Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature dite Villa Amélie

Dossier IA06001043 réalisé en 2002

Fiche

  • Vue de situation, vers 1900.
    Vue de situation, vers 1900.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • conciergerie
    • communs
    • jardin d'agrément
    • usine génératrice d'énergie

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations Villa Amélie
Parties constituantes non étudiées conciergerie, communs, jardin d'agrément, usine génératrice d'énergie
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : Petite Afrique
Adresse : 16 boulevard Gordon-Bennet
Cadastre : 1987 AA 41

La villa, la conciergerie et les communs sont construits vers 1897 pour l'industriel alsacien Prosper Ancel-Seitz, spécialisé dans le textile, qui possédait au Congo d'importantes exploitations de coton, café, cacao et caoutchouc. Il était également député des Vosges. L'architecte de la villa est inconnu. Dès l'origine, l'édifice est équipé d'une petite usine électrique. La superposition des deux vérandas continues sur toute la façade sud de la villa pourrait être une transposition du modèle des maisons de colons à vérandas, réalisées en Afrique.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur :
Personnalité : Ancel-Seitz Prosper, commanditaire, attribution par source

La villa est de plan rectangulaire avec un étage de soubassement et deux étages carrés. Elle est couverte par une toiture à longs pans à croupes. L'étage de soubassement, individualisé par un bossage continu en table, est axé sur un portique couvert en terrasse d'agrément. Les pièces exposées au sud, situées au rez-de-chaussée surélevé et au premier étage, ouvrent sur deux vérandas superposées qui se développent sur toute la longueur de la façade sud. La véranda du rez-de-chaussée ouvre sur une terrasse couverte en son centre par une marquise en éventail. Cette terrasse était liée au jardin par un escalier droit. Les vérandas sont fermées par des menuiseries métalliques. L'accès à la villa s'effectue par un escalier droit, isolé. Lors de la restauration, le portique et la marquise ont été supprimés et les baies vitrées des vérandas ont été enlevées. La conciergerie est de plan régulier. Le jardin d'agrément, de niveau, est irrégulier.

Murs enduit
maçonnerie
Toit ciment en couverture, tuile plate mécanique
Plans jardin irrégulier
Étages étage de soubassement, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée, jardin de niveau
Couvertures terrasse
toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur
escalier de distribution extérieur : escalier droit, suspendu
escalier isolé : escalier droit
Jardins massif d'arbres
Typologies plan-masse régulier, volumétrie régulière, élévation avec axe, caractère éclectique
Techniques sculpture
peinture
céramique
Représentations balustre colonne ordre ionique oiseau grotesque sphère rosace
Précision représentations

Le mur de clôture et les garde-corps de la terrasse et des vérandas, sont surmontés d'une balustrade. Les vérandas sont constituées de colonnes à chapiteaux ioniques. Leurs plafonds sont ornés de décors peints représentant des ciels avec des oiseaux ; leurs murs, de panneaux de grotesques en grisaille (au rez-de-chaussée ) et de panneaux à encadrements moulurés (au premier étage). La véranda supérieure est décorée d'une alternance de boules et de rosaces, en céramique, disposées sur l'épaisseur de la dalle de couverture.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [Vue de situation, vers 1900.] / Tirage photographique noir et blanc, vers 1900. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent