Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, fenil, séchoir
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Moustiers-Sainte-Marie
Adresse Commune : La Palud-sur-Verdon
Adresse : 11e maison
Cadastre : 1835 C1 218 ; 2014 C1 226

L'origine de cette maison pourrait remonter au moins au 16e siècle ou au 17e siècle.

La lecture de l'élévation montre que, sur les deux premiers niveaux, la maçonnerie est continue avec celle du bâtiment mitoyen au nord. Cette maison constituait donc à l'origine seulement une partie d'un plus grand édifice aujourd'hui inconnu. En revanche, le troisième niveau apparaît bien comme une surélévation qui vient s'appuyer sur la chaîne d'angle du bâtiment voisin. Cette surélévation remonte sans doute à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle.

Sur le cadastre de 1835, le plan de masse est identique à l'actuel et la parcelle est mentionnée comme maison. Elle est partagée entre deux propriétaires. Le bas de cette maison appartient à Carbonnel Joseph, cordonnier, qui possède également la maison mitoyenne (C1 219), ainsi qu'une autre maison toute proche (C1 228) et un jardin sous le château. C'est un autre Carbonnel Joseph, dit de Claude, qui possède "le dessus".

Cette division horizontale de la maison se lit encore aisément aujourd'hui, notamment par la présence du grand palier de distribution extérieur. Le toit et la couverture ont été refaits et un peu surélevés à la fin du 20e siècle ou au début du 21e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 17e siècle , (?)
Principale : limite 18e siècle 19e siècle

Cette maison est située dans un îlot de la partie basse du village, entre le château et l'église. Elle est mitoyenne sur trois côtés, sa seule façade est en pignon.

Elle comporte un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble.

Le rez-de-chaussée est occupé par une étable. Elle est accessible par une porte piétonne, précédée d'un porche formé par la voûte en berceau segmentaire qui supporte la coursive extérieure desservant l'étage carré.

Ce dernier est réservé au logis. On y accède par un escalier de distribution extérieur, droit, en maçonnerie, qui donne sur une longue coursive qui court parallèlement à la façade. Cette coursive dessert la porte du logis ainsi que la porte du logis de la maison mitoyenne. Le logis est constitué d'au moins trois pièces, éclairées par une fenêtre et un jour.

L'étage de comble est occupé par un fenil, accessible par une large baie fenière, et un séchoir aéré par un grand jour vertical.

L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de petits moellons calcaires. L'élévation reçoit un enduit à pierres vues, sauf au deuxième niveau, autour de la fenêtre du logis, où l'on remarque un enduit lisse. La maçonnerie de l'escalier et de la coursive reçoit un enduit rustique au ciment, alors que l'intrados de la voûte porte un enduit lisse, peint en blanc avec un décor de plinthe noire, tout à fait similaire à une finition d'intérieur.

Les ouvertures possèdent un encadrement façonné au mortier, avec un linteau en bois.

Le toit à un pan est couvert en tuile creuse.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit à un pan
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies A3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • État de section du cadastre de la commune de La Palud, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 259.

    Section C, dite du Village.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de La Palud. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 144 1 à 105 Fi 144 14.

    Section C, feuille 1, parcelle 218, échelle d'origine 1/1250e.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï