Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

maison aux dîmes puis boulangerie actuellement maison

Dossier IA04001196 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison aux dîmes, boulangerie
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Barrême
Adresse Commune : Senez
Adresse : place du Coulet
Cadastre : 1811 E 65-66, 68, 70 ; 1986 E 102

L'édifice actuel résulte de la combinaison de plusieurs parcelles du cadastre napoléonien qui en rend complexe l'appréhension extérieure. La parcelle 66 correspond à l'ancienne "dixmerie" (bureau de perception de la dîme ou maison aux dîmes). Elle fut vendue comme bien national le 20 juin 1791 lors d'enchères publiques à Castellane à Jacques Gibert, travailleur à Senez, pour la somme de 333 livres 15 sols. Au 19e siècle le four communal occupait le rez-de-chaussée de l'ancienne parcelle mitoyenne 70, jusqu'en 1898. A la même époque, la maison aux dîmes servait de boulangerie. Le parti du 19e siècle pouvait encore se lire jusqu'en 2002, date à laquelle un ravalement de façades visant à homogénéiser l'ensemble a effacé des traces historiques (agrandissement d'une fenêtre au troisième niveau et comblement de la baie fenière au quatrième niveau de la façade sur la Grand'Rue).

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le bâtiment de la dixmerie est construit en petits moellons de calcaire liés au mortier de gypse. La façade principale donne sur la place du Coulet. Il comprend trois niveaux et une travée. Au rez-de-chaussée, une seule pièce constituait le bureau de réception de l'impôt. C'est cette pièce qui a servi de boulangerie au 19e siècle (le pétrin utilisé alors est aujourd'hui devant la maison, sur la place du Coulet). Sur la gauche de la façade la porte d'entrée donne sur un escalier tournant en maçonnerie qui dessert les étages. Le premier étage tenait lieu de grenier et sert aujourd'hui de logement. Le deuxième étage était un fenil réaménagé en logement après son acquisition par Jacques Gibert. Les deux fenêtres cintrées de la façade ouest (sur la place) disposent de volets intérieurs. Côté est, la fenière identifiant le fenil a été murée lors du ravalement. Les deux parcelles communiquaient aux premier et second niveau dès le 19e siècle : l'ensemble est rassemblé sous un toit complexe à tuile creuse avec deux rangs de génoise sur la façade principale.

Murs calcaire moellon
enduit
Toit tuile creuse
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvertures croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbal d'estimation des biens nationaux du district de Castellane de 1790 à l'An IV [Senez]. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 Q 62.

    Description de l'ancienne "dixmerie" de Senez d'après le procès-verbal d'estimation des biens nationaux.
  • Acte de vente des biens nationaux à Castellane. 1791/06/20. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 Q 5.

    n° 47 : Acte de vente de l'ancienne "dixmerie" de Senez à Jacques Gibert, pour 333 livres, 15 sols.
  • Registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Senez. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 204/9.

    1908/11/22 : Demande d'aliénation du four communal au préfet des Basses-Alpes. 23 octobre 1910 : Nouvelle demande d'aliénation du four communal au préfet des Basses-Alpes.
Bibliographie
  • HERMELIN, Juliette. Senez en Haute-Provence. Chronique d'une cité épiscopale aux 17e-19e siècles. Dans : Cahiers de Salagon, n°7, Les Alpes de Lumière, 2002.

    p. 90 : Historique et description de l'ancienne "dixmerie" de Senez d'après le procès-verbal d'estimation des biens nationaux.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Mosseron Maxence