Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Consulaire

Dossier IA84000244 réalisé en 1969

Fiche

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées horloge publique
Dénominations maison consulaire
Aire d'étude et canton Pertuis
Adresse Commune : Pertuis
Adresse : Voltaire
Cadastre : 1937 K 1880 ; 1837 K 454, 456

Maison acquise et transformée de 1548 à 1550 pour abriter le conseil, les archives, l'école et l'horloge communale construite en 1407 par Jean de Croys ; en 1602 et 1603, construction d'un nouvel escalier en vis par Esprit Astoin ; de 1609 à 1613, surélévation d'un étage et construction d'un campanile sur la cage d'escalier par Etienne Chauvet et Antoine Bonnefille ; nouvelle horloge construite en 1608 par Sauveur Bernier ; maison désaffectée après l'acquisition de l'actuelle mairie en 1838 et partiellement détruite (élévation antérieure, escalier et campanile) lors de l'élargissement de la rue en 1865 ; le reste dénaturé.

Période(s) Principale : 2e quart 16e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Dates 1548, daté par source
1602, daté par source
Auteur(s) Auteur : Croys Jean de, fabricant, attribution par source
Auteur : Astoin Esprit, maçon, attribution par source
Auteur : Chauvet Etienne, maçon, attribution par source
Auteur : Bonnefille Antoine, maçon, attribution par source
Auteur : Bernier Sauveur, fabricant, attribution par source

Corps de bâtiment à 2 étages carrés desservi par un escalier en vis en façade ; campanile couvert d'un dôme porte par des colonnes ioniques et coiffé d'un lanternon

Murs molasse
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile creuse, pierre en couverture
Étages 2 étages carrés
Couvrements coupole
Couvertures toit à longs pans
dôme
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour
États conservations détruit
Techniques sculpture
Représentations ordre ionique

Annexes

  • 1602, 11 novembre . - Prix-fait conclu entre la communauté de Pertuis et le maçon Esprit Astoin pour la construction d'un escalier à la maison consulaire.

    Pris faict pour la communauté de Pertuis contre Esperit Astoin

    Dudit jour ... Jehan Brochier, escuyer, sire Suffren Vernet et Loys Guion, conseuls modernes de ceste ville de Pertuis, ... ont bailhé à pris faict à Esperit Astoin, maistre masson dudit Pertuis presant stipulant, savoir est de parfaire bien et deubemant ung tour de vizette sive degrés à repos de taille avec son trapadour, marchapié au millieu des degrés et l'autre au bout d'iceulx pour entrer dans la salle de la maison de ville et de l'escolle. Et fera trois portes à ladite vizette, une à l'antrée d'icelle et les autres deux pour entrer au lieu susdit, et fera aussi ung parapied de taille au dessus ledit trapadou plus hault, d'environ cinq pans d'hauteur, et les portes de la grandeur et hauteur que sera advizé, fassonnées d'une moulleure à l'antour carrées au dehors et l'espesseur de la murailhe en arquades.

    Comme aussi de fere ung gabinet sive archifs du cousté que sont à presant les degrés vieux, et pour ce fere fera une murailhe de deux pans d'espesseur despuis le coing du grenier sive bouthique de ladite maison comune jusques à la murailhe de l'escolle, de la hauteur de trois canes et demie, chaux et sable, le tout deubemant bardat et remplit jusques à plain pié de la salle de la maison comune , bien et deubemant fermat, fors le couvert.

    Et sera aussi tenu fere deux portes de taille, une pour aler à la cave et l'autre pour aler de la sall e de ladite maison comune dans ledit gabinet, sur le devant duquel fera deux fenestres, savoir une croiziere et une demy croiziere, et autrement comme sera advizé par les dits sieurs conseuls.

    Et finablement que fermera toutes les portes que y sont de present et que besoing sera et lesdits sieurs conseulz forniront tout l'atraict pourté dans le ciel ouvert et au devant de ladite maison comune, ecepté l'eau que ledit Astoin fera charrier, et toute laquelle besongne ledit Astoin promet avoir faict et parfaict bien et deubemant entre ycy et Pasques prochaines sans contredit, les murailhes deubemant enduches au dedans et dehors et crespit oultre ce au dedans, et ce moyenant le pris et soume de vingt cinq escus à soixante sous piece, payable dix escus le jour que acoumensera ladite besongne et la reste en travaillant et à proportion de l'hevre...

    A la suite : le 19 avril 1603 , cancellation et quittance finale de 127 livres, ''savoir 75 livres pour le susdit pris faict et le reste pour autre besongne et travailh que a faict à la dite maison comune, savoir à l'arquade et crotte du cabinet, embelissemant des portes de la visette, coudieres fassonnés du parapiecl et autres reparations utilles".

    A. D. Vaucluse, E Notaires , Etude Enjoubert de Pertuis, n° 698 , f° 679 v° - 681 v°.

  • 1607, 6 juin. - Prix-fait conclu entre la communauté de Pertuis et les maçons Michel Chabert et Raimond Berard pour l'installation de l'horloge publique dans le campanile de la maison consulaire.

    Pris faict du montage du orolloge pour la communauté de Pertuis contre Michel Chabert et Raymond Berard mestres massons

    Jehan Chabert, escuyer, cappitene Pierre Micheau et Jehan Matty, modernes de la communauté de ceste ville de Pertuis, ...ont bailhé à pris faict par le presant acte à Michel Chabert et Raymond Berard, mestres de ladicte ville scavoir est de monter la cloche du orrologe qu'est à present à la basse court de la maison comune de ladicte ville dans le clocher et pinacle quy est au dessus le couvert de ladicte maison comune, où estait l'aultre cliche que a esté fondeue, et icelle pozer bien et deubuement en estat de sonner et frapper les heures, entre icy et huict jours prochains, le tout à leur risc, perilh eL fortune sans que la communauté soit tenue en aulcungz fraiz.

    Et encores que lesdictz massons seront tenus de rabilher le couvert, soit de thuilles ou bois, ensemble les murailhes et planchiers que ce rompront en montant ladicte cloche, aussi à leurs propres coustz et despans, et rabilher et fornir de thuilles à ce qui a esté rompeu lhorsqu'on dessandit la precedante.

    Et moyennant ce que dessus, lesdictz sieurs conseulz leur feront payer pour tout le susdict pris faict et rabillage la somme de dix neuf livres dix soulz ,que ont confessé avoir receu de Anthoine Constans, tresorier moderne de ladicte ville...

    A.D.Vaucluse, E. Notaires, Etude Enjoubert n° 703, f° 256 - 257 v°.

Références documentaires

Documents figurés
  • Projet de construction d'un clocher par Etienne Chauvet et Antoine Bonnefille, 1609. Archives communales, Pertuis : DD 7.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Sauze Elisabeth