Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04001427 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, fenil
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : La Garde
Adresse : 1ère maison
Cadastre : 1834 A2 815 ; 1954 A2 343

L'origine de cette maison pourrait remonter au 17e siècle ou au 18e siècle. Sur le cadastre de 1834, elle est mentionnée comme maison et sol et appartient alors à Aune Joseph et hoirs. Cette maison a connu une importante campagne de travaux au milieu du 19e siècle, datée en façade par le chronogramme 1855 ; c'est certainement à cette époque que la toiture a été surélevée d'un demi-niveau.

Période(s) Principale : limite 17e siècle 18e siècle , (?)
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1855, porte la date
Auteur(s) Auteur : ,

Cette maison est située dans la rue principale, côté nord. Elle est adossée parallèlement à la pente, elle est mitoyenne sur deux côtés et possède un passage couvert public au premier niveau. Elle comporte trois étages : un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. L'étage de soubassement est occupé par une étable pouvant servir de remise agricole ; cet étage est couvert par une voûte en berceau segmentaire. Le rez-de-chaussée surélevé est réservé au logis (vestibule, cuisine avec cheminée adossée, évier et placard mural, deux chambres) ; l'étage carré est occupé par une chambre et par le fenil, accessible par une large baie fenière ouverte au nord. Le rez-de-chaussée surélevé est accessible de plain-pied côté nord et il est également desservi depuis l'étage de soubassement par un escalier intérieur droit ; l'étage carré est desservi par un escalier intérieur tournant. Au rez-de-chaussée surélevé, les murs et les plafonds sont enduits et les sols sont en carreaux de terre cuite ; à l'étage carré, le sol de la chambre est un plancher et celui du fenil est constitué d'une chape de mortier sur plancher. L'ensemble est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de tuf ; l'enduit au mortier de gypse est à pierres vues. Au premier niveau de l'élévation sud, les encadrements sont en pierre de taille calcaire bouchardée ; la porte de l'étable-remise agricole possède un encadrement en arc segmentaire. La porte du logis possède un encadrement à plate-bande, avec une clef saillante et passante ornée d'un médaillon sculpté en ronde-bosse et d'un chronogramme gravé. Les autres encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier, avec linteau en bois. Les fenêtres sont occultées par des contrevents à persiennes ; la porte du logis possède un vantail à panneau mouluré et sculpté, surmontée par un châssis de tympan vitré. Le toit à longs pans est couvert en ciment-amiante en remplacement des tuiles creuses d'origine. L'avant-toit est réalisé par deux rangs de génoises maçonnées ; la saillie de rive du pignon est réalisé par un rang de génoise. Le passage public est couvert par un plafond rustique sur solives.

Murs calcaire
tuf
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ciment amiante en couverture
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier droit
escalier intérieur : escalier tournant
Typologies A3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriété propriété privée, []
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï