Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature dite Villa Gigetta

Dossier IA06001483 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations Villa Gigetta
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Villefranche-sur-Mer
Lieu-dit : la Gravette
Adresse : 9 avenue Général-de-Gaulle
Cadastre : 1980 AR 188

La villa est construite vers 1900, par un architecte inconnu. Le ténor Pierre Fleta y aurait résidé au cours du 2e quart du 20e siècle.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur :
Personnalité : Burro-Fleta Anatole, dit : Pierre Fleta,
Burro-Fleta Anatole, dit : Pierre Fleta

Célèbre ténor


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre, attribution par source

La villa a un plan en L, avec un étage de soubassement et un étage carré. Le corps principal est couvert par une toiture en pavillon, l'aile, par des croupes. Toutes les toitures sont en tuile plate et ont un avant-toit sur aisseliers. Les façades sont enduites. La façade ouest du corps principal, sur l'avenue, est ordonnancée, les autres façades ont des travées régulières. La porte d'entrée est située au rez-de-chaussée surélevé, dans l'axe de la façade ouest du corps principal. Cette dernière a trois travées. Les portes-fenêtres situées sur cette façade ouvrent, au rez-de-chaussée, sur une étroite terrasse surélevée, à laquelle on accède par un degré. Les portes-fenêtres situées à l'étage ouvrent sur trois balcons, symétriques, en ferronnerie, portés par des consoles moulurées. La façade sud de l'aile, polygonale, est traitée à la façon d'un bow-window avec des fenêtres équipées de balconnets en ferronnerie. Les façades sont ornées de chaînes d'angles qui imitent la pierre de taille. Le décor est principalement porté sur la façade ouest. Les façades est, nord et la distribution intérieure, ne sont pas connues. Le jardin d'agrément, de niveau, est irrégulier.

Murs enduit
enduit d'imitation
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique
Plans jardin irrégulier
Étages étage de soubassement, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées, jardin de niveau
Couvertures toit en pavillon
croupe
Escaliers escalier intérieur
Typologies plan-masse régulier, volumétrie régulière, élévation avec axe, caractère éclectique
Techniques sculpture
Représentations rosace cuir découpé feuillage perle balustre
Précision représentations

Les balcons sur la façade ouest sont supportés par des consoles moulurées avec gouttes. Les chaînes d'angles sont couronnées d'une frise de rosaces. Les baies latérales du rez-de-chaussée, sur la façade ouest du corps principal, sont surmontées de clés moulurées et de linteaux décorés de tiges entrelacées. La porte d'entrée est surmontée d'une clé en forme de cuir découpé, encadrée de feuillages. La fenêtre centrale du premier étage, sur la façade sud de l'aile, est surmontée d'un linteau orné d'une file de perles (?) encadrée de consoles. Les façades sont couronnées d'une frise étroite puis de panneaux disposés entre les aisseliers. Les chaînes d'angle sont surmontées d'une frise de rosaces. La terrasse et le degré sont bordés d'une balustrade.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent