Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature (villa) dite Les Chênes, actuellement hôtel de voyageurs dit Hôtel-restaurant La Chêneraie

Dossier IA83000591 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations Les Chênes, Hôtel-restaurant La Chêneraie
Destinations hôtel de voyageurs, restaurant
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, portail
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : Valescure
Adresse : 167 avenue des Gondins
Cadastre : 1981 AM 782

La villa Les Chênes a été construite en 1890 pour le pasteur Charles-Auguste Goulder, à l'origine dans un parc de 3 hectares. Les plans sont vraisemblablement de l'architecte Pierre Aublé. C'est actuellement l'Hôtel-restaurant La Chêneraie.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1890, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Aublé Pierre,
Pierre Aublé (1842 - 1925)

La famille de l'architecte Pierre Aublé est originaire du Lyonnais. Son père, employé des Messageries Maritimes de Rhodes avait épousé une Grecque, Marie Clidion. Pierre nait à Rhodes en 1842. Après des études à l’École Polytechnique de Lyon, il travaille comme ingénieur en Turquie à partir de 1869, puis à Saint-Raphaël à partir de 1879, appelé par Félix Martin. Aublé et Martin s’étaient connus lors de leurs études communes à l’École Polytechnique. Ils s’étaient aussi retrouvés en Turquie, lors d’un voyage d’étude de Félix Martin. En 1879, l’architecte de la ville est déjà un Lyonnais, Laurent Vianay. La première grande réalisation de Pierre Aublé est Le Grand Hôtel, à Notre-Dame, premier « palace » de Saint-Raphaël. En 1882, ce sera l’Hôtel Beau-Rivage (détruit), puis en 1882 et 1883, deux édifices d’enseignement, le pensionnat de jeunes filles de Valescure et le collège de garçons de Boulouris. Le grand chantier d’Aublé, c’est la nouvelle église paroissiale Notre-Dame-de-la-Victoire, de 1883 à 1887. Son agence compte alors 20 employés. Il construit dans le même temps une soixantaine de villas à Notre-Dame, Valescure, ou Les Cazeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, (?), attribution par travaux historiques

L'entrée principale se fait sur la façade arrière, au nord, en rez-de-chaussée surélevé, abritée par un petit porche hors-œuvre fermé. Au sud, une porte-fenêtre ouvre sur une terrasse d'agrément en liaison avec le jardin par une volée d'escalier. Sur la façade ouest, un bow-window à meneaux éclaire la cage d'escalier. Autre bow-window couvert d'un balcon sur la façade orientale. Des aisseliers soutiennent les pans du toit et les balcons de bois. Escalier intérieur en chêne tournant à trois volées droites. Le sol du couloir d'entrée et de la terrasse est en marbre blanc à cabochons noirs. Salle à manger : tomettes, cheminée en bois, lambris. Grand salon : parquet, cheminée en marbre blanc, lambris. Petit salon : parquet, cheminée en bois surmontée d'une fenêtre, plafond à poutre apparente.

Murs pierre
enduit
Toit tuile plate mécanique
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, jardin en pente, jardin accidenté
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Typologies plan-masse régulier, volumétrie symétrique, élévation avec axe, caractère régionaliste normand
Techniques sculpture
Représentations ornement végétal
Précision représentations

Cheminées sculptées.

Villa de villégiature moyenne à traitement architectural soigné ; 1880-1919

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • JEANNIN-MICHAUD, Emilie. Saint-Raphaël, naissance d'une station. Étude architecturale. Th. doct. : Paris 10 : 1983.

    P. 359.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève