Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Sainte-Claire-le-Château, actuellement Castel Sainte-Claire

Dossier IA83000022 réalisé en 1987

Fiche

Appellations Sainte-Claire-le-Château, Castel Sainte-Claire
Destinations hôtel de voyageurs
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Hyères - Hyères
Adresse Commune : Hyères
Adresse : 1ère maison rue Sainte-Claire
Cadastre : 1951 B 813

Rien n'est plus visible du couvent Sainte-Claire sur l'emplacement duquel serait construite la maison. Celle-ci fut édifiée au milieu du 19e siècle sur un domaine constitué peu à peu de 1849 à 1860 par le colonel Olivier Voutier, marin et archéologue, engagé auprès des partisans de l'indépendance grecque. C'est ici qu'il rédigea l'opuscule où il relate sa découverte de la Vénus de Milo. Il est enterré dans le jardin. Edith Wharton venait à Hyères depuis 1915. Elle loue la maison, y fait faire des travaux par un jeune architecte américain, Charles Knight, et aménage à Noël 1920. Elle achète le domaine en 1927 pour 20000 F. Elle y reçoit amis et relations jusqu'à sa mort en 1937. En 1955 l'architecte hyérois Emile David aménage la maison acquise par la ville en hôtel de voyageurs. En 1990 le Parc national de Port-Cros s'y installe et crée un jardin botanique.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Knight Charles, architecte, attribution par source
Personnalité : Voutier Olivier, commanditaire

Maison de plan et de volumétrie composites dissymétriques d'un seul étage carré comprenant un corps principal de plan symétrique simple en profondeur encadré de 2 ailes saillantes. Son escalier hors-oeuvre est dans l'axe. Ses élévations en petit appareil de moellons assisés percées de fenêtres en plein-cintre, certaines jumelées avec 1 ou 2 colonnettes, ses archères sur les faces latérales des ailes et son couronnement de créneaux imitent un édifice militaire médiéval. La façade antérieure du corps principal est en pierre de taille. Les portes-fenêtres en plein-cintre de son 1er niveau ne correspondent pas au dessin d'origine qui présente des fenêtres à meneau couronnées d'un larmier retourné de part et d'autre de la porte d'entrée axiale dont le plein-cintre s'est enrichi d'un tympan sculpté. L'élévation latérale sud, à laquelle s'adosse une tour semi-circulaire, s'aligne sur la courtine de l'enceinte urbaine. Les ailes situées à l'arrière et en retour sur la cour est n'ont pas d'intérêt particulier. La distribution intérieure est refaite.

Murs pierre
pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
Escaliers escalier hors-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, suspendu : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies plan composite dissymétrique avec axe de symétrie traversant, volumétrie composite dissymétrique, caractère éclectique à tendance romane, arc en plein-cintre, parapet
États conservations restauré
Techniques sculpture
Représentations ange armoiries casque
Précision représentations

Deux anges s'accoudent au blason couronné d'un heaume dans le tympan de la porte d'entrée.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre maison d'homme célèbre, maison de femme célèbre
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François