Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison dite Bastide de la Croix des Gardes

Dossier IA06000245 réalisé en 1987

Fiche

  • Vue aérienne prise du sud.
    Vue aérienne prise du sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin d'agrément
    • jardin potager
    • piscine
    • terrasse en terre-plein
    • tonnelle

Dossiers de synthèse

Genre d'industriel
Appellations Bastide de la Croix des Gardes
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, jardin potager, piscine, terrasse en terre-plein, tonnelle
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Cannes centre - Cannes
Adresse Commune : Cannes
Adresse : 160 boulevard Leader
Cadastre : 1981 AP 126

Maison construite en 1927 à l'emplacement de l'ancien lot 24 du lotissement du parc de la Croix des Gardes par l'architecte cannois Pierre Nouveau pour l'industriel suisse Paul Girod, fondateur des aciéries et du phalanstère d'Ugine, également commanditaire du château de la Croix des gardes (IA06000244) . En 1926 un projet du même architecte prévoyait le même plan, inversé. En 1974 l'architecte Tom Wilson (Auribeau) et l'entrepreneur cannois Di Comun remodèlent la maison en y ajoutant l'étage de soubassement et la piscine d'aspect classique pour la Société PARFI, représentée par M. Croisier.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1927, daté par source
1974, daté par source
Auteur(s) Auteur : Nouveau Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Wilson Tom, architecte, attribution par source
Auteur : Di Comun, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Personnalité : Girod Paul, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Société PARFI, commanditaire, attribution par source

Maison avec un étage de plan composite en L. Le corps principal a un plan tripartite avec axue de symétrie sur le porche nord, le hall, le grand salon et la loggia qui ouvre au sud sur une terrasse en terre-plein. Un cabinet de travail et la salle à manger encadrent le salon. L'escalier est adossé à la façade antérieure sur la longueur du hall. Un escalier de service est attenant. Dans l'aile en retour à l'est sont placés les services, cuisine, office, salle des gens, garage pour 3 voitures, hangar. Les chambres sont à l'étage. Le jardin se composait d'allées concentriques suivant les courbes de niveau. Une fois réaménagée, la maison possède une partie avec un 2e étage. Elle ouvre sur une vaste terrasse d'agrément qui couvre un étage de soubassement donnant lui-même sur une piscine. L'ensemble imite désormais une résidence du 17e siècle avec chaînages harpés, portail à bossages, balustrades. Le jardin hérite de l'état antérieur. Aux abords de la maison, gazon en terrasse à l'ouest, jardin potager en terrasses à l'est, dont une sous une tonnelle.

Toit tuile creuse, ciment en couverture
Plans jardin irrégulier
Étages étage de soubassement, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées, jardin en pente, jardin en terrasses
Couvertures terrasse
toit à deux pans
toit en pavillon
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
Typologies plan composite dissymétrique, volumétrie composite dissymétrique, caractère éclectique et régionaliste à tendance provençale, porche, loggia, tour, partie de sous-sol couverte en terrasse d'agrément, avant-toit
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre maison d'homme célèbre
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Mondon Camille