Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Rosemary, puis Villa La Palladienne

Dossier IA06000954 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations maison de villégiature Villa Rosemary, puis Villa La Palladienne
Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées garage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Saint-Jean-Cap-Ferrat
Lieu-dit : la Plaine
Adresse : 8 allée des Brises
Cadastre : 1986 AD 104

La Villa Rosemary est construite dans le premier quart du 20e siècle (vers 1910 ?) pour Arthur Cohen, banquier londonien, par l'architecte Aaron Messiah (Nice). Le jardin est réalisé à la même époque par l'architecte paysagiste anglais Harold Peto. En 1928, la villa appartient à Sir John Ward (Angleterre). En 1958, la villa renommée Villa La Palladienne est vendue à la société S.A.U.B.I. (Nice) gérée par Victor Mathias. Ce dernier fait appel à l'architecte Louis Bensa (Nice) qui lui ajoute un étage et la divise en sept appartements. Un garage couvert par une pergola en bois est aménagé au nord-est. En 1960, l'architecte L. Millon de Peillon (Nice) réalise un projet de lotissement comprenant 7 lots. Ce projet n'est pas réalisé.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1958, daté par source
Auteur(s) Auteur : Messiah Aaron,
Aaron Messiah (1858 - 1940)

Architecte niçois, il s'établit dans sa ville natale à partir de 1884. Proche de l’aristocratie hivernante, il bâtit plusieurs villas en exploitant un large répertoire stylistique : Renaissance italienne, néo-classicisme. A partir de 1910, son fils Gaston devient son collaborateur. Dans les années 1920,ils adoptent un style plus épuré en ligne avec l'Art déco (intérieur du Casino municipal de Nice, aujourd'hui détruit). Il collaboration, plusieurs à plusieurs projets d'immeubles dans le centre-ville niçois (Les Palmiers au 9, rue Frédéric Passy en 1928, et le Palais Alphonse Karr à l’angle de la rue Rossini en 1936).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Peto Harold,
Harold Peto (1854 - 1933)

Architecte-paysagiste anglais. Auteur de jardins de villas à Cannes au début du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte paysagiste
Auteur : Bensa Louis, architecte
Personnalité : Cohen Arthur, commanditaire
Auteur : Milon de Peillon Louis,
Louis Milon de Peillon

Architecte niçois dans les années 1930-1950.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La villa se compose d'un corps de logis en U et d'une aile de communs en rez-de-chaussée située du côté ouest. La partie centrale du corps de logis a un étage carré. Elle est couverte par un toit à longs pans. Les ailes, dissymétriques, sont couvertes par des toits à longs pans à croupes et par des terrasses. Leur rez-de-chaussée ouvre du côté sud sur des portiques couverts en terrasse. L'axe de la façade sud du corps central est souligné par une loggia située au second étage. Le rez-de-chaussée est parementé de bossages continus en table, les étages sont couverts d'un treillage peint. L'entrée au nord, surmontée d'un fronton, ouvre sur un vestibule central, demi-hors-oeuvre qui dessert les pièces de réception et les communs isolés par un couloir. La partie centrale du logis abrite un séjour et une salle à manger en enfilade ; les ailes, une bibliothèque (côté ouest) et un fumoir (côté est). Un escalier situé dans chaque aile donne accès au premier étage. L'aile est abrite l'escalier principal, droit ; l'aile ouest, un escalier de service tournant. La distribution des étages n'est pas connue. En 1958 deux appartements sont créés au rez-de-chaussée et au second étage, trois au premier. Les anciens portiques sont aménagés en pièces de séjour.

Murs enduit
maçonnerie
Toit ciment en couverture, tuile creuse
Étages 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures terrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en maçonnerie
escalier intérieur : escalier droit, en maçonnerie
Typologies plan-masse régulier, volumétrie régulière, élévation avec axe, caractère éclectique
États conservations remanié
Techniques peinture
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Les façades sont ornées d'un treillage peint au niveau des étages.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent