Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA84000293 réalisé en 1969

Fiche

DESCRIPTION

Demeure située dans l'îlot compris entre la rue Voltaire et le mur d'enceinte et prise entre une maison mitoyenne à l'est et le pan oriental du chevet de l'église auquel elle est accolée. La façade antérieure est aspectée rue Voltaire, la façade droite sur le jardin aménagé entre l'église et l'enceinte.

Son plan rectangulaire allongé (20 m x 5 m) présente son petit côté sur la rue Voltaire. Deux murs de refend transversaux déterminent la cage d'escalier dans la partie médiane ; au rez-de-chaussée, un troisième refend coupe la partie postérieure en deux ; aux étages, les espaces antérieur et postérieur sont divisés par des cloisons.

Trois étages et demi, le demi-étage sous comble. Deux niveaux de cave, le niveau inférieur n'est pas accessible.

Entrée de la cage d'escalier.Entrée de la cage d'escalier. Escalier, première volée, arc muré et rampe à balustres.Escalier, première volée, arc muré et rampe à balustres.

Au rez-de-chaussée, l'accès à l'escalier est assuré par un vestibule occupant tout l'espace antérieur du corps (aujourd'hui recoupé par deux cloisons). le mur nord de la cage, au fond du vestibule, est percé de deux arcs en anse de panier sur impostes :

- un arc dans l'axe de la porte d'entrée donne accès à la cage

- un arc plus large (aujourd'hui muré) coupé par une rampe à balustres assure l'éclairage de la première volée et du premier repos.

Le mur d'échiffre est évidé par un arc rampant sur les premier et deuxième repos et le départ des volées correspondantes ; il est plein au dernier niveau.

Au rez-de-chaussée et sur le premier palier, un arc transversal ouvre sur les volées ; ces dispositions assurent la répartition de la lumière des fenêtres des paliers dans l'ensemble de la cage.

La façade antérieure est ordonnancée à deux travées ; un bandeau mouluré, à hauteur d'appui, souligne les deux niveaux inférieurs ; de même seuls les deux premiers niveaux sont en pierre de taille apparente, la partie supérieure de la façade a été en effet refaite et crépie. Une génoise à trois rangs de tuiles porte l’égout de la toiture.

Seule la porte a été conservée dans son état d'origine ; les fenêtres, rectangulaires et peut-être à meneau et traverse ont été rétrécies et couvertes d'un arc en segment.

Sous le bandeau d'appui, l'allège est décorée d'une étroite table saillante accostée de deux tables plus petites destinées à recevoir des lambrequins. Le comble prend jour par deux fenêtres non décorées. La façade occidentale, sur le jardin, ne présente aucune ordonnance, mais une travée d'ouvertures rectangulaires à meneau éclaire la cage d'escalier.

L'angle sud-ouest est appareillé à refends jusqu'au troisième niveau. L'espace intérieur a été remodelé par des cloisons aux XVIIIe et au XIXe siècles. Seul l'escalier n'a pas été modifié.

Au rez-de-chaussée, du sud au nord, sont disposés en enfilade le vestibule, l'escalier, la salle à manger et la cuisine qui possède une grande cheminée ménagée dans le mur de refend : un couloir, à droite du vestibule donne accès au chœur de l'église.

Aux étages, des chambres sont aménagées de part et d'autre de l'escalier au sud, elles sont ouvertes rue Voltaire, au nord, sur le jardin.

Les plafonds sont à poutres transversales (enduites) au rez-de-chaussée, à la française aux étages.

Des cheminées en marbre sont en place dans la chambre nord du premier étage et dans une chambre sud aux deuxième et troisième étages.

L'accès à la cave se fait par deux volées de l'escalier. Elle est en deux parties : au sud une partie voûtée en berceau brisé porté par un doubleau ; au nord une partie couverte d'une demi-voûte d'arêtes plus basse soulagée à l'aplomb de la façade par un arc plein cintre.

Le seul élément de décor conservé est un panneau en stuc sur le trumeau de la chambre nord du premier étage : chute d'attributs liturgiques (calice, ostensoir, encensoir) dans un cadre rocaille orné à sa partie supérieure d'un masque coiffé d'un turban (0,75 x 0,80).

BAIE

- TYPE DE BAIE : porte extérieure architecturée associant en travée porte et fenêtre du vestibule

- MATÉRIAU : calcaire Façade antérieure, porte.Façade antérieure, porte.

- DIMENSIONS OUVERTURE : Extérieur : H = 2, 80 ; L = 1, 47

Intérieur : H = 2, 45 ; L = 1, 47

- STRUCTURE :

- Embrasure : droite

- Linteau-Arc : - extérieur : arc plein cintre à crossettes

- intérieur : arc en segment

- Clé : arase

- Piédroits : avec base et imposte - feuillure intérieure

- Chambranle : il porte le décor architectural de la baie

- DÉCOR : la porte s'inscrit dans un chambranle rectangulaire couronné d'un entablement, porté par deux pilastres, et d'un fronton cintré à jour ; la fenêtre du vestibule, couverte d'un fronton droit, s'appuie sur l'architrave.

L' intégration du décor à la baie est parfaite : l'appareil à refends affecte l'ensemble du chambranle ; l'imposte de la porte se poursuit de l'arête interne du tableau à l'arête externe du chambranle, soulignant d 'un simple ressaut la présence du pilastre ; de même la frise de l'entablement.

Destinations presbytère
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Pertuis
Adresse : 67 rue Voltaire
Cadastre : 1937 K 273 ; 1837 K 497

Maison reconstruite dans la 1ère moitié du 17e siècle ; élévations et distribution remaniées et décor de gypserie ajouté après la conversion de la maison en presbytère entre 1732 et 1763.

Période(s) Principale : 1ère moitié 17e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison triple en profondeur avec au centre escalier rampe sur rampe à mur d'échiffre évidé et orné de balustres ; sous-sol voûté d'arêtes au nord, en berceau brisé au sud ; élévation antérieure à 2 travées avec porte ornée de pilastres, refends et fronton brisé ; au 1er étage trumeau en gypserie

Murs molasse
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages sous-sol, 2 étages carrés, étage en surcroît
Couvrements voûte en berceau brisé
voûte d'arêtes
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
décor stuqué
Représentations balustre pilastre fronton chute calice ostensoir encensoir
Précision représentations

sujet : balustres rampants, support : escalier ; sujet : pilastres, fronton brisé, support : porte ; sujet : chute d'objets liturgiques, support : trumeau

Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Broise Henri - Dautier Nerte - Sauze Elisabeth