Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de villégiature d'entrepreneur

Dossier IA13001464 inclus dans quartier de la Fontaine-des-Tuiles réalisé en 2000

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

  • maisons
    Marseille 16e arrondissement, L'Estaque

La symétrie préside à l'agencement de cette maison bourgeoise et de son jardin. Le décor de façade est particulièrement soigné.

Genre d'entrepreneur
Précision dénomination maison de villégiature
Parties constituantes non étudiées tuilerie, terrasse en terre-plein, mur de soutènement, jardin, mur de clôture
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier de la Fontaine-des-Tuiles
Adresse : 6 plage de l' Estaque
Cadastre : 1978 Estaque I 1

Cette maison fait partie d'un petit lotissement de maisons de villégiature bourgeoise sur l'emplacement d'anciennes tuileries, démolies en 1895. La maison a été construite en 1898 pour et peut-être par Michel Henry, désigné comme maçon domicilié à Saint-André sur les matrices cadastrales, mais qui pourrait être l'ingénieur qui travaille avec le cimentier Désiré Michel. En tout état de cause, il apparaît comme entrepreneur dans des actes notariés et semble avoir participé à des opérations de lotissements dans le quartier du Camas. Un lotissement du 20e siècle porte son nom dans le quartier voisin de Saint-André.

Période(s) Principale : 19e siècle , (détruit)
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1898, daté par source
Auteur(s) Auteur : Henry Michel, entrepreneur, auteur commanditaire, (?), attribution par source
Personnalité : Henry Michel, commanditaire, attribution par source

Sur une parcelle de cinq cents mètre carrés en contrehaut de la voie, cette maison bourgeoise de plan carré ouvre une façade ordonnancée de cinq travées sur un jardin symétrique. Distribution intérieure symétrique de part et d'autre d'un couloir. Façade à décor architecturée en ciment moulé couronnée par un entablement orné de céramique et un fronton. Ligne d'épis de faitage et lignolet. A la cave, chauffage central par le sol. Escalier de jardin en fer-à-cheval.

Murs enduit
Toit tuile plate mécanique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans
croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier symétrique
Typologies villa balnéaire, maison bourgeoise, enduit ciment
Techniques céramique
maçonnerie
Représentations rinceau volute fronton pilastre pot à feu balustre losange cercle
Précision représentations

Céramique : rinceaux en frise sous le fronton et cabochon. Travée centrale : fronton cintré brisé couronné d'un pot à feu, flanqué de volutes supérieures rentrantes qui encadrent un cartouche. Décor d'architecture : pilastres, balcon à balustres.

La symétrie préside à l'agencement de cette maison bourgeoise et de son jardin. Le décor de façade est particulièrement soigné.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre napoléonien de la ville de Marseille. 6e section F Séon (Saint Henri). Matrice des propriétés bâties. 1882-1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : P4 1849 à 1852

    Case 1034, suite case 1039
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie