Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Clos Saint-Bernard ou Villa Noailles

Dossier IA83000024 réalisé en 1987

Fiche

Appellations Clos Saint-Bernard, Villa Noailles
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Hyères - Hyères
Adresse Commune : Hyères
Adresse : 2e maison rue Saint-Pierre
Cadastre : 1951 B 804, 805

Maison emblématique de la modernité construite à partir de 1923 par l'architecte Robert Mallet-Stevens pour Charles et Marie-Laure de Noailles sur un terrain, où s'élèvent déjà des bâtiments anciens, reçu en cadeau de mariage. Le chantier est confié à l'architecte hyérois Léon David. La maison est habitée en novembre 1925, avec une parure décorative due aux meilleurs créateurs de l'Union des Artistes Modernes. Mais ses 800 m2 ne suffisant pas, on aménage en hall et salon d'anciennes caves voûtées sous le parvis. En 1927 Mallet-Stevens ajoute l'atelier ou salon rose, avec un plafond en vitrail de Louis Barillet. L'architecte de la piscine couverte, édifiée en 1926-27, reste inconnu, comme celui du gymnase en 1928, du squash en 1932 et des ailes de chambres. C'est Léon David qui construit communs et garages. En 1933, la villa atteint 2400 m2. Elle est le lieu de création ou de tournage de chefs-d'oeuvre du cinéma soutenus par Charles de Noailles. Celui-ci ne cesse d'améliorer ses jardins jusqu'en 1958, cède la villa à la commune en 1973. La restauration des lieux commence en 1991.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1923, daté par source
Auteur(s) Auteur : Mallet-Stevens Robert,
Robert Mallet-Stevens (1886 - 1945)

Architecte


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : David Léon,
Léon David (1878 - 1959)

Léon David, né dans le Jura, s'installe à Hyères où il construit son agence en 1911. Son style diffère selon les commandes, passant de l'éclectisme 1900 à un style plus régionaliste. Il est l'auteur dans cette ville de la Banque de France en 1922. De 1923 à 1933, il assure le suivi du chantier de la villa Noailles de l'architecte Robert Mallet-Stevens. Toutefois il ne semble pas avoir été influencé par la modernité de cet édifice car toutes les villas qu'il construit à la même époque sont plutôt empreintes de régionalisme.

Ses fils Lucien et Émile David ont été ses collaborateurs après la deuxième Guerre Mondiale.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Barillet Louis, verrier, attribution par source
Personnalité : Noailles, vicomte de Charles, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Noailles, vicomtesse de Marie-Laure,
Marie-Laure Noailles, vicomtesse de
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Maison de plan et de volumétrie composites dissymétrique construite par étapes sans programme bien défini. Le noyau initial, dont le belvédère est raccourci en cours de chantier, est la partie la plus structurée, au moins dans la conception de ses volumes. Mais sa distribution recèle des imperfections et des incommodités qui n'ont pas trouvé de solution. La mise en oeuvre reste de nature traditionnelle tout en donnant l'apparence d'une construction en béton armé. Le salon rose, éclairé uniquement par son plafond vitré, bien qu'ajouté sans lien structurel avec l'édifice préexistant, est un chef-d'oeuvre de volumétrie ornementale cubiste. Sauf l'aile de la piscine, autre chef-d'oeuvre, le reste des constructions qui se sont ajoutées est de moindre intérêt architectural en l'absence d'un parti d'ensemble. La modernité de cet édifice se manifeste surtout par ses apparences, la qualité des réalisations décoratives et du mobilier, dispersé, ses installations sportives et un certain esprit machine à habiter systématique proche de l'hôtel de voyageurs (elle possède 42 chambres) . Le parvis est aménagé en jardin clos de murs percé de baies découpant le paysage. Le jardin en terrasses est rénové.

Murs enduit
maçonnerie
béton armé
Toit ciment en couverture, verre en couverture
Plans jardin irrégulier
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieures jardin en terrasses
Couvertures terrasse
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre, escalier droit, en maçonnerie : escalier droit, en maçonnerie
Typologies plan composite dissymétrique, volumétrie composite dissymétrique, caractère moderne
États conservations restauré
Techniques vitrail
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Plafond en verrière du salon rose, sur plusieurs plans ornés d'une trame géométrique.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1975/10/29
inscrit MH, 1987/12/09
Précisions sur la protection

Restes de l'enceinte de l'ancien château : inscription par arrêté du 29 octobre 1975 ; villa et ses jardins : inscription par arrêté du 9 décembre 1987.

Références documentaires

Documents d'archives
  • BOURSIER-MOUGENOT, Ernest, BINET, Françoise. Inventaire national des parcs et jardins d'intérêt paysager, historique et botanique. Provence-Alpes-Côte. 1983. Ministère de l'urbanisme. Dactylographié.

    p. 57-62
  • Ville d'HYERES (service des affaires culturelles). Hyères, villa de Noailles : présentation de la villa. 3 p.

  • Ville d'HYERES (délégation aux affaires culturelles). Regards photographiques sur la villa de Noailles : Hyères-les-Palmiers, 16 septembre-4 octobre [1995].

  • MONNIER, Gérard. La villa de Noailles à Hyères (1924-1928). Texte dactylographié

Documents figurés
  • Plan des caves / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Plan du premier étage / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Logis initial. Plan du premier étage. Projet de 1924 / Dessin par Robert Mallet-Stevens. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 2.

  • Plan du deuxième étage. Plan du troisième étage / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Plan du deuxième étage. Détail. Perspective / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Façade sud / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Façade ouest / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Façade nord / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Logis initial. Façade nord. Projet de 1924 / Dessin par Robert Mallet-Stevens. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 4.

  • Logis initial. Coupe transversale. Projet de 1924 / Dessin par Robert Mallet-Stevens. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 3.

  • Projet de cheminée. Non réalisé. Plan et élévations / Dessin par Robert Mallet-Stevens, 1924. Collection particulière.

  • Rez-de-chaussée. L'atelier de Charles de Noailles. Plan et élévations / Dessin par Robert Mallet-Stevens, vers 1927. Collection particulière.

  • La villa en chantier / Photographie, août 1924. Collection particulière.

  • La villa en chantier. Façade sud / Photographie, 1924. Collection particulière.

  • La villa en chantier. Façade sud / Photographie, janvier 1925. Collection particulière.

  • La villa en chantier. Angle nord-est / Photographie, janvier 1925. Collection particulière.

  • La villa en chantier. Façade est / Photographie, janvier 1925. Collection particulière.

  • La villa en chantier, avec indication de la suppression du belvédère / Photographie, janvier 1925. Collection particulière.

  • La villa en chantier. Façade sud après la pose des menuiseries / Photographie, août 1925. Collection particulière.

  • Vue d'ensemble prise depuis le chemin d'accès. Au premier plan le jardin de sculpture / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 3.

  • Vue générale prise du sud / Photographie, vers 1929.

  • Vue de situation prise en contrebas de la colline / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 1

  • Logis initial. Vue d'ensemble prise depuis l'entrée du jardin clos / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 10.

  • Logis initial. Vue prise des bâtiments occidentaux / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 2.

  • Le jardin clos. Vue d'ensemble depuis l'entrée de la ville / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 12.

  • Vue d'ensemble de la villa prise depuis le jardin clos. Au fond au centre, le bâtiment de la piscine / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 11.

  • Logis initial. La terrasse du petit salon. Vue prise du sud-est / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 9.

  • Logis initial. La terrasse du petit salon. Vue opposée à la précédente / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 5.

  • Logis initial. Façade antérieure, vue prise du jardin clos / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 4.

  • Le jardin de sculpture organisé par Guévrékian. Au fond l’œuvre de Jacques Lipchitz / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 8.

  • Logis initial. Deuxième étage. Chambre en plein air / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 17.

  • Logis initial. Terrasse du premier étage. Vue d'ensemble / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 13.

  • Logis initial. Rez-de-chaussée. Le vestibule pris de l'entrée / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 6.

  • Croquis pour la petite chambre de fleurs, construction de couleurs / Photographie en noir et blanc d'un dessin par Théo van Doesburg, 1924-1925. Nederlands instituut architectuur, Amsterdam.

  • Logis initial. Rez-de-chaussée. Le petit salon. Vue d'ensemble / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 20.

  • Logis initial. Rez-de-chaussée. Salle à manger. Vue d'ensemble / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 23.

  • Aménagement de la salle à manger. Dessin perspectif / Dessin par Georges Djo Bourgeois. Collection particulière.

  • Logis initial. Rez-de-chaussée. Salle à manger. Vue partielle / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 22.

  • Une chambre. Vue d'ensemble / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 24.

  • Deux chambres. Vues d'ensemble / Photographies, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 21.

  • Deuxième étage. Chambre d'amis aménagée par Sybold van Ravesteyn / Photographie. Nederlands instituut architectuur, Amsterdam.

  • Deuxième étage. Chambre d'amis. Bureau par Sybold van Ravesteyn / Photographie. Nederlands instituut architectuur, Amsterdam.

  • L'escalier conduisant aux chambres. Vue en enfilade / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 7.

  • La salle de sport. Vue d'ensemble / Photographie, vers 1933. Dans : Vie à la campagne, volume 80, série exceptionnelle, 15 avril 1933.

  • Le golf miniature. Vue d'ensemble / Photographie, vers 1933. Dans : Vie à la campagne, volume 80, série exceptionnelle, 15 avril 1933.

  • Vue d'ensemble de la terrasse devant la piscine / Photographie, vers 1928. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 6.

  • Vue d'ensemble intérieure prise depuis le plongeoir / Photographie. Dans : AMC, Architecture mouvement continuité, mars 1977.

Bibliographie
  • NEBOUT, Cécile. Les vitraux de l'atelier Barillet entre 1919 et 1945. Mémoire de maitrise en histoire de l'art, université de Paris-Sorbonne IV, 1994.

    p. 218
Périodiques
  • J.R.F. Un mariage sur la colline de Grasse. Dans Vogue (Paris), 1er mai 1923. P. 27-29 et 60.

  • CHAMPENOIS, Michèle. La Villa Noailles, rendez-vous estival de jeunes designers. Dans : Le Monde, samedi 12 août 2000.

  • CHAMPENOIS, Michèle. Une architecture sauvée dans un esprit de fête. Dans : Le Monde, 12 août 2000.

  • PAULHAN, Claire. Marie Laure de Noailles, aristocrate hétéroclite. Dans : Le Monde, vendredi 20 avril 2001.

  • MAUMENÉ, Albert. Résidences méditerranéennes d'esprit différent. Le Clos Saint-Bernard. Dans : Vie à la campagne, no 357, 1er mars 1933, p. 101 à 105 et 109.

  • DESHAIRS, Léon. Une villa moderne à Hyères. Dans : Art et décoration, juillet 1928, p. 1 à 24.

  • GANGNET, Pierre. Le sentiment de la nature chez Mallet-Stevens. Dans : AMC, Architecture mouvement continuité, no 4, mars 1977.

  • MONNIER, Gérard. La villa des Noailles à Hyères : un regard neuf sur l’œuvre de Rob. Mallet-Stevens. Dans : Techniques et architecture, no 331, juin-juillet 1980, p. 60-62.

  • BANIER, François-Marie. Ami des arts et des jardins, Charles de Noailles est mort. Dans : Le Monde, mercredi 29 avril 1981.

  • BRIOLLE, Cécile, FUZIBET, Agnès, MONNIER, Gérard. La villa de Noailles à Hyères, 1923-1933. Dans : Casabella, no 504, anno XLVIII, luglio-agosto 1984, p. 44-51.

    [En italien]
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François