Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Campagne Marie-Jeanne

Dossier IA13001321 inclus dans quartier de l'Estaque-Gare réalisé en 2002

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

  • maisons
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque

Les deux immeubles à logements, parallèles, sont une solution alternative à la courée.

La maison de maître est assez représentative des campagnes marseillaises.

La disposition d'ensemble distingue deux espaces, celui du propriétaire et celui des locataires. Cette disposition est proche de l'ensemble du 57 rue Le-Pelletier (Référence IA13000889), avec maison de fond bourgeoise et ensemble locatif en première ligne, mais ici, la séparation des espaces est matérialisée par la clôture des immeubles à logements.

Appellations Campagne Marie-Jeanne
Parties constituantes non étudiées portail, jardin, immeuble à logements, cour, remise, mur de clôture
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : quartier de l' Estaque-Gare
Adresse : 89 à 99 traverse Bovis
Cadastre : 1978 Estaque B 11 à 19

La maison a vraisemblablement été construite en 1870 pour Jean Chave, dont la famille était propriétaire du Château Chave (Référence IA13001465). Sans doute s'agit-il du premier morcellement de cette propriété. La maison fut agrandie par la suite pour Jean-Baptiste Couissinier, boucher à l'Estaque-Gare, qui fait construire deux immeubles à logements locatifs en 1889 et 1902. Les immeubles à logements ont été divisés en copropriété en 1954.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1870, daté par source
1889, daté par source
1902, daté par source
Auteur(s) Auteur :
Personnalité : Chave Jean, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Couissinier Jean-Baptiste, commanditaire, attribution par source

La maison de maître, située au plus haut du terrain, donne sur une terrasse ombragée par deux platanes. De plan rectangulaire, elle compte un étage carré et cinq travées. Accès par un portail de briques pleines situé au fond d'une impasse. Donnant sur la traverse Bovis, deux immeubles à logements parallèles, très proches l'un de l'autre, comportent chacun cinq logements. Sur rue, les logements comptent chacun une porte au premier niveau et une fenêtre au second niveau. Ils ouvrent sur de petites cours-terrasses actuellement privatisées. En seconde ligne, les logements sont en rez-de-chaussée surélevé accessible par un escalier extérieur, cependant que le soubassement est occupé par des remises.

Murs enduit
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre
escalier de distribution extérieur
Typologies bastide marseillaise, enduit ciment, immeuble à logements à escaliers intérieurs individuels, ensemble à maison de fond
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties et non bâties. 1827-1914. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1841-1843

    folio 5403 (construction)
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1849 à 1852

    case 512 (construction)
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie