Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA84000504 réalisé en 1987

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

D'après les actuels occupants de la partie étudiée, l'intérieur de la maison a été refait à neuf et la façade sud a été modifiée dans les années 1930.

DESCRIPTION

Situation

Elle se trouve sur la rive nord de la rue de la République, à l'endroit où celle-ci forme un coude et appartient à une grande parcelle au cœur de l'îlot 35 ayant une façade sur chaque rue dé­limitant l'îlot.

Composition d'ensemble

Seule est prise en considération une portion de la grande parcelle 93 correspondant à la façade ouvrant sur la rue de la République, pla­cée en biais.

Matériaux

Maçonnerie de moellons enduite (enduit lisse beige). Encadrements de baies, loggia, cordons et niche en pierre calcaire blanche.

Vitrine encadrée d'un placage en "pierre de Rognes" (molasse jaune). Corniche en béton. Toiture en tuiles creuses.

Structure

Maison de deux étages carrés et un étage à surcroît sur rez-de-­chaussée, le dernier ouvrant au sud par une loggia.

Élévations extérieures

- Le premier niveau de l'élévation principale est une large vi­trine couronnée par un petit auvent de béton, au-dessus de laquelle est placée une niche sculptée contenant une statue de la Vierge à l'Enfant. Sa partie inférieure a disparu ainsi que l'atteste un cliché an­cien.

De même ce cliché révèle qu'antérieurement à leur forme actuelle rectangulaire, les baies étaient en arc segmentaire, ce qui transpa­raît sous l'enduit, au-dessus des fenêtres.

Un cadrant solaire est fixé au troisième niveau au-dessus de la niche.

Cette façade a pour couronnement une corniche façonnée.

- Sur le mur pignon ouest, plus haut que la maison voisine, on peut lire les lettres noires d'une ancienne publicité peinte.

CONCLUSIONS

L'intérêt de cette maison réside dans sa façade principale à deux travées de baies dont la forme initiale n'était peut-être pas en arc segmentaire ; il pouvait s'agir de fenêtres rectangulaires à croisée en menuiserie, modifiées par la suite (et peut-être rétrécies).

Elle possède la seule loggia sur rue de Cavaillon, d'un type dif­férent des autres loggias. Quant à la présence de la niche sculptée, la comparaison entre le cliché Jouve et l'état actuel montre que cer­taines parties ont disparu, notamment le blason qui permettrait d'i­dentifier son origine et un cartouche de grande taille et que la tête de l'Enfant a déjà légèrement tournée. C'est la plus importante niche sculptée de la ville ; on peut la situer à la fin du XVIIe siècle.

Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cavaillon - Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : 2e maison rue de la République
Cadastre : 1982 CK 93

L'intérêt de cette maison réside dans la façade principale : elle possède la seul loggia sur rue de Cavaillon, d'un type différent des autres loggias et une niche sculptée que l'on peut dater de la fin du 17e siècle, la plus importante de la ville (malheureusement assez dégradée aujourd'hui). La façade comporte aussi un cadran solaire sur le trumeau du deuxième étage. D'après les actuels occupants, l'intérieur de la maison a été refait à neuf et la façade principale modifiée dans les années 1930 : les baies, aujourd'hui carrées, étaient en arc segmentaire.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La maison occupe une grande parcelle sur la rive nord de la rue de la République ; seule est prise en considération la portion de cette parcelle correspondant à la façade ouvrant rue de la République. Maçonnerie de moellons enduite et encadrement des baies en pierre de taille. Vitrine encadrée d'un placage en pierre de Rognes (molasse jaune). Maison de deux étages carrés et un étage à surcroît sur rez-de-chaussée, le dernier ouvrant sur la rue par une loggia. Le premier niveau est une large vitrine couronnée par un petit auvent de béton, au-dessus de laquelle se trouve une niche sculptée.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations Vierge à l'Enfant coquille chute fruit volute feuille cartouche armoiries
Précision représentations

Statue de Vierge à l'Enfant dans une niche en cul-de-four à fond en coquille, encadrée de deux piédroits chargés de grasses chutes de fruits ; au-dessus, un dais en dôme à pans coupés. Sous la séparation que constitue la corniche du rez-de-chaussée, deux volutes à feuilles d'acanthe encadrent un cartouche portant des armoiries que souligne un panneau en table moulurée. Tout ce soubassement a aujourd'hui disparu.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [Façade de maison, rue de la République : niche avec Vierge à l'Enfant, antérieure à 1933] / Tirage photographique, avant 1933. Archives départementales de Vaucluse, Avignon : 4 T 10.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Marciano Florence