Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

lotissement de colonisation dit lotissement Rabezzana

Dossier IA13001165 inclus dans quartier du Marinier réalisé en 2002

Fiche

Exemple de lotissement de l'entre-deux-guerres dans une zone de colline de l'extrême banlieue de Marseille, éloignée de tout transport en commun. Il a été loti par un lotisseur entrepreneur de maçonnerie. Il est essentiellement habité par des propriétaires constructeurs, ouvriers ou artisans.

Précision dénomination lotissement de colonisation
Appellations lotissement Rabezzana
Parties constituantes non étudiées terrasse en terre-plein, mur de soutènement, rue, maison, immeuble à logements, terrasse agricole, jardin, cabane, mur de clôture
Dénominations lotissement
Aire d'étude et canton Grand Projet de Ville, l'Estaque-les Riaux
Adresse Commune : Marseille 16e arrondissement
Lieu-dit : l' Estaque, quartier du Marinier
Adresse : chemin du Marinier , boulevard du Belvédère , route de Beau Soleil
Cadastre : 1978 Estaque R

En 1819, les terrains sont couverts de bois et broussailles, en grandes parcelles déterminées par le relief. En 1924, Ferdinand Rabezzana, entrepreneur de maçonnerie domicilié à Mourepiane, acquiert une vingtaine d'hectares des hoirs de Jules Lieutaud. En 1927, il reçoit l'autorisation demandée de lotir environ cinq hectares. Un premier projet prévoyait quatre-vingt lots, mais certains étant situés au-dessus de la ligne de desserte en eau ne furent pas réalisés. La partie centrale du lotissement est construite dans les années 1930. Des autorisations d'extension sont données en 1945, puis en 1955.

Les lots sont vendus à une population d'ouvriers et d'artisans qui se domicilient pour la plupart dans le vallon et ne possèdent aucune autre bien immobilier dans le secteur de l'Estaque. Sur les propriétaires identifiés dont la profession est connue, se trouvent six maçons, quatre journaliers, un charpentier, deux électriciens, un manoeuvre charbonnier, trois chauffeurs (auto, poids lourds), un machiniste, un épicier, un boulanger, un employé à l'électricité.

Bien des maisons ont été remaniées et agrandies dans la seconde moitié du 20e siècle. Et ce d'autant plus facilement que les professionnels du bâtiments ne sont pas rares parmi les propriétaires et qu'il est vraisemblable que l'autoconstruction ait été fréquente.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1927, daté par source
1945, daté par source
1955, daté par source
Auteur(s) Auteur : Rabezzana Ferdinand, auteur commanditaire, entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Personnalité : Rabezzana Ferdinand, promoteur, attribution par source

Sur un terrain aménagé en terrasse, le lotissement s'étend sur la pente sud du vallon. Il est desservi par une voirie interne en épingle à cheveux qui se termine en cul-de-sac, le boulevard du Belvédère, et par le chemin du Marinier, élargi et aménagé avec des trottoirs. Les parcelles de formes rectangulaires, souvent proches du carré, varient pour la plupart de trois cents à sept cents mètres carrés. Le lotissement compte actuellement une soixantaine de maisons pavillons et quelques immeubles et cabanons. Les habitations sont en retrait sur rue, derrière un mur-bahut. La plupart des édifices (cinquante-cinq) compte au moins un niveau de soubassement, adaptation de la construction à la pente. Les constructions sont basses, dix ne comptant qu'un niveau, quarante-sept deux niveaux, treize trois niveaux. Une vingtaine d'entre elles ont des façades en pignons. Toutes ont un jardin.

Typologies lotissement pavillonnaire, portion d'îlot, domiciliation des propriétaires, voirie interne en cul-de-sac
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Le Marinier à l'Estaque (Marseille), Rabezzana, 1927. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1887

    (Cahier des charges, vente des parcelles et remembremen
  • Vente d'une maison à l'Estaque Marseille, de M. Pieve à la société Kulhman, 1946. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 4 Q 2 10541

    transcription hypothécaire n°5 - mention à l'origine du foncier du lotissement
Documents figurés
  • L'Estaque - Marseille. Lotissement Le Marinier. [Plan avec 81 lots et 35 noms de propriétaires. Vu et approuvé le 27 mai 1927]./Tirage de plan surchargé au crayon, 55 X 71cm, échelle = 1/500e, 1927. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1887

  • Lotissement du Vallon du Marinier (à l'Estaque, Marseille). Coupes et profils des voies. Profil en long du Bd du Belvédère. Profil transversal du chemin du Marinier, vers 1927/Dessin à l'encre sur calque, 46 X 54 cm, vers 1927.Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 188712 O 1887

  • Lotissement du Vallon du Marinier à l'Estaque. Propriétaire Mr Rabezzana. [Plan des voies existantes et des voies à créer, approuvé le 27 mai 1927]. /Tirage de plan sur papier, colorié, 91X 57 cm, échelle = 1/500e, vers 1927. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1887

  • Marseille L' Estaque. Lotissement Le Marinier. [Plan du lotissement avec le tracé de 80 parcelles, le nom de 36 propriétaires et le tracé supposé de la limite en alimentation en eau], vers 1930. /Tirage de plan surchargé au crayon de couleur, 56X75 cm, échelle = 1/500e, vers 1930. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1887

  • Marseille L'Estaque. Lotissement de la propriété Le Marinier Extension, vers 1950. /Tirage de plan surchargé au crayon, 57 X 62cm, échelle = 1/500e, vers 1950. Archives départementales des Bouches-du-Rhône, Marseille : 12 O 1887

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fuzibet Agnès - Gontier Claudie