Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

magasin industriel Biétron

Dossier IA13004668 réalisé en 2009

Fiche

Appellations Biétron
Dénominations magasin industriel
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône - Marseille-Les Grands-Carmes
Adresse Commune : Marseille 2e arrondissement
Adresse : 50 rue de Forbin
Cadastre : 2013 810B01 110

Le 13 juin 1911, Étienne Biétron et Honoré dit Aimé Biétron achètent à la Société immobilière de Marseille un terrain situé à Marseille à l'angle de la rue de Forbin et de la rue Vincent Leblanc. La parcelle était partiellement occupée par un bâtiment antérieur, qui formait déjà un biais à l'angle des deux rues (cf. la maquette du port de la Joliette du Musée des arts et métiers, fin 19e siècle). Le nouveau bâtiment est achevé au début de 1912 et les Biétron s'y installent en avril selon l'Indicateur marseillais pour développer leur activité de négoce en gros de fromages. Jusqu'alors, la société Biétron était implantée rue de l'arc, sur les pentes de la rue d'Aubagne. En 1926 est créée la SARL Établissements Biétron qui a probablement cessé d'exister dans le dernier quart du 20e siècle. Cette société était spécialisée dans le négoce de fromage, de beurre, de charcuterie et de hareng. Le magasin de la Joliette, doté d'entrepôts frigorifiques, accueillait également les camions de la société. En 1929 y est installée une pompe à essence branchée sur une cuve de 3000 L pour alimenter ces camions. Comme une plaque commémorative l'indiquait, le lieu a servi pendant la guerre au sauvetage, par le révérend Donald Caskie, de marins britanniques. Avant sa destruction au printemps 2013, ce magasin industriel était utilisé comme parking par l'hôpital Desbief. Seule a été conservée l'entrée monumentale qui doit être intégrée dans le futur immeuble de bureaux.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1911, daté par source
Auteur(s) Auteur : Faure Victor, architecte, signature
Auteur : Faure G, architecte, signature
Auteur : Tourre Charles,
Charles Tourre

Activité à Marseille au moins entre 1889 et 1912.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature

Le terrain rectangulaire d'environ 1500 mètres carrés de surface est tout entier occupé par le magasin. Il est situé à quelques mètres de la place de la Joliette. A l'angle de la rue se trouve l'entrée, qui donne accès à un grand volume couvert d'un toit à deux pans surmonté d'un lanterneau. A la base, le pourtour du toit à deux pans est vitré, tout comme celui du lanterneau. Tout autour de ce vaisseau central se développe un bâtiment en U. Il comporte un rez-de-chaussée et un étage carré et son toit est à un pan. L'ensemble est couvert de tuiles creuses et le toit de l'entrée et du corps de bâtiment longeant la rue de Forbin est doté de onze chapeaux de cheminée torsadés en céramique. Les deux élévations sur la rue ont reçu un traitement élaboré et très irrégulier. Au-dessus d'un soubassement, constitué d'un nombre variable d'assises en moellons équarris, se développe une maçonnerie de moellons à tête dressée dont les bords sont soulignés par des joints rectilignes épais. Le soubassement disparait dans la pente de la rue de Forbin et les parties supérieures des élévations, au niveau de l'avant-toit, sont enduites. Les baies, de largeurs variables, ont été disposées sans aucune régularité. Elles ont toutes un couvrement en arc segmentaire et leur encadrement polychrome alterne briques (dans les parties hautes) et pierres (dans les parties basses). L'entrée a fait l'objet d'un soin tout particulier. En pierres de taille - pierres de tailles bossagées dans les parties basses - elle est surmontée d'un édicule de plan carré dont le toit en pavillon a une couverture en zinc écaillé. L'édicule est percé d'un oculus entouré en partie basse d'un bas-relief au motif de feuilles de platane. L'ouverture de l'entrée est soulignée par une voussure surmontée de l’inscription en relief A. BIETRON et d'un avant-toit en arc segmentaire. Cet avant-toit en bois, ainsi que celui de l'édicule, surmontent un revêtement de céramique. Une mosaïque de fond blanc encadrée d'un liseré bleu est parsemée de petites fleurs stylisées. Deux amortissements aux lignes verticales rappelant assez nettement les motifs Arts déco encadrent l'édicule.

Murs calcaire moellon
calcaire pierre de taille
faïence
calcaire enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 vaisseau, 1 étage carré
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures toit à plusieurs pans
Escaliers escalier intérieur
États conservations vestiges

L'ensemble offre une composition originale qui se caractérise par l'irrégularité quasi fantaisiste de la répartition des éléments de décor (irrégularité des niveaux d'assises du soubassement, des matériaux utilisés pour les encadrements des baies, de la largeur des baies jumelées ou de l'emplacement des bossages de l'encadrement de l'entrée ; juxtaposition éclectique de motifs dont certains sont très modernes...).

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription de l'acte de propriété du magasin industriel Biétron à Marseille. / 26 mars 1912. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4Q2 5968.

    Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4Q2 5968
  • MOLINAR, Edmond, Rapport d'expertise pour le tribunal administratif de Marseille, 3 octobre 1961. Archives communales, Marseille : 611 W 359.

    La société Biétron attaque la ville pour un problème de fuite d'eau.
  • Conservation des hypothèques, transcription du 13 janvier 1927. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4Q2 5968.

    Consitution de la SARL Etablissements Biétron et Inventaire des biens en 1927.
  • Conservation des hypothèques. Transcription d'un acte de vente d'une bastide à Marseille quartier Saint-Jérôme. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : AQ2 5194.

    Les Biétron achètent une bastide à Saint-Jerôme le 18 avril 1891. Description de la bastide et de son mobilier.
  • Entrepôt Biétron. Lettre au préfet du 6 décembre 1932. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : AQ2 5194.

    Demande d'installation d'une pompe à essence. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : AQ2 5194
  • Acte de vente d'un terrain rue de Forbin du 13 juin 1911. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4Q2 5952.

    Le 13 juin 1911, Étienne Biétron et Honoré dit Aimé Biétron achètent à la Société immobilière de Marseille un terrain sis à Marseille à l'angle de la rue de Forbin et de la rue Vincent Leblanc. Avant de s'installer à la Joliette, les frères Biétron demeuraient et travaillaient rue de l'arc dans le premier arrondissement de Marseille.
Documents figurés
  • Compagnie générale des Pétroles, fosse avec réservoir pour pompe. / Dessin à l'encre sur papier, 2 septembre 1929. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille /AQ2 5194.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud