Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Charlette

Dossier IA84000570 réalisé en 1987

Fiche

Dossiers de synthèse

HISTORIQUE

Maison construite en 1928. La façade latérale Nord-Est porte un car­touche avec cette date.

DESCRIPTION

Situation

Dans le quartier des Grands Jardins, la maison, isolée, présente une façade antérieure sud-est sur l'avenue du Pont. Elle domine un vaste jardin situé en contrebas qui s'étend vers le sud-ouest jusqu'à l'allée Guende.

Composition d'ensemble

La maison est constituée d'un seul corps de bâtiment de forme cubique. Autour, jardin d'agrément sans ordonnance particulière qui s'ouvre au sud-ouest sur un vaste potager.

Matériaux

Maçonneries enduites.

Sols : carrelages industriels polychromes.

Cheminée de marbre.

Escalier extérieur métallique.

Structure

La maison, qui comporte un rez-de-chaussée au-dessus d'un étage de soubassement à vocation de cave, est triple en largeur et en profon­deur.

Entrée par un tambour Aa qu'une menuiserie sépare d'un vestibule Ab autour duquel s'ouvrent les différentes pièces

- Ac et Ad prenant jour par une fenêtre sur l'avenue,

- une pièce obscure Ae et la cuisine Af1 dont les portes sont également placées en vis à vis,

- une chambre Ag et une salle de bain Ah respectivement éclairées par une fenêtre et un fenestron côté jardin.

Dans la cuisine une porte introduit à la souillarde Af2 où se trouve l'évier et dans laquelle une trappe ménagère dans le plafond permet d'accéder au comble ; une porte-fenêtre s'y ouvre sur le balcon (récem­ment transformé en véranda) et sur l'escalier extérieur de 16 marches qui permet de descendre dans le jardin.

Au pied de l'escalier s'ouvre la porte de la cave constituée par une seule grande pièce couverte de voûtes catalanes.

Élévations

- Élévation antérieure sud-est

Façade à un niveau et 3 travées de baies en arc segmentaire, une porte bâtarde vitrée avec imposte et précédée d'un degré de 2 marches s'ouvrant entre 2 larges fenêtres. Mur enduit au-dessus d'un soubasse­ment à appareil polygonal et avec décor de brique : chaînes d'angle harpées, arc des baies, frise de dents d'engrenage. Au centre de la toi­ture ornée d'un lambrequin en zinc, se détache un pignon percé d'un demi-oculus et couvert d'une demi-croupe débordante. Au-dessus de la porte, plaque émaillée avec le nom de la maison "Villa Charlette".

- Élévation nord-ouest sur jardin

Façade enduite à 2 niveaux séparés par un bandeau et sans décor par­ticulier.

Couverture

Comble non visité.

Tuiles mécaniques - longs pans, croupe et demi-croupe - crête ajou­rée et épi de faîtage en terre cuite.

Distribution intérieure

Cette maison ne comporte aucun élément de décor remarquable. Sols revêtus de carrelages polychromes. En Ad cheminée de marbre rouge ; celle de Ac a été supprimée.

CONCLUSION

Exemple de petite maison dans le goût pittoresque, construite en 1928, qui a la particularité de ne comporter qu'un seul niveau d'habitation. Soin plus particulier dans le traitement de la façade antérieure derriè­re laquelle le plan est tout ce qu'il y a de plus traditionnel à Cavaillon.

Appellations Villa Charlette
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cavaillon - Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : 300 avenue du Pont
Cadastre : 1982 CI 119

Maison construite en 1928 : la façade latérale porte un cartouche avec cette date.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1928, porte la date
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

La maison est située en retrait sur la rue, après une courette cimentée, avec un vaste jardin en contrebas à l'arrière qui comprend un potager. Elle est constituée d'une seul corps de bâtiment cubique. Elle comporte un étage de soubassement à vocation de cave, un rez-de-chaussée surélevé et un étage de comble ; elle est triple en largeur et en profondeur. Un couloir central distribue les pièces de part et d'autre : deux pièces sur le devant éclairées par une grande baie en façade, une pièce noire à gauche avant la chambre au fond et la cuisine à droite. La salle de bains occupe le fond du couloir. La cuisine est séparée en deux, avec une souillarde côté jardin où se trouvent l'évier et la trappe d'accès aux combles. De là on va au balcon (récemment transformé en véranda) par lequel on accède depuis le jardin par un escalier droit. La cave est constituée d'une seule grande pièce couverte de voûtes catalanes. L'élévation est à travées régulières, avec soubassement en appareil polygonal et décor de brique : soubassement des fenêtres, arc segmentaire au-dessus des baies, chaînage d'angle harpé, frise de dents d'engrenage sous le toit. Au centre de la toiture, lucarne pignon avec demi-croupe débordante, percée d'un demi-oculus sur le comble avec encadrement de brique et frise d'engrenages. Au-dessus de la porte, plaque émaillée portant le nom de la maison : villa Charlette. Tout le bord du toit est frangé d'un lambrequin en zinc qui représente une frise de postes.

Murs enduit
moellon
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvrements voûte en berceau segmentaire
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
demi-croupe
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Giraud Marie-Odile
Marie-Odile Giraud

Chargée d'études documentaires DRAC/CRMH. 1er quart 21e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marciano Florence