Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature, dite Villa Ile-de-France

Dossier IA06001016 réalisé en 1999

Fiche

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations Villa Ile-de-France
Destinations musée
Parties constituantes non étudiées conciergerie
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Saint-Jean-Cap-Ferrat
Lieu-dit : Rompa Talon
Adresse : 1 avenue Ephrussi-de-Rothschild
Cadastre : 1986 AB 46

En 1905, la baronne Ephrussi de Rothschild acquiert une parcelle de sept hectares qu'elle fait aplanir, sur la cime du Cap-Ferrat. Pour la construction de la villa elle fait appel à une quinzaine d'architectes dont Edouard Niermans et Aubertin (Paris). Finalement la villa est réalisée par l'architecte niçois Aaron Messiah. Commencée en 1909, elle est achevée en 1912. Les façades sont ornées d'éléments de remploi issus du gothique et de la Renaissance. Le porche gothique provient d'un cloître catalan. Le nom du ou des créateurs des jardins n'est pas connu, mais Achille Duchêne (Paris) pourrait être l'auteur du jardin régulier. La propriété est léguée en 1933 à l'Institut de France et transformée en musée.

Remploi provenant de Commune : Catalogne
Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1909, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Messiah Aaron,
Aaron Messiah (1858 - 1940)

Architecte niçois, il s'établit dans sa ville natale à partir de 1884. Proche de l’aristocratie hivernante, il bâtit plusieurs villas en exploitant un large répertoire stylistique : Renaissance italienne, néo-classicisme. A partir de 1910, son fils Gaston devient son collaborateur. Dans les années 1920,ils adoptent un style plus épuré en ligne avec l'Art déco (intérieur du Casino municipal de Nice, aujourd'hui détruit). Il collaboration, plusieurs à plusieurs projets d'immeubles dans le centre-ville niçois (Les Palmiers au 9, rue Frédéric Passy en 1928, et le Palais Alphonse Karr à l’angle de la rue Rossini en 1936).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Duchêne Achille, paysagiste, (?)
Personnalité : Ephrussi de Rothschild Charlotte-Béatrix,
Ephrussi de Rothschild Charlotte-Béatrix
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

La villa a un plan composite organisé autour d'un grand vestibule carré simulant un patio, couvert par un toit en pavillon formé d'une charpente métallique, couronné d'une balustrade. Les façades nord et sud, symétriques, sont ordonnancées. Les étages sont hiérarchisés. Le soubassement abrite la cuisine et les communs ; le rez-de-chaussée surélevé, les pièces de réception et l'appartement du maître de maison ; l'étage, les chambres ; l'étage de comble, les chambres de domestiques. L'entrée, au nord, est soulignée par un porche. Le vestibule central, couvert par une voûte en plâtre suspendue par des filins à la charpente métallique, est bordé d'une galerie voûtée d'arêtes avec des retombées sur colonnes. Ce vestibule dessert deux salons en enfilade (angle nord-ouest), un appartement composé d'un boudoir, d'une chambre, d'une salle de bains couverte par une fausse coupole (angle nord-est), d'une petite salle à manger ouverte sur un portique couvert en terrasse (est), et d'une grande salle à manger voûtée d'ogives reliée par un couloir au vestibule. Le sol est orné d'une mosaïque. Trois escaliers principaux dont un demi-hors-oeuvre, tournant, (angle nord-est) situé dans une cage vitrée, donnent accès aux chambres, desservies par quatre galeries ouvertes formées de fines colonnettes, qui font le tour le vestibule. Toutes les chambres sont agrémentées de terrasses ou de balcons. Celles orientées au sud ouvrent sur une loggia située dans l'axe de la façade, qui éclaire par le fond le vestibule. L'accès au comble s'effectue depuis la galerie sud par un escalier dérobé. Les chambres de domestiques et les greniers sont éclairés indirectement par des verrières et des cloisons en pavés de verre. La conciergerie est traitée dans un style néo-gothique avec des fenêtres en arc brisé.

Murs brique
métal
enduit
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture, verre en couverture
Étages étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements fausse voûte d'arêtes
fausse coupole
voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures terrasse
verrière
toit à un pan
toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, suspendu
escalier intérieur : escalier en vis
Typologies plan-masse composite, volumétrie composite, élévation avec axe, caractère éclectique
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1996/09/03
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent