Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la commune de Martigues

Dossier IA13004812 réalisé en 2015

Fiche

La commune de Martigues se situe entre le Golfe de Fos et l'Etang de Berre, reliés par le canal de Caronte. On peut distinguer trois espaces sur la commune : l'Ile de Martigues, la zone industrialo-portuaire du canal de Caronte et les ports de la Côte Bleue.

l'Ile de Martigues comprend la ville ancienne dont la particularité est d'être parcourue par un canal central, le Canal Saint Sébastien (référence IA13004818), et bordée par deux autres canaux : Baussengue et Galliffet (référence IA13004822). Sur l'île se situe la prud'homie de pêche (référence IA13004813) du quartier de Martigues. Les deux quartiers historiques Jonquières et Ferrières ont chacun leur port (référence IA13004821 et référence IA13005833). La chapelle Notre-Dame des Marins (référence IA13005860) est située sur les hauteurs de la ville. L'extrémité est du canal de Caronte est traversée par le pont ouvrant (référence IA13004083).

Le canal de Caronte, est aménagé de plusieurs infrastructures portuaires et maritimes, notamment le dernier calen de Martigues (référence IA13005856) situé à proximité du viaduc. Les récents ports Terra et Maritima, le quai de l'usine Verminck (référence IA13005855) et le pont tournant (référence IA13004081). L'entrée ouest du canal de Caronte (référence IA13004127), protégée par le Fort de Bouc (référence IA13004816) surmonté par le Phare de Bouc (référence IA13001156), est environnée d'espaces industrielles dédiés à la pétrochimie, dont le port de Lavéra.

La Côte Bleue rassemble une succession de plusieurs petits ports côtiers comme Ponteau (référence IA13004825), les Rénaïres (référence IA13004826) et les Tamaris (référence IA13004829), on y trouve aussi un équipement industriel comme le port de la centrale de Ponteau (référence IA13005835) ou un port de pêche comme Carro (référence IA13004828). Le port de Carro comprend des cabanes des pêcheurs (référence IA13005857), une station de sauvetage (référence IA13005858) et les sites d'anciennes carrières littorales (IA13005859). Sur la Côte Bleue sont implantés le sémaphore (référence IA13004820) et le phare du Cap Couronne (référence IA13001157), ces infrastructures assurent la sécurité des navires dans leur approche du Golfe de Fos.

Martigues est une ville réunissant plusieurs quartiers tournés vers la mer, l'étang ou le chenal. Vers le 14e siècle les villages de Ferrières, l'Ile et Jonquières se rassemblent. Au 16e siècle le bourg de l'Ile renforce ses défenses militaires. La fusion des trois bourgs aura lieu officiellement en 1581. Au 17e siècle la ville est prospère et compte de nombreux pêcheurs et marins qui développent le commerce de la ville. Au 18e siècle l'économie de la ville subit la concurrence avec Marseille, les ports de Martigues n'abritent plus que des pêcheurs. Au 19e siècle l'activité de pêche décline. Les travaux du canal du Rhône à Marseille à partir de 1863 favorisent l'implantation d'industries. Le projet d'amélioration du franchissement de la traversée du centre de Martigues avec notamment l'alignement des quais au niveau des canaux, s'étale de 1906 à 1921. Le chenal de Caronte est réaménagé et creusé pour permettre le passage des gros navires, notamment militaires, trouvant abri dans l'étang de Berre, ces travaux dureront jusqu'en 1928. Dans les années 1920-1930 la ville s'industrialise avec notamment l'installation des usines à Lavéra et la Mède qui dispose d'accès à la mer. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les allemands multiplient les fortifications entre le chenal et la Côte Bleue. En 1945, beaucoup d'installations portuaires sont détruites. A partir des années 50, la ville se modernise avec notamment une rénovation des canaux de Martigues, ce qui modifie profondément la structure de l'Ile.

Équipements de transition terre/mer :

- port de Ferrières (IA13004821)

- port de Jonquières (IA13005833)

- port de Ponteau (IA13004825)

- port de la Calanque des Rénaïres (IA13004826)

- port de Carro (IA13004828)

- port des Tamaris (IA13004829)

Dans ce contexte d'aménagements portuaires, certains grands équipements doivent être signalés :

- canal Saint Sébastien (IA13004818)

- canal Galliffet (IA13004822)

- quai Brescon dit miroir aux oiseaux (IA13004819)

- canal de Caronte (IA13004127)

- quai Verminck (IA13005855)

- pont ouvrant (IA13004083)

- pont tournant de Caronte (IA13004081)

Bâtiments lié à l'activité portuaire :

- siège de corporation dit prud'homie de pêche de Martigues (IA13004813)

- siège d'association ou d'organisation, dite station de sauvetage (IA13005858)

Défense du littoral :

- fort de Bouc (IA13004816)

Signalétique portuaire :

- sémaphore du Cap Couronne (IA13004820)

Production & commerces liés à la mer :

- remise associée au matériel de pêche au calen (IA13005856)

- remises dites cabanes des pêcheurs de Carro (IA13005857)

Activité industrielle & artisanale :

- port de la centrale électrique Martigues-Ponteau (IA13005835)

- anciennes carrières de La Couronne (IA13005859)

Croyance des gens de mer :

- chapelle Notre-Dame de Miséricorde dite Notre-Dame des Marins (IA13005860).

Dénominations port
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône
Adresse Commune : Martigues
Cadastre : non cadastré
Période(s) Principale : Epoque contemporaine
Précisions sur la protection

Atlas des paysages : Etang de Berre ; Côte Bleue

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Carteron Sophie
Sophie Carteron

Prestataire extérieur du service mer pour l'opération de repérage du patrimoine des ports en 2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.