Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Rose des Alpes

Dossier IA04000088 réalisé en 1987

Fiche

La construction en 1903 de La Rose des Alpes, située à l’entrée de la ville et alignée sur la villa Les Tourelles, occupe très tôt son commanditaire, Jules Lions, ancien négociant à Puebla.

Fondateur du grand magasin de nouveautés La Ciudad de Mexico, Jules Lions sollicite entre 1891 et 1903 pas moins de trois architectes, l’anglais John Smith, installé à Manchester (avant-projet régionaliste de 1891) et deux architectes grenoblois, Girard-Reydet et Francis Girard (avant-projets de 1901). Francis Girard signe en 1903 le projet définitif. Pour sa première intervention dans la vallée, Francis Girard inaugure une série de constructions de même conception dont le nouveau type de plan en équerre intégrant la véranda sera très largement reproduit jusqu’en 1910 et repris, dans l’entre-deux-guerres, par ses deux fils architectes qui lui succèderont.

Elévation sud-ouest.Elévation sud-ouest. Elévation sud. Véranda. Vue d'ensemble.Elévation sud. Véranda. Vue d'ensemble.

Le nouveau projet architectural fait ainsi la transition entre le modèle du simple parallélépipède des années 1880 et l’ambitieuse et complexe villa-château qui marque les riches années 1900.

Le graphisme des ferronneries, très légèrement influencé par l’Art Nouveau, associant garde-corps, balcons, véranda, marquise et portail est caractéristique du style de Francis Girard, identique à celui des ferronneries qu’il exécute la même année pour la villa Puebla.

La Rose des Alpes est conservée dans son état d’origine. Seule la peinture murale placée sous la véranda et figurant un décor floral a disparu, recouverte d’un enduit blanc.

Construite sur le même plan (l’aile en retour d’équerre remplaçant l’avant-corps polygonal de La Rose des Alpes), la villa Les Rocailles à Jausiers conserve cet élément de décor peint mural.

Appellations Villa Rose des Alpes
Parties constituantes non étudiées petit parc, serre, cellier, buanderie
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Barcelonnette
Adresse Commune : Barcelonnette
Adresse : 2 avenue des Trois-Frères-Arnaud
Cadastre : 1980 AD 464

La villa est construite en 1903 et 1904 par Francis Girard, architecte à Grenoble. Le commanditaire est Jules Lions, ancien négociant à Puebla, ayant fait fortune au Mexique. En 1986 a lieu la démolition de la maison fermière et le recul du portail à cause de l'élargissement de la voie. Le décor peint sur le mur de la véranda a disparu. Xavier Borgey, sculpteur décorateur à Grenoble et J.-A.Bessac maître-verrier à Grenoble réalisent le décor intérieur. AUTEUR : Girard Francis (architecte) ; Borgey Xavier (sculpteur) ; Bessac J.-A. (maître verrier) ; JATT : attribué par source ; PERS : Lions Jules (commanditaire)

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1903, daté par source

La villa présente un bow-window sur la façade sud, couvert d'un toit en pavillon. Les 4 élévations sont soignées et distinctes ; l'élévation sud est privilégiée avec 3 travées. La modénature est soulignée par un jeu de matériaux entre la pierre de Rioms et le crépi tyrolien. Les escaliers extérieurs sont à une volée droite (élévation est, sud, ouest). L'escalier intérieur en noyer présente une rampe en ferronnerie. Au sous-sol se trouvent la serre, la cave à vins, à légumes, la buanderie, la salle des domestiques. Le rez-de-chaussée abrite la salle à manger dans le bow-window, les salons, les pièces de service et le bureau. Le 1er étage est occupé par les chambres. Les combles sont aménagées. On peut noter un bel ensemble de lambris et boiseries en noyer et des cheminées en marbre. Le parc (3840 m2) est un exemple de parc-fruitier caractéristique de la villa mexicaine avec un tracé d'allées, des arbres fruitiers et des massifs floraux.

Murs calcaire
crépi
Toit ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
Jardins massif de fleurs
Techniques ferronnerie
décor stuqué
sculpture
céramique
vitrail
Représentations entrelacs cercle fleur
Précision représentations

Les balcons, balconnets, véranda, marquise, portail et rampe de l'escalier intérieur sont en ferronnerie ouvragée au motif de courbes, d'entrelacs dans le style Art Nouveau. Le décor de plâtrerie décorative concernent les rosaces, les moulures, les corniches et les consoles de la salle à manger, du vestibule et des salons. Le départ de rampe de l'escalier en noyer est sculpté. Les carreaux en céramique du hall et du vestibule sont à motif floral. Les vitraux de la baie de l'escalier représentent une compostition florale symétrique.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Détail de la rampe d'escalier. Élévation et plan. Girard, Francis (architecte), 1902, Musée de la Vallée, Barcelonnette.

  • Détail des souches de cheminée. Élévation et plans. Girard, Francis (architecte). 1902. Musée de la Vallée, Barcelonnette.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Homps Hélène - Pauvarel Carole