Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Monte Leo, actuellement immeuble Monte Leo

Dossier IA06000211 réalisé en 1982

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Villa Monte Leo, actuellement immeuble Monte Leo
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, étang, tennis, terrasse en terre-plein, piscine
Dénominations maison, immeuble
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 26 avenue Général-Koenig
Cadastre : 1981 CN 168

Maison construite vers 1878 par l'architecte cannois Charles Baron pour M. Collinet. En 1958 l'architecte cannois Louis Lafond et l'entrepreneur cannois de maçonnerie Sorrento la remplacent pour Henri Harmiteau, de Cannes.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1958, daté par source
Auteur(s) Auteur : Baron Charles, architecte, attribution par source
Auteur : Lafond Louis, architecte, attribution par source
Auteur : Sorrento, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Personnalité : Collinet, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Harmiteau Henri, commanditaire, attribution par source

Maison de plan et de volumétrie composites symétriques avec axe de symétrie sur l'entrée, le vestibule, le grand salon et les 2 perrons opposés. 2 ailes couvertes en terrasse d'agrément avec balustrade encadrent le corps central. L'escalier de service tournant dessert le sous-sol où se trouve la cuisine. Des bossages continus ornent le 1er et le 2e niveaux des façades. Un ordre colossal corinthien scande les 2 autres niveaux du corps central que couronne une corniche surmontée d'une crête et d'acrotères. Le jardin paysager, avec mare et tennis, s'étire en longueur et prolonge celui de la villa des Anges. Immeuble de plan légèrement cintré, de 3 étages à l'est et 3 étages de soubassement à l'ouest selon la déclivité du terrain. Les extrémités sont bordées de balcons filants arrondis. La façade sud est rythmée par 10 travées de loggias groupées 2 par 2. La façade nord est bordée par les coursières d'accès aux appartements. Des avant-corps s'en détachent, 2 semi-circulaires et celui du centre rectangulaire, avec l'entrée sous un auvent en béton armé. Ils abritent les escaliers et les ascenseurs et sont éclairés par un jour vertical latéral qui se retourne à l'horizontale sous le bandeau de la couverture. Couverture en terrasse uniforme. Les appartements calés sur une trame répétitive, sont tous semblables, avec un living-room et une chambre, les blocs humides étant groupés dos à dos. Le jardin contient un parking au nord et une piscine en forme de haricot au sud.

Murs enduit
béton armé
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture
Plans jardin irrégulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, 3 étages de soubassement, 3 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées, jardin en pente
Couvertures terrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Autres organes de circulations ascenseur
Typologies plan composite symétrique, volumétrie composite symétrique, plan tripartite avec axe de symétrie traversant, étages hiérarchisés, caractère éclectique à tendance classique, perron, aile couverte en terrasse d'agrément, balustrade, corniche, caractère moderne, auvent, balcon, loggia
États conservations détruit
Techniques sculpture
Représentations ordre colossal ordre corinthien
Précision représentations

sujet : ordre colossal, ordre corinthien, support : façade sud-ouest

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille