Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature villa Sardou puis palais Miramar, aujourd'hui immeuble

Dossier IA06002823 inclus dans secteur urbain du Mont-Boron réalisé en 2016

Fiche

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations villa Sardou, villa Miramar, palais Miramar
Destinations immeuble
Dénominations maison, hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Nice - Nice
Adresse Commune : Nice
Lieu-dit : Mont-Boron
Adresse : 29 boulevard du Mont-Boron
Cadastre : 2016 KI 208

En 1907 le comte de Valbranca achète face à sa propriété (villa Valbranca 28, boulevard du Mont-Boron) un terrain à Victorien Sardou. Ce dernier souhaitait y faire construire une villa par l'architecte S.M. Biasini mais seul le grand mur de soutènement était achevé. Le comte de Valbranca fait construire sur cette terrasse une villa dénommée "palais Miramar" par l'architecte François Aubert. Vers 1914, la propriété est achetée par Auguste Gurnee Coë qui à sa mort en 1921,en fait don au département, qui la vend à son tour à deux hôteliers alsaciens, les frères Heim qui l'agrandissent et la transforment en "Hôtel Miramar". Après la Seconde Guerre Mondiale, l'établissement est vendu à une société immobilière qui le surélève et le divise en appartements.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1911, daté par source
1921, daté par source
1947, daté par source
Auteur(s) Auteur : Aubert François,
François Aubert

Architecte à Nice au début du 20ème siècle. Est l'auteur notamment de la villa Miramar, 29 boulevard du Mont-Boron à Nice.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Ensemble éclectique à tendance néo-classique assez imposant reposant sur une ample terrasse supportée par des arches en pierres. Les élévations du permis de 1911 et les photographies anciennes montrent une façade très ornée : frontons, couronnes de feuillages au sommet des pilastres et au niveau des frises séparant les niveaux... Cette décoration est en partie simplifiée au moment de la surélévation de 1947. A noter l'alternance de balustres blancs et bleus constituant la balustrade du couronnement. Cet édifice est très représentatif de villas aux dimensions exceptionnelles réalisées au début du siècle particulièrement dans deux quartiers de la ville : Mont-Boron et Cimiez.

Murs parement
Étages 3 étages carrés
Typologies 1860-1919
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à étudier
Précisions sur la protection

protection au titre du PLU (437)

Références documentaires

Documents d'archives
  • Nice. Villa Sardou. Demande de permis de construire. Archives communales, Nice : 2T 257 440

    2T 257 440
Bibliographie
  • GAYRAUD, Didier. Belles demeures en Riviera. 1835-1930. Nice : Éditions Gilletta. Nice-matin, 2005.

    p. 76
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Ville de Nice - Dallo Roberte
Roberte Dallo , né(e) Dallo (18/03/1972 - )

Historienne de formation, elle travaille depuis 15 ans sur le patrimoine architectural. Son sujet de prédilection concerne les matériaux des façades. Elle a contribué au Guide du Ravalement de la Ville de Nice et poursuivi ses recherches au sein de l'association Gloria Mansion dont elle est présidente. Elle est l'auteure de l'ouvrage Art déco, une méditerranée heureuse, éd. Gilletta, 2015 ainsi que de quelques articles de l'ouvrage Les 75 monuments historiques de Nice, éd. Mémoires millénaires, 2017. Elle a publié un article dans la revue ANABF "Le béton coloré : un patrimoine Art déco, un matériau d'avenir". Elle participe régulièrement au Salon International du Patrimoine Culturel à Paris et à co-organisé le séminaire "Façades en ciments colorés, une identité niçoise à valoriser" en 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Prédal Christophe
Christophe Prédal

Responsable de la cellule "inventaire du patrimoine architectural et paysager" à la ville de Nice, depuis septembre 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.