Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison Grenette

Dossier IA05000914 réalisé en 2000

Fiche

Appellations Grenette
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Guillestre
Adresse Commune : Guillestre
Adresse : place du Général-Albert
Cadastre : 1830 E4 983 ; 2001 AA 9

Maison construite sur la place principale de Guillestre, dans le quartier neuf de la ville, à proximité des remparts. Les parties basses voûtées, l'escalier central et les poutres conservées dans les pièces au nord de celui-ci au premier et deuxième étages suggèrent une date de construction à la fin du 16e ou dans la première moitié du 17e siècle. La structure interne très complexe indique des modifications de niveaux. En 1830, la maison appartient à François Rostan, cabaretier à Guillestre. La date de 1850 inscrite sur l'imposte de la porte d'entrée correspond peut-être à des travaux mineurs ou à un changement de propriétaire. La façade a, quant à elle, sans doute été refaite dans les années 1880.

Cette maison s'est effondrée en août 2015.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Dates 1850, porte la date

La façade principale qui donne sur la place du Général-Albert possède 21 fenêtres qui s'organisent en 6 travées sur 4 niveaux. Au centre de la façade, la porte du logis est précédée de trois degrés en marbre rose de Guillestre et possède un imposte en fer forgé portant l'inscription S 1850 C. Les encadrements des baies et l'étage de soubassement sont recouverts d'un crépi au ciment imitant un appareillage de pierre. La façade postérieure est mitoyenne de la maison Curnier de Lavalette, contre le mur sud de laquelle elle s'appuie. L'étage de soubassement comprend à l'extrémité ouest une grande étable voûtée d'arêtes (en partie détruites au sud) et une seconde pièce voûtée en berceau plus étroite. Au centre de la parcelle, la porte du logis donne sur un escalier droit en bois qui précède une troisième étable voûtée d'un berceau brisé. Au nord de celle-ci quelques marches qui semblent avoir été rajoutées pour rattraper des niveaux différents conduisent à une pièce aveugle en partie enterrée et dont le mur du fond est mitoyen avec la cave de la maison Curnier de Lavalette. Au centre de la parcelle se trouve la montée d'escalier principale formée d'un escalier en bois tournant à retours à jour central. Aux premier et deuxième étages cet escalier donne sur deux pièces de plan carré ayant conservé des poutres moulurées. Celle du premier étage est éclairée par une petite baie à barreaudage. A l'extrémité est le rez-de-chaussée est occupé par une longue pièce voûtée d'arêtes.

Murs galet enduit
crépi

Toit tôle ondulée
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, étage de comble
Couvrements voûte d'arêtes
voûte en berceau brisé
voûte en berceau
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier droit, en charpente
escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
États conservations mauvais état, détruit après inventaire
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations fleuron croix entrelacs
Précision représentations

Au premier étage, la pièce au nord de la montée d'escalier principale conserve des poutres reposant sur des corbeaux sculptés : le premier d'une croix à double traverse sur un motif en croisillon, le second d'un fleuron. L'imposte en ferronnerie de la porte d'entrée est décorée d'entrelacs.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Pelletier Olivia