Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de médecin (villa balnéaire) dite Clarté

Dossier IA83000614 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre de médecin
Précision dénomination villa balnéaire
Appellations Clarté
Parties constituantes non étudiées portail, garage, jardin d'agrément, bassin, clôture de jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Raphaël - Saint-Raphaël
Adresse Commune : Saint-Raphaël
Adresse : 5 avenue Paul-Doumer
Cadastre : 1981 AT 480

Les plans de la villa Clarté ont été dessinés en 1932 par l'architecte Georges Giger pour le docteur Stagnaro, pour qui il avait également construit en 1931 le sanatorium d'enfants à Notre-Dame (IA83000490). Elle était prévue pour abriter son cabinet médical.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1932, daté par source
Auteur(s) Auteur : Giger Georges,
Georges Giger (1886 - 1976)

Grenoblois d’origine, Georges Giger avait son agence à Saint-Raphaël. Ses premières réalisations, dans la première moitié des années 1920, sont encore éclectiques comme l’Hôtel de la Baumette. C’est le seul architecte de cette période à réaliser à Saint-Raphaël des œuvres influencées par le mouvement moderne et ceci dès 1927.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

La villa occupe pratiquement la totalité d'une petite parcelle d'environ 330 mètres carrés. L'avant est laissé libre pour un petit jardin isolé de la rue par une clôture et dont la moitié de la superficie était prévue, sur le plan, pour un bassin. A l'arrière, accolé à la maison mais sans communication avec elle, se trouve le garage qui ouvre dans une impasse privé. Le plan massé est irrégulier. Le soubassement abrite des pièces de service : cave à vins, réserve, chaufferie... Accessible de l'extérieur, il communique avec les étages par l'escalier intérieur. Le rez-de-chaussée présente deux parties aux accès indépendants. A l'est, le cabinet du docteur (bureau, deux salles d'attente, salle de pansement...). A l'ouest, un hall distribue la salle à manger au sud et la cuisine au nord, ces deux espaces étant reliés par une pièce de service. Cette dernière communique avec le cabinet médical. L'étage, organisé autour d'un vestibule central est entièrement occupé par les espaces de nuit, quatre chambres (de maîtres, d'enfant, de bonne et d'amis) pourvues de sanitaires, et par une pièce qualifiée de studio ouvrant au sud sur une loggia.

Murs béton
enduit
Toit béton en couverture (?)
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures terrasse
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Typologies plan-masse composite, volumétrie composite, élévation avec axe, caractère moderne
Techniques ferronnerie
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Garde-corps et portails sur la rue en fer forgé à ornements géométriques.

Villa de villégiature moyenne à traitement architectural soigné ; 1920-1945

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan de la parcelle avant construction. / Dessin original à la plume par H. Teisseire, 1932. Collection particulière.

  • Plan de l'étage de soubassement. / Dessin original à la plume par Georges Giger, 1932. Collection particulière.

    1932
  • Plan du rez-de-chaussée surélevé. / Dessin original à la plume par Georges Giger, 1932. Collection particulière.

    1932
  • Plan de l'étage. / Dessin original à la plume par Georges Giger, 1932. Collection particulière.

    1932
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Négrel Geneviève