Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison de François 1er

Dossier IA84000285 réalisé en 1969

Fiche

DESCRIPTION

La demeure de plan rectangulaire aspecté au sud rue Saint Pierre possède deux petites façades rue de l'Oratoire et place de l'Ange (rue Porte Saint Antoine) ; le mur nord est mitoyen.

L'édifice abrite aujourd'hui deux logements distincts ; il n ' est pas tenu compte de cette division dans l'analyse.

Le plan est divisé régulièrement par deux refends transversaux, l'escalier occupe la partie antérieure de l'espace central.

Deux étages.

Le comble et la couverture ont été refaits dans la partie gauche de l'édifice, la partie droite est couverte en appentis.

La division de la maison est sensible sur la façade antérieure rue Saint Pierre : la partie gauche est entièrement repercée et recrépie. En revanche, l'ordonnance d'origine peut être analysée sur la partie droite de cette façade et sur la façade latérale, place de l'Ange (rue Porte Saint Antoine).

Façade ordonnancée à travées de croisées. Le premier niveau est en pierre de taille . Un bandeau mouluré à hauteur d'appui sur consoles souligne les niveaux place de l'Ange, il a disparu rue Saint Pierre.

La travée gauche de la façade antérieure est occupée par la porte et les baies de l'escalier. Une succession de baies et d'arcades murées à piédroit commun occupe sans interruption le premier niveau de ces deux façades.

Façade rue Saint-Pierre. Porte.Façade rue Saint-Pierre. Porte.

Sur la façade antérieure, les impostes et les bases des piédroits se poursuivent d 'une baie à l'autre, l'imposte de la dernière baie (arc muré) se prolonge en bandeau jusqu'à l'angle de la façade, se poursuit parallèlement à l'arête et se replie à angle droit pour rattraper le niveau des impostes (aujourd'hui disparues) des baies de la façade latérale. Un arc muré dans la partie refaite de la façade antérieure, à gauche de la porte, est l'amorce et le seul témoin d'une ordonnance semblable de ce côté.

Accès direct à l'escalier par la porte de la façade antérieure, une pièce abritait vraisemblablement une boutique de part et d'autre ; pièces d'habitation aux étages ; derrière l'escalier, pièce obscure. La maison gauche possède son escalier propre de construction récente.

Les étages sont trop délabrés pour permettre l'analyse des dispositions d'origine.

BAIE

- Porte de la façade antérieure

- TYPE DE BAIE : porte extérieure, associée en travée à une petite baie éclairant le départ de l'escalier, à décor architecturé

- MATÉRIAU : calcaire

- DIMENSIONS OUVERTURE : Extérieur : H = 2, 50 ; L = 1, 24

Intérieur : H = 2, 50; L = 1, 24

- STRUCTURE :

- Embrasure : droite

- Linteau-Arc : - extérieur/intérieur : plein cintre

- Clé : arase

- Piédroits : avec imposte et base - feuillure intérieure

- Chambranle : il porte le décor architecturé Façade rue Saint-Pierre. Porte, entablement.Façade rue Saint-Pierre. Porte, entablement.

- DÉCOR : la porte ne constitue que le motif central du niveau dans lequel elle s'inscrit. La baie est encadrée de deux pilastres cannelés et galbés qui portent un entablement en ressaut au droit des supports latéraux. La frise de métopes et triglyphes, haut placée sur une architrave lisse constituée par deux lits de l'appareil, est couverte d'une corniche en fort surplomb à hauteur de l'appui à la croisée du premier palier. La baie secondaire, qui repose sur la clé de l'arc, passe dans l'architrave ; son linteau échancré est constitué par la partie centrale de la frise.

La base et l'imposte des piédroits font retour sur le tableau de la baie et se poursuivent, au delà des supports, sur les piédroits des ouvertures latérales. Le parement extérieur de l'arc est mouluré.

Les métopes de la frise sont décorés de reliefs : bucrane au droit des pilastres, rouelles, quatre-feuilles sur le linteau de la baie annexe. L' ensemble présente des analogies avec la porte de la façade 1 (Maison de la Reine Jeanne) qui lui a vraisemblablement servi de modèle : piédroits , modénature, frise, mais les canons classiques sont ici interprétés avec beaucoup plus de liberté : le galbe et les cannelures des supports, la hauteur de l'entablement évoquent davantage le chambranle d'une cheminée que celui d'une porte ; l'irrégularité des métopes et des triglyphes tend à intégrer la baie annexe, etc.

ESCALIER

- MATÉRIAUX et leur MISE EN ŒUVRE : cage en blocage , mur d'échiffre en pierre de taille, marches monolithes

- CAGE : - emplacement : centrale dans la partie antérieure

- plan : rectangulaire

- FORME : rampe sur rampe à moitié tournante

- RÉVOLUTIONS et VOLÉES :

- nombre : 3

- sens : gauche

- départ : dans cage

- Palier-révolution : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

- Différence de niveau : 2,80 3,60 3,50

- MARCHES :

- Volée-Révolution : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 1o

- Nombre de marches : 15 16 14

- Profondeur du giron : 0,30 0,30 0,35

- Hauteur contre marche : o, 18 o, 18 0,25

- Emmarchement : 1, 15 1, 15 1, 03

- Plafond : angle arrondi

- LIMON : à la française

- MUR d'ECHIFFRE : plein ; angles arrondis au niveau de la moitié tournante

- ORGANISATION DES PALIERS : deux portes latérales par palier

- COUVERTURE DES PALIERS : dalles

- COUVERTURE DE LA CAGE : charpente apparente

- ÉCLAIRAGE : fenêtre sur palier.

Appellations Maison de François 1er
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Pertuis
Adresse : 6 rue Saint-Pierre
Cadastre : 1937 K 485 ; 1837 K 799

Grosse maison bourgeoise, propriété de la famille Chabert en 1567 et 1602, de Panisse en 1730. Construite dans le dernier quart du 16e siècle. Elévations et distribution remaniées au 18e ou au 19e siècle

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Maison d'angle de 2 étages desservis par un escalier rampe sur rampe en façade ; élévation sur la rue Saint-Pierre ordonnancée à 2 travées de croisées avec 1er niveau appareillé et porte à pilastres galbés inscrite dans une travée dorique ; élévation sur la place de l'ange ordonnancée à 3 travées de croisées, 1er niveau appareille et niveaux supérieurs soulignés par des cordons en pierre

Murs molasse
enduit
moellon
moyen appareil
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées
Couvertures appentis
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations ordre dorique
Précision représentations

sujet : ordre dorique, frise de métopes et de triglyphes, support : porte

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Broise Henri - Dautier Nerte - Sauze Elisabeth