Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04002156 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Méailles
Adresse : 5e maison
Cadastre : 1830 D 158 ; 1984 D 122

L'origine de cette maison pourrait remonter au 17e siècle, mais elle a été modifiée et reprise plusieurs fois. La grande fenêtre, visible sur l'élévation est, a ainsi été une première fois rétrécie avant d'être définitivement murée. En outre, si l'élévation est présente un aspect noirci par le grand incendie qui a touché le village de Méailles à la fin du 18e siècle, l'élévation ouest est exempte de suie, ce qui tendrait à indiquer une reconstruction de cette partie au cours du 19e siècle. Sur le cadastre de 1830, ce bâtiment est mentionné comme « maison » et appartient alors à Fortoul Jean, dit Espige, lequel possède également un « bâtiment rural » à proximité ainsi qu'une « cave » dans une maison voisine.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle

Cette maison est située dans un îlot de bâtiments mitoyens et elle est traversante. Elle comporte trois étages : un rez-de-chaussée et deux étages carrés. Le rez-de-chaussée est occupé par une étable, accessible par deux portes piétonnes opposées, l'une donnant sur la rue et l'autre sur un jardin. Le premier étage carré est réservé au logis, il est accessible par une porte piétonne desservie par un escalier de distribution extérieur droit, maçonné parallèlement à la façade. Une pile d'évier est installée dans l'angle nord-est de cet étage, son évacuation extérieure étant constituée d'une tuile creuse couverte par une lauze ; une autre pile d'évier était adossée au mur ouest, son évacuation étant assurée par une section de canalisation en terre cuite. Le deuxième étage carré est également réservé au logis, il est accessible par un escalier intérieur. Deux aérations en tuile creuse flanquent la fenêtre percée dans le mur est. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de grès et les élévations reçoivent un enduit à pierres vues. Au premier niveau de l'élévation est, la porte de l'étable possède un encadrement en pierre de taille avec linteau monolithe ; au premier niveau de l'élévation ouest, la seconde porte de l'étable possède un encadrement en pierre de taille, avec arc segmentaire. Au deuxième niveau de l'élévation est, la porte du logis possède un encadrement en pierre de taille, avec linteau monoxyle ; sur ce même niveau, on note une large fenêtre murée, dont l'encadrement (piédroits et appuis) est en pierre de taille. Les autres ouvertures possèdent des encadrements façonnés au mortier de gypse, avec linteau en bois. Les fenêtres sont occultées par des contrevents en bois plein. Le toit à longs pans est couvert en plaques de fibro-ciment qui remplacent la couverture originelle en tuile creuse. L'avant-toit est constitué d'un débord de lauzes en place, surchargé par un coffrage moderne en ciment.

Murs calcaire
grès
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur
Typologies A1 : maison avec partie agricole, commerciale ou artisanale en partie basse
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï