Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Emilia, puis Julia

Dossier IA06000122 réalisé en 1983

Fiche

  • Façade antérieure sud.
    Façade antérieure sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin d'agrément
    • dépendance
    • kiosque
    • clôture de jardin
    • entrée de jardin
    • cour

Dossiers de synthèse

Appellations Villa Emilia, puis Julia
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, dépendance, kiosque, clôture de jardin, entrée de jardin, cour
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 47 boulevard d' Alsace
Cadastre : 1981 CO 116, 117

Maison construite entre 1870 et 1874 par l'architecte cannois Laurent Vianay et agrandie de 2 ailes avant 1886, probablement par le même architecte.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Vianay Laurent,
Laurent Vianay (1843 - 1928)

Laurent Vianay s’établit à Cannes en 1863. Après avoir travaillé sur des édifices religieux, il acquiert une grande renommée. C’est un architecte de talent, qui travaille dans des styles très variés, éclectisme classique, pittoresque. Il reçoit un très grand nombre de commandes privées entre 1870 et 1880. On le retrouve à Saint-Raphaël à partir de 1879, où il fait partie de l’entourage lyonnais du nouveau maire Félix Martin. Ce dernier lui commande l’élaboration du nouveau plan de la ville et les plans d’alignement de rues et places existantes. Vianay réalise deux « villas-châteaux » d’un éclectisme classique, Les Myrtes en 1881 et Marguerite en 1882.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Maison de plan carré tripartite avec axe sur le vestibule polygonal nord et l'escalier. Le perron d'entrée sur la cour nord est oblique. Au sud, perron en fer-à-cheval avec balustrade, balcon à l'étage. Les perrons couvrent une partie du sous-sol. L'agrandissement a consisté en 2 ailes symétriques en rez-de-chaussée couvertes en terrasse d'agrément. Les élévations sont harmonisées par les bossages des chaînages d'angles et les balustrades de couronnement (celle du corps central a été supprinée) . Des pilastres ioniques cannelés encadrent les 2 travées centrales de l'étage du corps central que couronne un fronton cintré brisé surmonté de putti adossés à un médaillon. Le jardin est paysager au sud de la maison, avec un kiosque et un mur de clôture surmonté d'une balustrade. Il a été refait avec son portail à l'identique lors de l'élargissement du carrefour. Végétation exotique.

Murs pierre artificielle
enduit
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture
Plans jardin irrégulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée, jardin de niveau
Couvertures terrasse
toit en pavillon
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies plan composite symétrique, volumétrie composite symétrique, plan tripartite avec axe de symétrie traversant, étages hiérarchisés, caractère éclectique à tendance classique, partie de sous-sol couverte en terrasse d'agrément, perron, balustrade, balcon, aile couverte en terrasse d'agrément, corniche, balustrade de couronnement
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations tête draperie ordre ionique fronton putto médaillon guirlande urne
Précision représentations

sujet : tête avec draperie, support : perron sud ; sujet : ordre ionique, support : façade sud du corps central ; sujet : putti adossés au fronton et soutenant un médaillon avec guirlande couronné d'une urne, support : façade sud du corps central

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille