Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison

Dossier IA04002147 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Annot
Adresse Commune : Méailles
Adresse : 13e maison
Cadastre : 1830 D 415 ; 1984 D 173

L'origine de cette maison pourrait remonter au 16e siècle mais elle a sans doute été remaniée au cours du premier quart du 18e siècle : la lecture de l'élévation ouest montre, au premier niveau, l'ancienne porte du logis, dont l'encadrement porte une date : 172(?). Cette ancienne porte était desservie par un escalier de distribution extérieur maçonné, aujourd'hui disparu. Sur le cadastre de 1830, ce bâtiment est mentionné comme « maison » et appartient alors à Mège Joseph, dit Mary, cordonnier (sur l'état des sections de ce cadastre, le quartier est nommé « La Place »). L'actuelle porte du logis porte la date de 1875, qui témoigne d'un réaménagement à cette époque, incluant le déplacement de la porte du logis sur le pignon nord, ainsi que la probable condamnation d'ouvertures située sur la façade ouest.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1875, porte la date

Cette maison d'angle est située dans un îlot de bâtiments mitoyens. Elle comporte trois étages : un rez-de-chaussée et deux étages carrés, Le rez-de-chaussée était occupé par un café, accessible par une porte bâtarde, et prolongé par une petite resserre. Les deux étages carrés sont réservés au logis et sont accessibles par un escalier intérieur droit, qui prolonge un petit escalier de distribution extérieur droit en maçonnerie. L'ensemble du bâtiment est construit en maçonnerie de moellons calcaires et de grès. Les élévations reçoivent un enduit lisse. Au premier niveau de l'élévation nord, la porte du logis possède un encadrement en pierre de taille avec une platebande dont la clef saillante et passante porte un chronogramme gravé dans un cartouche en relief ; au-dessus de la porte du café, l'enduit porte encore les vestiges de l'inscription « CAFE », peinte en bleu. Au premier niveau de l'élévation ouest, l'enduit de l'encadrement d'une ancienne porte est gravé d'un chronogramme accompagné d'une inscription : « MANOTE » (?). La menuiserie de cette porte possède des panneaux moulurés ainsi qu'un heurtoir en bronze. Les encadrements des autres ouvertures sont façonnés au mortier de gypse avec linteau en bois et possèdent un petit appui en pierre de taille moulurée. Le toit à longs pans est couvert en tuile creuse ; l'avant-toit et la saillie de rive des pignons sont constitués de deux rangs de génoises.

Murs calcaire
grès
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur
Typologies A1 : maison avec partie agricole, commerciale ou artisanale en partie basse
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï