Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature dite Villa Les Myosotis, puis Villa Laure

Dossier IA06001063 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations Villa Les Myosotis, Villa Laure
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : le Plan
Adresse : 13 bis avenue Edith-Cavel
Cadastre : 1987 AE 59

La villa Les Myosotis est construite vers 1890. L'architecte pourrait être Joseph Bovis installé à Beaulieu-sur-Mer. Elle est restaurée vers 1900. Plus tard la villa apparaît sous le nom de villa Laure.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Bovis Joseph, architecte, (?), attribution par travaux historiques

La villa a un plan régulier en L avec un sous-sol et un étage de comble éclairé par une lucarne. Elle est couverte par une toiture à longs pans à croupes, en tuile plate mécanique. Les façades sud et est sont ordonnancées. Les fenêtres situées au rez-de-chaussée et à l'étage, sur la façade sud, ouvrent sur un balcon. Les étages sont hiérarchisés. Le sous-sol abrite deux chambres de domestiques, une salle à manger, une cuisine avec office, un w.-c. et une cave. Le rez-de-chaussée surélevé, desservi par un escalier extérieur droit adossé à la façade est, abrite un salon et une salle à manger liés par une large baie (côté sud) et une cuisine avec office, un w.-c. et un bureau, séparés par un couloir transversal sur lequel ouvre directement la porte d'entrée (côté nord). Le premier étage abrite trois chambres dont une avec cabinet de toilette, une penderie, une salle de bains et un w.-c. L'étage de comble regroupe quatre chambres, un w.-c. et un petit grenier. La liaison entre les étages s'effectue par un escalier tournant à retours avec jour. Vers 1900, les façades de la villa ont été décroûtées jusqu'au niveau de l'entablement qui a conservé son enduit. Une véranda couverte par un toit en appentis à croupes, en tuiles plates en écailles, a été ajoutée du côté sud, dans le prolongement du salon.

Murs pierre
enduit
moellon
Toit tuile plate mécanique, tuile en écaille
Plans jardin irrégulier
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées, jardin de niveau
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, suspendu
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Jardins massif d'arbres
Typologies plan-masse régulier, volumétrie régulière, élévation avec axe, caractère éclectique
États conservations restauré
Techniques sculpture
céramique
Représentations balustre cuir découpé guirlande fruit fleur
Précision représentations

Les balcons du rez-de-chaussée et l'escalier d'entrée sont bordés de balustrades. Les baies de la véranda sont surmontées d'une guirlande de fruits sculptée. Un médaillon ovale sur fond de cuir découpé a été ajouté sur le trumeau central de la façade sud et aux angles des façades. Les linteaux des fenêtres du premier étage sont ornés de frises de fleurs en carreaux de céramique.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Villa Myosotis [Plans de l'étage de soubassement, du rez-de-chaussée surélevé, de l'étage carré, de l'étage de comble et dessin de la villa. Etat vers 1910.] / Dessin à l'encre sur papier, vers 1910. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent