Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison et presbytère puis bureau des postes et télécommunications, actuellement mairie

Dossier IA04001642 inclus dans village de Moriez réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations bureau des postes et télécommunications, mairie
Dénominations maison, presbytère
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Saint-André-les-Alpes
Adresse Commune : Moriez
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1838 B4 87 ; 1983 B5 781

La tradition (rapportée au préfet en 1959) veut que le presbytère de Moriez ait été construit en 1702 par un abbé du nom de Pascalis, prieur de Moriez de 1680 à 1736. Il apparaît sur le cadastre napoléonien de 1838. Dans le questionnaire sur l'état des paroisses envoyé par l'évêché en 1840, le desservant de la paroisse de Moriez confirme l'existence d'un presbytère appartenant à la commune, dont l'état est "assez décent" et qui se compose de "trois étages, deux pièces à chaque étage, de différents cabinets, d'un bûcher et d'une écurie". Ce bâtiment a servi de presbytère entre sa date de construction et le 3e quart du 19e sièce où le presbytère a été transféré à la maison érigée sur la parcelle voisine, puis il a été utilisé comme local communal, en 1907 le conseil municipal y autorise de surcroît l'installation de l'école publique de filles, en 1921, le maire de Moriez le donne à loyer à l'administration des Postes et Telegraphes, enfin entre 1965 et 1967, tout en conservant un local réservé à la mairie, il est transformé en bureau des Postes et Télécommunications. En 1907 le conseiller du préfet, commis pour donner son avis sur l'installation de l'école de filles, décrit le bâtiment ainsi : "la maison est à 2 étages : le rez-de-chaussée comprend une cuisine, une sorte de salon et des caves, le 1er étage est divisé en 2 pièces très vastes donnant sur un balcon, le deuxième est plus morcelé : il se compose de 4 pièces, petites à la vérité, mais claires et propres". En 1959, le bâtiment est structuré un peu différemment ainsi que le montre cette nouvelle description du sous-préfet : "le presbytère est un vieux bâtiment du 18e siècle comprenant un jardin, un rez-de-chaussée avec une cave et 2 pièces, un premier étage qui est de plein pied avec la rue et qui comprend 2 pièces réservées au curé et une salle indépendante qui sert de mairie et enfin, au deuxième étage, 3 pièces. Le tout est très délabré". Le projet, réalisé par R. Carré, architecte à Digne, approuvé par le conseil municipal en 1963 et, par le préfet, en 1965 prévoit d'installer, en rez-de-chaussée surélevé, un bureau de poste avec salle d'attente et la partie cuisine-séjour du logement du receveur attenante, puis la mairie (3 portes donnent ainsi sur la Grand Rue), au premier étage, 4 chambres pour le logement du receveur. Les travaux sont d'importance, modifiant totalement la structure intérieure du bâtiment, détruisant notamment les anciens escaliers, ou démontant la charpente en bois et la toiture en "tuiles rondes" pour la remplacer par une nouvelle charpente "en bois de pays" et une "couverture en fibro-ciment rouge"; concernant les façades, les "enduits à pierres vues" sont démolis, en remplacement sont prévus des "enduits au mortier de ciment à 3 couches", puis un "enduit tyrolien à 2 couches, ton crème, soubassement gris perle".

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Carré Roger,
Roger Carré

Architecte départemental des Alpes-de-Haute-Provence actif dans le 3e quart du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Le bâtiment à un étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé et 1 étage carré présente une répartition claire entre la fonction bureau de poste et mairie, même si une unité de traitement des ouvertures ou du décor maintient l'unité globale. Les deux parties n'ont pas de communication intérieure. La partie ouest du bâtiment comprend trois travées resserrées avec une porte latérale à gauche, elle est réservée à la poste. La partie est, la mairie, comporte cette fois 2 travées et une porte indépendante. La façade couverte d'un enduit ciment est rythmée par des bandeaux en fortes saillies. Le toit à longs pans est revêtu de ciment amiante en couverture.

Toit ciment amiante en couverture
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété de la commune, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Questionnaire sur l'état des paroisses du diocèse de Digne, cantons de Reillanne à Volonne. 1840. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 78.

    Paroisse de Moriez, et son presbytère.
  • Etat de sections du cadastre de la commune de Moriez. 1882-1914. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne : 3 P 0941.

    1850. Section B parcelle 86 jardin, maison et cour ; cause des diminutions : jardin du presbytère, maison et presbytère.
  • Aménagement du presbytère de Moriez en bureau de poste. 1959-1965. . Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 0024 W 0050.

    Dossier envoyé à la sous-préfecture du projet de l'aménagement du bureau de poste et d'un logement pour le receveur-distributeur dans l'ancien presbytère et des réparations du bureau ; ce dossier contient les devis descriptif et estimatif, les dessins d'exécution (plans et façades), le cahier des charges. 1963/06/02 : délibération du conseil municipal concernant l'adjudication des travaux pour l'aménagement du presbytère en bureau de poste, sont joints les élévations et plans du projet
  • Inspection du sous-préfet au presbytère de Moriez. 1959/07/15. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1006 W 0007.

    Le sous-préfet se rend à Moriez en vue d'un conseil au préfet concernant le projet d'aménagement du presbytère de Moriez en bureau de poste afin de se "rendre compte de l'état des lieux et du climat psychologique dans lequel se déroule cette affaire".
  • Installation de l'école de filles au presbytère. 1907/09/25. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1006 W 0007.

    En mai 1907, un conseiller du préfet est délégué pour donner son avis sur l'installation de l'école de filles dans le presbytère de Moriez : avis favorable. Le conseil municipal autorise l'installation de l'école de filles au presbytère de Moriez par une délibération en date du 25 septembre 1907.
  • Lettre du conseil général au préfet. 1959/06/16. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 44 W 51.

    Dans une lettre émanant du conseil général et adressé au préfet signalant des opposition entre la mairie communiste et les "milieux catholiques" au sujet de la transformation du presbytère en bureau de poste, il est mentionnée que "le presbytère a été construit en 1724 par un certain abbé Pascalis".
  • Bail à loyer du bureau des postes et télécommunications de Moriez. 1921/10/01. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains 1 O 300.

    A partir du 1er octobre 1921, le maire de Moriez donne à loyer à l'administration des Postes et Télégraphes, pour neuf années consécutives, un immeuble sis dans le village et comprenant : "1, Au rez-de-chaussé I bureau - I pièce attenant au bureau avec cheminée - débarras bucher et jardinet donnant accès sur la route ; 2, sous-sol et cave néant ; 3, Au premier étage, un appartement composé de I cuisine, I salle à manger, I une chambre ; 4, Au 2e étage, 4 chambres, le galetas réservé pour l'usage de la mairie ...". Le loyer annuel est de 350 francs.
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Moriez. / Dessin à l'encre par Bonnet, Duc, Frison, Nicolas, Rougier, 1838. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 133 / 001 à 028.

    Section B4, parcelle 87.
  • Commune de Moriez. Edifice communal. Projet de réparations à faire à la maison d'école de garçons du hameau chef-lieu de Moriez. Plan des lieux. / Dessin sur papier par Cavaillon, 1878/09/21 ; échelle de 1/1000, 31 x 41,5 cm. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 O 301.

    Le 21 septembre 1878 à Saint-André, l'agent-voyer architecte Cavaillon dresse le projet d'aménagement d'une école au chef-lieu de Moriez. Le plan des lieux sur lequel figurent l'école en question et les autres bâtiments communaux, fait partie du dossier.
Bibliographie
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p. 188 : "Quant à Messire de Pascalis, prieur de ce village [Moriez] de 1680 à 1736, il était originaire de Colmars. C'est lui qui s'occupa de l'église, la dotant d'une "seconde nef et du clocher, après avoir établi le presbytère en 1702, que les curés occupèrent jusqu'en 1907, d'où ils furent chassés".
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna