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : 1ère moitié 16e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison d'angle étroite, composée de 2 corps de bâtiment reliés par une tour d'escalier hexagonale couverte d'un plafond en dalles rayonnantes supportant une terrasse ; escalier en vis à marches portant noyau avec accès direct depuis la traverse de la mairie ; au sous-sol 2 caves voûtées séparées par 2 arcades brisées retombant sur un pilier ; portes palières et fenêtres de l'élévation ouest sur cour couvertes d'un linteau délardé en accolade

Murs molasse
enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages sous-sol, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
voûte d'arêtes
Couvertures appentis
toit à longs pans
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations accolade
Précision représentations

sujet : accolade, support : portes palières, fenêtres de l'élévation sur cour

Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables escalier
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Broise Henri - Dautier Nerte - Sauze Elisabeth