Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04001902 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Castellane
Adresse Commune : Rougon
Cadastre : 1835 B 1222 ; 1995 B6 728

Cette maison pourrait remonter au 17e siècle. Sur le cadastre de 1835, elle appartenait pour partie principale à Honoré Audibert, dit Médecin, et à Jean-Antoine Audibert, maréchal, ce dernier possédant une « partie d'écurie ». A cette époque, ce quartier est nommé « la Chapelle ». Les aménagements intérieurs observés datent de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle , (?)
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

Cette maison est située dans l'îlot de la mairie, au centre du village. Elle est mitoyenne sur trois côtés (le côté nord est ruiné) et elle regarde l'ouest. Elle comporte quatre niveaux : un rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage de comble. Le rez-de-chaussée est occupé par une étable et une resserre. Il est accessible par une unique porte piétonne qui dessert également l'escalier intérieur en vis situé dans l'angle sud-ouest. L'étable possède une mangeoire, adossée au mur ouest, constituée d'une banquette maçonnée et d'une planche sur chant. Cette mangeoire est alimentée en foin par une trappe engagée dans la maçonnerie, qui descend depuis le fenil situé en étage de comble. L'étable est couverte par un plancher rustique sur solives. La resserre est accessible par une petite porte basse. Elle est couverte par une voûte en berceau segmentaire. Le premier étage est accessible par l'escalier intérieur en vis, dont les marches et les contre-marches sont en mortier avec nez en bois. La montée d'escalier est enduite avec un décor peint brun et bleu. Ce premier étage est occupé par le logis. Le sol est constitué de grandes tomettes ; les murs sont enduits avec un badigeon blanc et un décor peint marron et rouge. Le plafond à solives est enduit. Une alcôve, servant à l'origine de garde-manger, occupe l'angle sud-est ; un évier y a été installé. Une cheminée est adossée au mur est. Elle est flanquée d'un placard adossé, à quatre vantaux sculptés en losanges, et d'une niche murale accueillant un potager à deux grilles. Le mur nord est percé d'une porte qui donnait accès à une chambre, située dans le bâtiment de la parcelle mitoyenne (détruit). L'angle nord-ouest est occupé par une niche murale qui abritait la pile (évier d'origine). L'évacuation de l'eau était assurée par une pierre de taille creusée, qui fait saillie au second niveau de l'élévation ouest (ancienne section de canalisation en remploi ?). L'angle sud-ouest est occupé par la montée d'escalier tournant qui dessert le second étage. Ce second étage est occupé par une chambre. Le sol est en petites tomettes ; les murs sont enduits avec un badigeon jaune et un décor de plinthe marron puis noire ; le plafond à solives est enduit. Une alcôve au sol en mortier se trouve à l'angle sud-est. Un placard adossé occupe l'angle nord-est et une niche murale se trouve à l'angle nord-ouest. L'angle sud-ouest est occupé par la montée d'escalier en vis qui dessert l'étage de comble. Cet étage de comble est entièrement réservé au fenil. Le sol est en mortier sur solive (l'espace entre les solives est comblé par du foin). Les murs sont enduits à pierres vues. Une baie fenière est percée dans le mur ouest ; elle est occultée par un volet intérieur. Au pied de ce mur ouest, on trouve le départ de la trappe de l'abat-foin qui alimente la mangeoire de l'étable. L'ensemble de la maison est construite en moellons calcaires et en blocs de brèche calcaire. Les chaînes d'angles sont en moellons équarris. Les élévations reçoivent un enduit lisse au mortier de chaux. Les encadrements des ouvertures sont façonnés au mortier de gypse, avec un linteau en bois. Le toit à un pan est couvert de tuiles creuses. La charpente est à pannes avec poinçons reposant sur une solive. L'avant-toit est constitué de deux rangs de génoises maçonnées.

Murs calcaire
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Couvertures toit à un pan
Escaliers escalier intérieur : escalier en vis
Typologies A3 : maison avec parties agricoles en parties basses et hautes
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï