Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Dossier IA13005937 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Entre Port-Saint-Louis-du-Rhône et la Grande-Motte, le littoral Camarguais s'étend sur une centaine de kilomètres. Il présente en alternance des zones de dépôt alluvionnaire et d'érosion, le rivage de Camargue est composé d'un paysage de larges plages et de dunes qui forment un cordon séparant la mer d'une mosaïque de lagunes, marais et de sansouires. Le littoral est ponctué par trois phares : le phare de Faraman (référence IA13001154), la phare de Beauduc (référence IA13001140), tous deux situés sur la commune d'Arles, et le phare de la Gacholle (référence IA13001139). Ils forment les principaux repères entre Port-Saint-Louis-du-Rhône et les Saintes-Maries-de-la-Mer. Sur cette commune, port-Gardian (référence IA13005938) constitue la seule escale du littoral Camarguais avant port-Camargue.

Le territoire des Saintes-Maries de la Mer est occupé depuis l'Antiquité. La commune est alors occupée par des agriculteurs et quelques pêcheurs. Durant des siècles les bateaux sont amarrés ou tirés sur la plage, sans autre forme d'aménagement portuaire. Ce n'est que vers la fin du 20e siècle et l'avènement de la plaisance que le projet de port aux Saintes-Maries-de-la-Mer voit le jour. Le littoral lacustre de la Camargue est signalé par des phares depuis le 19e siècle.

SYNTHÈSE :

Équipement de transition terre/mer :

Port Gardian (référence IA13005938)

Signalétique portuaire :

Phare de la Gacholle (référence IA13001139)

Dénominations port
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône
Adresse Commune : Saintes-Maries-de-la-Mer
Cadastre : non cadastré

Le territoire des Saintes-Maries de la Mer est occupé depuis l'Antiquité. La commune est alors occupée par des agriculteurs et quelques pêcheurs. Durant des siècles les bateaux sont amarrés ou tirés sur la plage, sans autre forme d'aménagement portuaire. Ce n'est que vers la fin du 20e siècle avec l'avènement de la plaisance que le projet port des Saintes-Maries-de-la-Mer voit le jour. Le littoral lacustre de la Camargue est pourtant signalé par des phares depuis le 19e siècle.

Période(s) Principale : Epoque contemporaine
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : La Camargue - le rivage marin

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.