Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Villa Alabama, puis Cornélia

Dossier IA06000333 réalisé en 1982

Fiche

  • Vue aérienne prise du sud.
    Vue aérienne prise du sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • maison dite Asmoro
    • jardin d'agrément
    • bassin
    • terrasse en terre-plein
    • étang
    • rocher artificiel
    • avenue de jardin
    • conciergerie
    • jardin d'hiver

Dossiers de synthèse

Appellations Villa Alabama, puis Cornélia
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, bassin, terrasse en terre-plein, étang, rocher artificiel, avenue de jardin, conciergerie, jardin d'hiver
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 70 à 74 avenue du Roi-Albert
Cadastre : 1991 CK 97

Maison construite vers 1872 par l'architecte cannois Charles Baron. Elle a été achetée en 1938 aux héritiers de la comtesse de Diesbach de Belleroche par W.H. Ludington qui lui donne le nom de Cornélia. Il se proposait de construire au-devant et en contrebas une seconde villa, dite villa Asmoro, pour ses hôtes. Ce projet n'a pas été réalisé. Il est étudié dans un dossier séparé.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Baron Charles, architecte, attribution par source
Personnalité : Ludington W. H., habitant célèbre, attribution par source

Maison de plan et de volumétrie composites symétriques avec 2 ailes en rez-de-chaussée, l'une couverte en terrasse d'agrément, l'autre abritant un jardin d'hiver sous un toit en pavillon couvert de zinc. Des balustrades masquent l'ensemble des couvertures de la maison. La façade sud est ordonnancée, avec une travée centrale formant triplet à chaque niveau, avec des ordres superposés et un étage-attique orné de guirlandes de feuillage. Un perron frontal donne accès à chaque corps de bâtiment. Le grand salon a été relié au petit salon par un percement sur toute sa largeur en conservant ses éléments de décor classique. La salle à manger a été modernisée avec des murs en faux appareil et une composition en serlienne avec une fontaine sur son côté nord. Le jardin paysager surtout planté de palmiers, livistona chilensis et phoenix canariensis, est aménagé sur un terrain en forte pente constitué de terrasses reliées par des escaliers au nord de la maison. Au-devant, la terrasse principale est reliée au jardin par un escalier évasé donnant sur l'avenue d'accès circulaire entourant une mare bordée de rochers escapés.

Murs pierre
enduit
pierre de taille
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture, zinc en couverture
Plans plan symétrique, jardin irrégulier
Étages 1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée, jardin en terrasses, jardin accidenté
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies plan composite symétrique, volumétrie composite symétrique, plan tripartite avec axe de symétrie traversant, caractère éclectique et pittoresque à tendance classique et italienne, perron, aile couverte en terrasse d'agrément, balustrade, balcon, corniche, balustrade de couronnement
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations ordre dorique ordre ionique guirlande feuillage rinceau
Précision représentations

sujet : ordre dorique, ordre ionique, support : colonnes et pilastres des 1er et 2e niveaux de la façade sud ; sujet : guirlande de feuillage, support : pilastres du 3e niveau ; sujet : rinceau, support : parapet de couronnement

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille