Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Lutetia, puis clinique Lutetia

Dossier IA06000177 réalisé en 1983

Fiche

Appellations Villa Lutetia, puis clinique Lutetia
Destinations édifice hospitalier
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, bassin, allée régulière, terrain de jeu, dépendance
Dénominations maison, édifice hospitalier
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 6 rue Docteur-Calmette
Cadastre : 1981 CP 22

Maison construite vers 1873 par l'architecte cannois Charles Baron pour P. Girodoux Lavigne. Le jardin paraît contemporain de la maison. Vers 1950 l'architecte cannois César Cavallin agrandit la maison transformée en clinique.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : milieu 20e siècle , daté par source
Auteur(s) Auteur : Baron Charles, architecte, attribution par source
Auteur : Cavallin César,
César Cavallin

Architecte installé à Cannes, actif durant l'entre-deux-guerres et les années 50. Il a réalisé de nombreuses œuvres de style Art Déco ou inspirées du mouvement moderne, dans les années 1930, dans les Alpes Maritimes. Il est l'auteur d'une villa à Sainte-Maxime en 1963.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Personnalité : Girodoux-Lavigne P, commanditaire, attribution par source

Maison de plan et de volumétrie composites dissymétriques avec axe de symétrie sur la salle des domestiques, la cuisine, l'escalier et le grand salon. L'entrée latérale est précédée d'un porche à voitures couvert en terrasse d'agrément avec balustrade. Au sud oriel polygonal couvert en terrasse d'agrément au 2e étage. Des chaînages à bossages encadrent les élévations. Une corniche dentelée couronne le 2e niveau, les avant-toit couronnent le 3e. L'aile ajoutée n'a qu'un étage carré. Son élévation sud sans caractère est bordée d'un balcon sur consoles avec garde-corps maçonné ajouré. Le jardin, aujourd'hui réduit de moitié, avait un tracé régulier, organisé en parterre centré sur un bassin devant la maison que ceninture une terrasse en terre-plein. Vers l'est, 2 allées régulières se rejoignant en hémicycle encadrent un traitement plutôt paysager, avec des salles de verdure, et au centre une aire de jeu (de boule ?) . Une extension du jardin enjambait le torrent de la Peyrière jusqu'au boulevard du Cannet.

Murs pierre artificielle
enduit
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture
Plans jardin régulier
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées, jardin de niveau
Couvertures terrasse
toit à longs pans
noue
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies plan composite dissymétrique, volumétrie composite dissymétrique, plan tripartite avec axe de symétrie traversant, caractère éclectique à tendance classique, porche couvert en terrasse d'agrément, balustrade, oriel couvert en terrasse d'agrément, avant-toit
États conservations détruit

Références documentaires

Documents figurés
  • Villa Lutetia [Vue de volume, plans des étages et plan du jardin] / Album de l'agence immobilière Taylor / dessin / non daté

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille