Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature (villa balnéaire) dite Franchaphil

Dossier IA83000604 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations Franchaphil
Parties constituantes non étudiées portail, jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Lieu-dit : Estérel-Plage
Adresse : 100 chemin des Romarins
Cadastre : 1981 AX 38

La villa Franchaphil a été construite sur les plans (datés 1965) de l'architecte DPLG Guy Giger, de Saint-Raphaël. La dalle préfabriquée sur laquelle repose le rez-de-chaussée surélevé a été réalisée par les établissements SOGETRA.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1965, daté par source
Auteur(s) Auteur : Giger Guy,
Guy Giger

Fils de l'architecte Georges Giger, Guy Giger, installé à Saint-Raphaël, est intéressant pour sa production moderne des années 1960. Il se caractérise là par l’emploi du béton armé, du toit terrasse, des porte-à-faux et l’absence de décor en façade.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La villa est réalisée en béton enduit. Le rez-de-chaussée surélevé repose sur une dalle préfabriquée (2m80 de porte-à-faux au niveau de la terrasse sud-ouest). Le soubassement, l'encadrement de l'entrée principale, la cheminée, et les arcs-boutants sont en pierre apparente jaune (pierre de Fayence) ou verte (carrière Bourgogne à Fréjus). La partie du toit terrasse non accessible est recouverte de gravillons. La villa comporte un rez-de-chaussée surélevé sur un étage de soubassement et un étage carré qui n'occupe pas la totalité de la surface et ouvre sur un toit terrasse solarium. Au sud, terrasse filante au soubassement et au rez-de-chaussée. Garde-corps en plexiglas. A l'ouest, loggias. Élévations couronnées par l'avancée de la dalle supérieure.

La distribution intérieure s'organise autour d'une escalier en vis, balancé, de plan circulaire. Marches et repos en dalles de marbre italien beige. Garde-corps en plexiglas. Éclairage dans la partie haute par des briques de verre. L'entrée principale se fait au nord, en rez-de-chaussée surélevé, dans la cage d'escalier qui sert de hall. Ce dernier distribue : au sud, un living-room et deux chambres, l'ensemble donnant sur la terrasse ; à l'ouest, la cuisine et l'office ; au nord, une autre chambre, la lingerie et une salle de bain. Le soubassement est occupé par le garage, une salle de jeux, la buanderie, et un deuxième appartement. Devant la maison, au sud, sont plantés deux conifères et un cyprès.

Murs béton
enduit
Toit béton en couverture
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour, en maçonnerie, suspendu
Typologies plan-masse composite, volumétrie composite, élévation sans axe, caractère moderne

Villa de villégiature moyenne à traitement architectural soigné ; 1946-1970

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Villa Franchaphil. Sainte-Maxime. Plans. / Tirages de plans par Guy Giger, 1965. Collection particulière.

    Façade arrière. Façade principale. Façade est. Façade ouest. Coupe transversale. Plan du soubassement. Plan du rez-de-chaussée surélevé. Collection particulière
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève