Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature dite Château Marinoni, puis Villa Lou Kiani, actuellement Villa La Léonina

Dossier IA06001060 réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
villa balnéaire
Appellations Château Marinoni, Villa Lou Kiani, Villa La Léonina
Parties constituantes non étudiées conciergerie, communs, serre, jardin d'agrément
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Villefranche-sur-Mer - Villefranche-sur-Mer
Adresse Commune : Beaulieu-sur-Mer
Lieu-dit : Canderquet
Adresse : 24 boulevard Alsace-Lorraine
Cadastre : 1987 AC 111 à 114

La villa est construite vers 1885 pour Hippolyte Marinoni, inventeur de la presse rotative et directeur du Petit Journal. Une serre construite vers 1895 abritait un moteur électrique pour alimenter la villa. Une parcelle comportant une dépendance a été détachée du domaine et offerte par Hippolyte Marinoni à la commune. A une date qui n'est pas connue, la villa est vendue à monsieur Vlasto qui la renomme Lou Kiani, puis à Arpad Flesch qui lui donne son nom actuel.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur :
Personnalité : Marinoni Hippolyte, commanditaire, attribution par source

La villa a un plan et une volumétrie composites. Elle est composée d'un volume principal de plan rectangulaire couvert par un toit à longs pans brisés, avec un brisis en ardoise, cantonné d'une tour carrée coiffée d'une flèche, située dans l'angle au nord-est. L'axe de la façade nord est souligné par un avant-corps couvert par une terrasse. L'entrée située au rez-de-chaussée de cet avant-corps est précédée d'un perron et abritée par une marquise. L'étage de comble et la flèche sont éclairés par des lucarnes. Les fenêtres situées sur les façades latérales et sur la façade sud, ont des balcons, les autres ont des balconnets. Un escalier droit situé dans l'axe de la façade sud établie le lien entre les pièces du rez-de-chaussée et le jardin. La tour est couronnée d'arcs qui imitent des mâchicoulis. Les fenêtres situées sur l'avant-corps sont surmontées de frontons sculptés. Aujourd'hui la tour de la villa a perdu sa flèche. Le bâtiment des communs, en rez-de-chaussée, est de plan rectangulaire. Il est surmonté en son centre d'une tour carré en brique et pierre, couverte par un toit en pavillon en tuiles plates mécaniques. La conciergerie avec un étage carré est couverte par une terrasse.

Murs brique
pierre
enduit
maçonnerie
Toit tuile plate mécanique, ciment en couverture, ardoise
Plans jardin irrégulier
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées, jardin de niveau
Couvertures terrasse
flèche conique
toit à longs pans brisés
toit en pavillon
Escaliers escalier intérieur
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Jardins massif d'arbres, arbre isolé
Typologies plan-masse composite, volumétrie composite, élévation avec axe, caractère éclectique
États conservations remanié
Techniques sculpture
Représentations balustre fronton
Précision représentations

Les façades sont couronnées d'une balustrade. L'escalier extérieur est bordé d'une balustrade. Les fenêtres situées sur l'avant-corps sont surmontées de frontons.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Beaulieu - Environs de Nice [La villa photographiée depuis le nord, vers 1900.] / Carte postale, vers 1900. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

  • [Vue de situation depuis la Moyenne Corniche, vers 1920.] / Carte postale, vers 1920. Musée Berlugan, Beaulieu-sur-Mer, non coté.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général ; (c) Conseil général des Alpes-Maritimes - Del Rosso Laurent