Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04000890 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Castellane
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 17 rue Nationale
Cadastre : 1834 Fu 340 ; 2008 AB 141

Cette maison du 17e siècle a été construite contre les remparts médiévaux, dans une rue en plein développement aux 16e et 17e siècles, qui fut du reste insérée dans une nouvelle enceinte en 1585. Elle ne comprenait sans doute pas à l'origine la construction qui se trouve de l'autre côté de l'enceinte médiévale et qui lui est rattachée aujourd'hui. Dans la seconde moitié du 17e siècle, son (premier?) propriétaire, Joseph Garron, était médecin. En 1834 encore, au moment de la confection du cadastre napoléonien, cette maison constituait une unique propriété. Elle appartenait alors à Marie Féraud, veuve Collombet. Il est donc possible que cette maison, cas assez rare à Castellane, n'ait jamais été divisée en appartements. Remanié dans sa partie basse, le vantail est probablement d'origine.

Période(s) Principale : 17e siècle

Cette maison comporte un rez-de-chaussée, trois étages carrés et un étage de comble ouvert sur la rue par une baie fenière. L'élévation à deux travées n'est régulière qu'aux niveaux correspondants aux étages carrés, les deux baies fenières étant décalées par rapport à ces travées. Le toit est à deux pans, couvert aujourd'hui de plaques de ciment-amiante, et débordant en avant-toit sur la façade par l'intermédiaire de deux rangs de génoises. Son plan est rectangulaire. L'entrée, qui se fait en façade, est située contre le mur mitoyen sud. Son encadrement est en pierre de taille. Ses deux piédroits ont une section carrée et comprennent un socle et une imposte. Son couvrement, à voussure cannelée, est en arc plein cintre déformé. Le vantail, renforcé de planches en partie basse, est cintré en partie haute. Il est garni d'une porte-guichet formée de deux panneaux verticaux cloutés. Le reste du vantail se compose de trois panneaux dans la partie cintrée et d'un dernier panneau formant dormant vertical. Deux alignements de têtes de clous losangées signalent la penture supérieure. La porte donne accès à un couloir qui conduit à la vaste cage d'escalier. Cette dernière, probablement en fond de parcelle à l'origine, se retrouve de fait en milieu de parcelle aujourd'hui : elle donne en effet accès à la partie de la parcelle qui se trouve de l'autre côté des anciens remparts, partie dont les sols ne sont pas de plain-pied avec à ceux situés en façade. A l'origine, cette cage d'escalier, à quatre noyaux et à jour central, distribuait au sud les paliers et enroulait au nord deux quarts tournant ponctués de deux repos. Elle ne possède pratiquement plus de repos aujourd'hui, ces derniers distribuant désormais les parties situées derrière la muraille. Elle est encore pourvue de sa balustrade en gypserie qui est particulièrement bien conservée. Les balustres sont carrés, en double poire. Certaines volées semblent avoir été refaites avec des balustres carrés en poire.

Toit ciment amiante en couverture
Étages rez-de-chaussée, 3 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Rapport de Pierre Garsin, lieutenant principal et criminel de Castellane, sur l'incendie d'une porte. 1652/07/17. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, B1138.

    "Pierre Garsin, conseiller du roi, lieutenant principal et criminel au siège establi en cette ville de Castellane [...] avions recogneu et veu ladite porte a moistie bruslée et difformée"
  • Confession du nouveau cadastre et allivrement général des maisons et bastiment tant de la ville de [Castellane tant] bourg que hameau faict par nous Jean-Baptiste Bonnet d’Antrevaux et Honoré Brun, notaire de St Julien expert commis par déllibération du conseil de la communauté dud. Castellane... 1685 (propriétés bâties) et 1687 (propriétés non bâties). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 39-32.

Bibliographie
  • CHAFFAUT, Suzanne du. Gypserie en Haute-Provence, cheminées et escaliers, 16e-17e siècles. Turriers : Naturalia publications, 1995.

    p. 30-31
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud