Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA84000495 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Une plaque fixée dans la maison porte la date de 1826. Une date gravée sur une clef indique la date de 164(...).

DESCRIPTION

Situation

Au nord-est de la ville cette maison est la plus grande entre la rue Michelet et l'impasse Saint Michel.

Composition d'ensemble

Sur le cadastre napoléonien, se trouvent à cet endroit deux par­celles, au nord et à l'est d'une cour qu'un passage relie à la rue. Actuellement la cour est plus petite mais on y accède par le même passage. La maison a deux entrées, l'une côté rue, l'autre depuis la cour.

Matériaux

Cave, appuis de baies sur cour, vestiges de l'escalier et arcs en pierre calcaire coquillier jaune. Mur sud de la cave en galets. Mur est recouvert d'un enduit lisse.

Structure

La maison comprend deux étages carrés sur un rez-de-chaussée bâti sur une cave voûtée en berceau orienté nord-est qui s'étend sous la partie située le long de la rue et sous le passage.

Celui-ci est délimité par deux arcs en plein-cintre sur impostes et à clef plate. L'escalier se trouve dans l'angle nord-ouest.

Le rez-de-chaussée est couvert d'un plafond à solives apparentes.

Élévations extérieures

- Élévation antérieure sur rue : à trois niveaux et trois travées irrégulières :

- Au premier niveau, on trouve à gauche la porte en plein­ cintre du passage et les baies modernes du restaurant ; au deuxième niveau, deux fenêtres rectangulaires et une en arc segmentaire ; au troisième, deux fenêtres carrées et une porte-fenêtre.

Entre le deuxième et le troisième niveau est placée une niche en pierre sculptée contenant une petite statue de la Vierge.

- Élévation sud-ouest sur cour : la portion de mur en biais comporte une seule travée avec la porte donnant dans l'escalier, une fenêtre à encadrement chanfreiné et deux fenêtres à appui mouluré identique.

Couverture

Non visité. Couverture de tuiles creuses sur une toiture à deux pans.

Distribution intérieure

Dans la cave apparaît un arc en plein-cintre sous le mur maître sud bordant le passage et la trace d'un puits (transformé en chemi­née) contre le mur ouest.

L'escalier commence dans la cave et comporte une première volée droite de 11 marches qui n'est pas dans l'axe des volées suivantes puis, tournant vers la gauche, une seconde de 4 marches.

A partir du rez-de-chaussée, l'escalier est de type rampe-sur-rampe à une volée semi tournante par étage ; ses marches ont été recouver­tes de carreaux modernes. Entre le rez-de-chaussée et le premier étage il comporte 18 marches. Le rez-de-chaussée sert actuellement de salle de restaurant, dont la cuisine est équipée d'un four rond, et les étages sont habités.

L'escalier est encadré par deux arcs en plein-cintre, celui situé côté cour, autrefois la porte, est coupé en deux mais a conservé une imposte et une clef plate, sur laquelle on peut lire la date 164(...). Sur le premier palier est disposé un arc transversal en plein-cintre.

Les étages ont été refaits mais la porte est du premier étage pos­sède un encadrement chanfreiné. On compte ensuite 16 marches jusqu'au deuxième étage.

CONCLUSIONS

C'est l'unique maison de Cavaillon possédant un escalier en pierre portant une date, dans l'hypothèse où la date portée sur l'arc est bien celle de sa construction. Il y a peu d'escaliers de ce type et il semble appartenir à une maison de petite taille. Comme les escaliers à vis en pierre il a un pan sur la cour.

La façade antérieure sur rue a été refaite mais la niche sculptée - en petit nombre dans la ville - datant visiblement du XVIIe siècle subsiste peut-être à son emplacement d'origine.

ANNEXES

Date 164(...) gravée sur la clef de l'arc de l'escalier, lisible côté cour.

Parties constituantes non étudiées restaurant
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cavaillon - Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : rue Jean-Jacques-Rousseau
Cadastre : 1832 G1 416, 419 ; 1982 CK 41

C'est l'unique maison de Cavaillon possédant un escalier en pierre portant une date ; l'immeuble pourrait donc avoir été construit dans les années 1640, dans l'hypothèse où la date portée sur l'arc est bien celle de sa construction : 164[ ]. Il y a peu d'escaliers de ce type et il semble appartenir à une maison de petite taille ; comme les escaliers en vis en pierre, il a un pan sur la cour. La façade antérieure sur rue a été refaite mais la niche sculptée date visiblement du 17e siècle.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La maison a un plan en L avec une cour située au sud-est. On y accède par le même passage que dans le cadastre de 1832. La maison comprend deux étages carrés sur un rez-de-chaussée bâti sur une cave voûtée en berceau orientée nord-est, qui s'étend sous la partie située le long de la rue et sous le passage. Celui-ci est délimité par deux arcs plein-cintre sur impostes et à clef plate. L'escalier se trouve dans l'angle nord-ouest, avec une portion de mur en biais empiétant sur la cour. L'élévation sur rue présente trois niveaux et trois travées irrégulières. Au premier niveau à gauche se trouve la porte en plein-cintre du passage et les baies modernes du restaurant ; au deuxième, deux fenêtres rectangulaires et une en arc segmentaire ; au troisième, deux fenêtres carrées et une porte-fenêtre. Elévation sur cour : une seule travée pour le pan coupé. Le rez-de-chaussée sert actuellement de salle de restaurant et les étages sont habités. L'escalier est encadré par deux arcs en plein-cintre, celui situé côté cour a conservé une imposte et une clé plate, sur laquelle on peut lire une date. Sur le premier palier est disposé un arc transerversal en plein-cintre. Dans la cave apparaît la trace d'un puits contre le mur ouest, transformé en cheminée.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvrements voûte en berceau
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations fronton pilastre
Précision représentations

Niche sculptée dans la façade, avec un décor abondant : deux pilastres ornés de chetes de fruits, cul-de-four avec coquille, larges volutes sur les côtés, cartouche et draperie sur l'entablement, fronton mouluré avec frise de denticules. Elle abrite une petite statue de Vierge, moderne.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Destombes Florence - Marciano Florence