Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Pons

le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pons

Dossier IM04000651 réalisé en 2005

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées plaque commémorative, verrière, dais d'autel, confessionnal, chaire à prêcher, clôture de choeur, siège de célébrant, meuble de sacristie, lambris d'appui, bouquet d'autel, chandelier d'autel, ostensoir, bannière de procession, croix de procession, croix, buste-reliquaire, tour d'autel, conopée, pavillon de ciboire, chape, chasuble, étole, manipule, pale, voile de calice, bourse de corporal, voile huméral, statue, estampe
Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Entrevaux
Localisation Commune : Sausses
Auteur(s) Auteur : Becquet, imprimeur
Auteur : Desgodets, éditeur
Auteur : Stelzl E., peintre-verrier

Annexes

  • Liste du mobilier de l'église paroissiale Saint-Pons de Sausses

    Liste du mobilier étudié

    Verrières

    ENSEMBLE DE 2 VERRIERES (VERRIERE FIGUREE, VERRIERE DECORATIVE) : SAINTE VIERGE

    Meubles religieux

    ENSEMBLE DU MAITRE-AUTEL : AUTEL, GRADINS D’AUTEL, TABERNACLE

    ENSEMBLE DE L’AUTEL DE LA VIERGE : AUTEL, GRADINS D’AUTEL (2), TABERNACLE

    FONTS BAPTISMAUX DE STYLE NEO-GOTHIQUE

    Objets religieux

    CHAPELLE : CALICE, PATENE, 2 BURETTES, PLATEAU A BURETTES, ETUI

    GARNITURE D’AUTEL COMPOSEE DE 6 CHANDELIERS D’AUTEL ET D’1 CROIX D’AUTEL

    CALICE n°1

    CALICE n°2

    CIBOIRE

    PATENE

    AMPOULES AUX SAINTES HUILES ; COFFRET AUX SAINTES HUILES

    BANNIERE DE PROCESSION : IMMACULEE CONCEPTION

    CROIX DE PROCESSION

    TABLEAU, EX-VOTO : PRETRE AGENOUILLE DEVANT SAINT BLAISE ( ?) ; CADRE

    ENSEMBLE DE 2 BUSTES-RELIQUAIRES : SAINT BLAISE ( ?), SAINT PONS ( ?)

    STAUROTHEQUE

    Linges et garnitures liturgiques

    TOUR D’AUTEL

    BOURSE DE CORPORAL

    PALES N°1 à 6

    VOILE D’EXPOSITION DU SAINT-SACREMENT

    Vêtements religieux

    CHAPE (ORNEMENT NOIR)

    CHASUBLE (ORNEMENT BLANC)

    ETOLE

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES (N°1) : CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ORNEMENT BLANC)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES (N°2) : CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ORNEMENT BLANC)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES (N°3) : CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ORNEMENT BLANC)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES : CHASUBLE, ETOLE, BOURSE DE CORPORAL (ORNEMENT VERT)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES : CHASUBLE, VOILE DE CALICE, MANIPULE, BOURSE DE CORPORAL (ORNEMENT ROUGE)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES : CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, (ORNEMENT DORE)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES : CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL, PALE (ORNEMENT BLANC)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES : CHASUBLE, ETOLE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ORNEMENT BLANC)

    ENSEMBLE DE VETEMENTS LITURGIQUES : CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE (ORNEMENT BLANC)

    Sculpture

    STATUE : CHRIST DU SACRE-COEUR

    STATUE : IMMACULEE CONCEPTION ; 2 CŒURS DE DEVOTION

    Peinture, arts graphiques

    TABLEAU : L’ADORATION DES BERGERS ; CADRE

    TABLEAU : JOSEPH DEVOILANT SON IDENTITE A SES FRERES ; CADRE

    TABLEAU : LE REPAS CHEZ SIMON ; CADRE

    TABLEAU : LE SOMMEIL DE L’ENFANT JESUS ; CADRE

    TABLEAU : VIERGE A L’ENFANT, SAINT BLAISE ET SAINT JOSEPH ; CADRE

    ESTAMPE : AUGUSTIN-LOUIS DE MONTBLANC

    Liste du mobilier non étudié

    Monuments

    PLAQUE COMMEMORATIVE DE LA GUERRE DE 1914-1918

    Marbre veiné gris, décor en creux relevé à la peinture et à la dorure ; 20e siècle

    PLAQUE COMMEMORATIVE DE LA GUERRE DE 1914-1918

    Marbre veiné gris, plaque rectangulaire à fronton arrondi, décor en creux relevé à la peinture et à la dorure, drapeau tricolore, branche d’olivier, médailles de guerre ; 20e siècle

    PLAQUE COMMEMORATIVE DE LA GUERRE DE 1939-1945

    Marbre veiné gris, petite plaque rectangulaire, décor en creux relevé à la peinture et à la dorure, palmes nouées par un ruban tricolore ; 20e siècle

    Verrière

    VERRIERE DECORATIVE (première travée, tribune)

    Verre transparent coloré, jaune d’argent, grisaille ; « 1865 E. Stelzl peintre sur verre à Nancy 1865 » (inscription en bas) ; Stelzl E. ; 1865

    Meubles religieux

    DAIS D’AUTEL

    Bois doré ; 19e siècle

    CONFESSIONNAL

    Noyer, partie centrale surmontée d’un fronton triangulaire, porte à balustres tournées, corniche moulurée ; 2e moitié 19e siècle

    CHAIRE A PRECHER (démontée)

    Noyer ; à quatre pans, tables rentrantes moulurées ; 19e siècle

    CLOTURE DE CŒUR (démontée dans la sacristie)

    Bronze ; 1857

    SIEGE DE CELEBRANT

    Noyer, assemblage à chevilles de bois ; accoudoirs moulurés, dossier à table saillante et ailerons latéraux, supports des accoudoirs en bois tourné ; 1877

    MEUBLE DE SACRISTIE CHASUBLIER (Fig. 1)

    Noyer ; chasublier à deux battants centraux (8 tiroirs), deux battants latéraux (2x3 tiroirs) ; corps supérieur à armoire centrale flanquée de deux jeux de tiroirs de tailles différentes ; 2e moitié 19e siècle

    LAMBRIS DU CHOEUR

    Noyer ; tables rectangulaires ; 2e moitié 19e siècle

    Objets religieux

    BOUQUETS D’AUTEL (2)

    Bronze ; décor : tige de trois fleurs de lys ; 19e siècle

    CHANDELIERS, VASES BOUQUETS D’AUTEL (2)

    Bronze ; décor : pampres et épis et fleurs de lys, AM sur le vase à anses végétales ; 19e siècle

    CHANDELIERS DAUTEL (6)

    Bronze doré ; décor : fût cannelé, base triangulaire sur pieds végétaux, buste sur chaque face (Vierge, Christ, St-Joseph ?) ; 19e siècle

    OSTENSOIR (Fig. 2)

    Argent : doré, repoussé, ciselé, ciselé au mat, décor rapporté ; pied triangulaire, tige à collerette striée, têtes d’angelots en ronde-bosse, gloire rayonnante ; décor : Agneau mystique et Triangle sur des nuées sur le pied, cœur enflammé et Tables de la Loi sur le nœud, pampre et épis sur le haut de la tige sous la monstrance, nuées et têtes d’ange autour de la monstrance, croix sommitale à cabochons repoussés ; h = 62 ; poinçon de maître (sur la bordure du pied) ; poinçon de 1er titre de l’argent et garantie après 1838 (bordure du pied, rayon) ; Lyon : Favier Frères ; 19e siècle

    BANNIERE DE PROCESSION : VIERGE A L’ENFANT, IMMACULEE CONCEPTION

    Soie : Gros de Tours moiré, médaillon central en toile peinte entouré d’un galon en dentelle de fil métal doré, lambrequins soulignés de broderie avec lame lisse, lame guillochée et paillons dorés ; 19e siècle

    CROIX DE PROCESSION

    Bronze doré sur hampe en bois ; décor : extrémités fleuronnées, croisée rayonnante ; 19e siècle

    CROIX : CHRIST EN CROIX

    Bois (?) peint, perizonium doré ; 19e siècle ( ?)

    BUSTE-RELIQUAIRE : SAINT MARTIN

    Socle en bois, buste en plâtre (?) doré (repeint), yeux en verre ; 19e siècle

    Linges et garnitures liturgiques

    TOUR D’AUTEL

    Tulle brodé de lames lisses et lames guillochées dorées ; décor floral et ostensoirs ; très mauvais état ; 19e siècle

    CONOPEE (?)

    Soie : taffetas crème rebrodé de petites étoiles en broderie de cannetille dorée et paillettes, franges dorées en petits cordonnets sur les trois côtés de chaque panneau, petits anneaux de préhension dans la partie supérieure ; h = 83, la = 79 ; 19e siècle

    PALE (Fig. 4)

    Lin, 19e siècle

    PAVILLON DE CIBOIRE

    Soie : taffetas moiré beige brodé de soie polychrome (point passé empiétant), franges dorées ; décor : ancre sur bouquet de violettes, IHS sous une couronne ; 19e siècle

    Vêtements religieux

    CHAPE

    Drap d’or (fond), drap d’or à décor de trames supplémentaires en soie polychrome, fil métal argent et lame dorée, application de broderie aux fils argent et doré sur fort rembourrage au carton (Pélican), galon en fil argent tissé ; fond : quatre-feuilles remeublés de motifs végétaux stylisés. Chaperon : Pélican Mystique entouré d’un rinceau de roses, bandes : rinceau de roses ; 19e siècle

    CHAPE noire

    Soie : damas de satin, galons tissés en noir et blanc, franges en cordonnet noir et blanc ; les bandes et le chaperon sont faits dans un damas différent de celui du fond ; décor : motifs floraux dans les deux cas ; 19e siècle

    CHAPE violette

    Soie : gros de Tours moiré (dos), satin (chaperon, bandes), galon jaune en broderie mécanique, décor du chaperon en broderie à la machine Cornély ; décor : IHS dans couronne d’épines entourée de fleurs ; limite 19e siècle 20e siècle

    CHAPE blanche, chaperon rouge

    Soie : petit façonné damassé fond satin ; chaperon et bandes en velours coupé grenat à décor de broderie d’applique à la machine Cornély ; décor : IHS dans quadrilobe entouré de tiges de pampre ; 20e siècle

    CHAPE noire

    Coton (?) noir : gaufré à chaud ; galon tissé en fil métal et lame argent, franges en fil argent (torsades) ; décor floral ; 19e siècle

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ornement blanc)

    Soie : petit façonné damassé fond cannelé, orfrois délimités par un galon tissé en soie polychrome, décor de la croix brodé à la machine Cornély ; décor : orfroi : IHS dans un quadrilobe, fleurs de chardons (à la croisée), fond de la chasuble : réseau de quadrilobes et de carrés sur la pointe ; 20e siècle

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ornement rouge)

    Soie : petit façonné damassé à fond satin, galon en fils doré tissé, décor à la croisé en paillons et broderie de fils dorés sur rembourrage carton ; décor : IHS dans croix rayonnante ; fond : quatre-feuilles remeublés de motifs floraux ; 20e siècle ( ?)

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, BOURSE DE CORPORAL (ornement violet)

    Soie : petit façonné damassé fond satin et décor de médaillons appliqués en canevas broderie au ½ point de croix ; décor : fond : quadrilobes à motif de croix ; croix dessinée par des médaillons en canevas à motif de croix et IHS ; 20e siècle

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ornement noir)

    Soie : petit façonné fond gros de Tours, décor à la machine Cornély ; décor floral sur le fond, orfrois délimités par un galon tissé crème, rinceau fleuri, IHS à la croisée ; limite 19e siècle 20e siècle

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ornement doré) (Fig. 3)

    Drap d’or, décor de broderie aux fils d’or sur carton et paillons ; galon tissé en fils dorés ; décor : IHS sur gloire rayonnante ; limite 19e siècle 20e siècle

    CHASUBLE, VOILE DE CALICE, ETOLE, MANIPULE, BOURSE DE CORPORAL (ornement blanc)

    Soie : damas fond satin et cannelé (fond), façonné à décor de trames supplémentaires en soie polychrome à liages repris (orfrois), galons tissés en soie jaune ; décor floral pour le fond ; rinceau de roses et de palmettes pour les orfrois, Agneau mystique à la croisée ; 2e moitié 19e siècle

    CHASUBLE, BOURSE DE CORPORAL (ornement noir)

    Soie : taffetas, galons en soie crème tissé ; 18e siècle (?)

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, VOILE DE CALICE, BOURSE DE CORPORAL (ornement noir)

    Soie : petit façonné damassé fond satin, décor brodé en gris, noir et blanc à la machine Cornély (croisée) ; sur le fond décor de quadrilobes contenant des motifs végétaux stylisés, IHS dans un quadrilobe cantonné de fleurs de chardons (croisée) ; 20e siècle

    CHASUBLE, ETOLE (ornement blanc)

    Soie crème : petit façonné damassé fond satin, galon tissé en soie marron et jaune ; couronne végétale en fil doré brodé rapporté à la croisé ; décor d’application en relief (Agneau), à la croisé : Agneau mystique entouré d’une couronne de trèfles ; fond : quadrilobes à motifs végétaux stylisés cruciformes ; 20e siècle

    CHASUBLE, ETOLE, MANIPULE, BOURSE DE CORPORAL (ornement blanc)

    Soie : petit façonné damassé fond satin, orfrois délimités par un galon tissé en soie jaune et marron, décor brodé à la Cornély ; décor : rinceau fleuri et IHS sur une croix à la croisée ; limite 19e siècle 20e siècle

    VOILE HUMERAL

    Soie crème : satin à décor brodé à la machine Cornély ; décor de rinceaux fleuris ; limite 19e 20e siècle

    Sculptures

    STATUE : SAINTE THERESE DE LISIEUX

    Plâtre polychrome ; cachet de l’œuvre de Sainte Thérèse déposé (côté gauche) ; fin 19e siècle

    STATUE : SAINT ANTOINE DE PADOUE

    Plâtre polychrome ; donné en 1899 par E. Marcellin

    STATUE : BIENHEUREUSE JEANNE D’ARC

    Plâtre polychrome ; fin 19e siècle

    STATUES : SAINT JOSEPH, SAINT PIERRE

    Terre cuite (?) dorée et peinte ; 1875

    Peinture, arts graphiques

    ESTAMPE : CHEMIN DE CROIX

    Chromolithographie ; Desgodets Editeur, 79 Bt St-Germain Paris ; Imp. Becquet à Paris ; 19e siècle

  • Transcriptions des rapports des curés de Sausses des 23 janvier 1833 et 25 novembre 1836.

    1833, 23 janvier. Sausses - . Rapport sur l’état de l’église paroissiale adressé par le curé Roux à l’évêque de Digne.

    A.D. Alpes-de-Haute-Provence, 2 V 65

    Monseigneur,

    Je m’empresse de vous addresser sans délai l’état de ma parroisse que vous demandés.

    1° Sur l’église, je vous dirai que le confessional, la chaire, les fonts baptismaux sont en règle. Il n’y a point de chapelle rurale. Les pierres d’autel sont canoniques, m’en étant procuré dernièrement de neuves. Les murs de l’église sont solides, le matériel ne manque pas, ainsi que la propreté.

    2° Pour la sacristie, les ornements sont abondants, décents et pour le pays riches. Il en est de même des linges. Pour les vases sacrés, ils sont tous en bon état, ainsi que les vases des saintes huiles.

    3° Quant au presbitère, on vient d’y faire les réparations les plus urgentes. On a promis au printems de réparer le toit, moyennant quoi le logement sera en bon état.

    4° Le cimetière est clos et fermé.

    5° Les registres sont faits à double. Au secrétariat de l’évêché on manquait du registre de 1813, que j’ai envoyé depuis quelques mois.

    6° Pour les processions, le premier dimanche de chaque mois on la fait après vêpres en chantant les litanies de la Sainte Vierge, à l’imitation de la parroisse d’Entrevaux chef-lieu du canton. De plus on fait la procession les fêtes des patrons, le jour de l’Ascension, en chantant l’himne du jour et les autres processions commandées par l’ordo.

    7° Pour les bénédictions, on n’en donne point d’autres que celles commandées par les ordonnances.

    8° Il n’y a point de messes fondées. L’usage est que toutes les semaines de carême on chante une messe de requiem pour le repos des âmes du purgatoire. On possède une relique enchâssée dans un bras que le célébrant porte à la main aux processions patronales.

    9° Pour le rosaire, le scapulaire et la via crucis, on récite le rosaire les grandes fêtes de l’année et tous les dimanches, on récite le chapelet après la messe, après vêpres et le soir après la prière, ce qui fait que tous les dimanches on récite la totalité du rosaire. De plus, en carême et le samedi pendant la majeure partie de l’année on dit le chapelet. La dévotion du scapulaire est peu connue. La via crucis est établie et fréquentée.

    10° Pour les abus, quelques-uns de mes parroissiens se permettent de voyager le dimanche et s’exposent à ne pas sanctifier ces saints jours comme il faut. Un autre abus est que les femmes et les filles se réunissent le soir dans une étable pour filler et que quelquefois les garçons s’y introduisent. La difficulté d’abolir cet abus qu’on appelle la veillée est que les gens sont ici très pauvres et manquent de bois pour se chauffer à la maison.

    11° Le catéchisme se fait suivant les ordonnances, mais vous me permettrés d’observer à Votre Grandeur que le changement si fréquent de catéchisme déplaît beaucoup dans ce village, que les parents s’en autorisent pour ne pas l’enseigner aux enfants en disant que maintenant on fait un autre catéchisme. Le dernier évêque de Glandèves, Mgr Desportes, qui avait établi le catéchisme de Reins, sa patrie, fut obligé d’en revenir bientôt à celui de Lion, qui est le plus clair et le plus à portée de ces pays simples et ignorants. Excusés mon hardiesse et veuillés bien ne voir dans ces paroles que le désir d’être plus utile aux ignorants dont le nombre est si grand dans ces campagnes.

    Daignés agréer, Monseigneur, ce nouveau témoignage de respect, d’attachement et d’obéissance avec lequel j’ai l’honneur d’être, de Votre Grandeur, votre très humble et tout dévoué serviteur,

    Roux.

    1836, 25 novembre. Sausses. – Rapport sur l’état de la paroisse de Sausses adressé par le curé Roux.

    A.D. Alpes-de-Haute-Provence, 2 V 65

    Monsieur le curé,

    Je m’empresse de rédiger le rapport que Sa Grandeur demande. Le voici :

    1° Le sol de mon église est humide après de longues pluies, cette humidité provient de ce que le terrain extérieur est plus haut que le sol et qu’on néglige souvent de creuser la fosse qui sépare l’église du terrain dont on vient de parler.

    2° Les murs, le mobilier, la chaire, les fonts baptismaux et le confessional sont en bon état.

    3° L’église a deux autels, leur mobilier est dans un état décent.

    4° Les registres exactement tenus et sans lacune remontent jusqu’à l’an 1803 et contiennent tous les actes postérieurs à cette datte. En outre, on possède de notes imparfaites rédigées par Mr le chanoine de Montblanc, qui gouvernait alors clandestinement cette parroisse, elles remontent jusqu’à l’année 1797 inclusivement.

    5° Le cimetière est clos et bien fermé.

    6° Le presbitère est peu commode et sans mobilier, souvent il est mal entretenu.

    7° Pour les coutumes de ma parroisse, je les avais fait approuver à Entrevaux par Sa Grandeur, nos usages imitant beaucoup ceux de la parroisse d’Entrevaux, chef-lieu du canton.

    Après avoir satisfait aux différents articles contenus dans la lettre de Monseigneur, il ne reste qu’à me dire, Monsieur le curé, votre très humble et affectioné serviteur,

    Roux.

  • Transcription de l'Inventaire du 15 février 1906

    1906, 15 février. Sausses. – Inventaire du mobilier de l’église paroissiale.

    Original, pièce 9 p., A.D. Alpes-de-Haute-Provence, 1 V 65.

    Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Sausses

    dressé en exécution de l’article 3 de la loi du 9 décembre 1905 par Joseph Raybaud receveur des domaines à Entrevaux, en présence de Jules Pèbre, président du bureau des marguilliers, et de mr le curé

    Dans la nef :

    1 à droite huit bancs bois blanc 16,00

    2 statue de saint Antoine de Padoue en plâtre colorié de 80 cm de hauteur 30,00 Donnée par le chanoine Brusc, curé de Mane

    3 Buste de saint Martin en bois doré, 35 cm de hauteur 10,00 Donné par le docteur Marcellin

    4 Statue de Jésus (Sacré Cœur) en plâtre colorié, h. 55 cm Donné par le docteur Marcellin

    5 Tableau, cadre bois doré, « l ‘Adoration des bergers » 5000,00 Déposé dans l’église par le docteur Marcellin

    6 A gauche buste en bois doré représentant saint Blaise 20,00

    7 Buste en bois doré représentant saint Pons 20,00

    8 Statue en carton, h. 55 cm 20,00

    9 Sur l’autel de la Vierge, dont le tabernacle est vide, Christ, bois et cuivre, h. 15 cm 4,00

    10 Six chandeliers cuivre et zinc, h. 140 cm 12,00

    11 Deux petits chandeliers en cuivre, h. 30 cm, en très mauvais état 0,50

    12 Garniture d’autel en dentelle 10,00

    13 Couvre-nappe d’autel 2,00

    14 Contre le mur grand tableau « Joseph reconnu par ses frères », cadre bois sculpté Déposé dans l’église par mgr de Montblanc archevêque de Tours

    15 Huit bancs ordinaires bois blanc 16,00

    16 Christ h. 55 cm bois et plâtre contre le mur 10,00

    Dans le choeur :

    17 Quatre bancs sans dossier bois blanc 4,00

    18 Grand tableau cadre bois ordinaire, « Notre Seigneur chez Simon » du Pérugin 5000,00 Déposé dans l’église par mgr de Montblanc

    19 Deux statues en plâtre doré encadrant le maître-autel, saint Joseph et saint Pierre, h. 100 cm 60,00 Saint Pierre a été donné par le docteur Marcellin, saint Joseph par le chanoine Tronc d’Entrevaux

    20 Deux petits fanaux 4,00 Donnés par le docteur Marcellin

    21 Sur le maître-autel, tableau, cadre doré, « le sommeil de l’enfant Jésus » de melle Huaur 500,00

    22 Grand Christ en cuivre, h. 100 cm 20,00

    23 Six chandeliers, h. 1,35 m 30,00

    24 Quatre petits chandeliers cuivre, h. 12 cm 4,00

    25 Tabernacle, ne renferme que le ciboire pied cuivre, coupe cuivre doré 10,00

    26 Garniture d’autel avec nappe 10,00

    27 Couvre-nappe d’autel 2,00

    28 Au pied de l’autel, deux petits tapis 6,00 Appartiennent au curé

    29 Clochette 0,50

    Dans la nef et le chœur :

    30 Quatorze tableaux du Chemin de croix 42,00 Donnés par le docteur Marcellin

    31 Lustre à huit lampes en mauvais état 30,00 Donné par le docteur Marcellin

    32 Lampe du Saint Sacrement en cuivre 15,00 Donnée par le docteur Marcellin

    33 Dans les fonts baptismaux trois ampoules en argent dans un écrin contenant les saintes huiles 18,00

    34 Plat pour quêter en cuivre 2,00

    Dans les placards situés au fond du choeur :

    35 bénitier portatif en cuivre avec goupillon 10,00

    35bis Trois tapis et deux canons 36,00

    36 Objets appartenant à un groupe de jeunes filles de Sausses :

    Vingt … ordinaires

    Douze bouquets fleurs artificielles

    20,00

    24,00

    36bis Dans le mur contre le maître-autel, deux candélabres à 4 lumières en cuivre en très mauvais état 1,00

    Dans la sacristie :

    37 Crédence en noyer 150,00

    38 Dans la crédence trois chapes, une blanche, une noire, une dorée 30,00 La chape noire a été donnée par le chanoine Marcellin à Digne, la blanche par le docteur de Montblanc

    39 Six chasubles blanches avec 35 accessoires c’est-à-dire … bourse, étole, voile, manipule 60,00 Une donnée par le docteur Marcellin à Sausses, une autre par le docteur Marcellin à Marseille, une autre par Marcellin Richerme à Marseille

    40 Trois chasubles blanches avec accessoires en mauvais état 0 Une appartient au docteur Marcellin, une autre a été donnée par le docteur de Montblanc

    41 Trois chasubles rouges avec accessoires en mauvais état 24,00 Une appartient au docteur Marcellin de Marseille

    42 Deux chasubles vertes avec accessoires 80,00

    43 Deux chasubles violettes 80,00 Une donnée par mgr de Montblanc, une autre par mr Marcellin à Sausses, les deux dernières par la famille de Montblanc

    44 Deux chasubles noires, dont une en mauvais état, avec accessoires 30,00

    45 Une chasuble dorée avec accessoires 60,00

    46 Une chasuble blanche avec dalmatique blanche 60,00

    47 Dais avec accessoires 30,00

    48 Six aubes en tulle 24,00

    49 Six kilos de cire 18,00

    50 Dix pentes pour ais 10,00

    51 Quatre costumes pour enfants de chœur 12,00

    52 Un surplis 3,00

    53 Une pente dorée 10,00 Appartient au docteur Marcellin

    54 Dix nappes d’autel 30,00

    55 Vingt-quatre amicts 30,00

    56 Vingt-quatre corporaux 15,00

    57 Vingt-quatre purificatoires 10,00

    58 Vingt-quatre manuterges 8,00

    59 Huit palles 2,00

    60 Deux calices cuivre argenté 20,00 Un donné par le chanoine de Montblanc

    61 Un ostensoir en cuivre avec custode 20,00

    62 Custode en argent 5,00

    62bis Navette en cuivre 4,00

    63 Encensoir en cuivre 3,00

    64 Niche mobile en bois blanc 5,00

    65 Fauteuil en mauvais état 4,00

    66 Deux chaises 4,00

    67 Prie-Dieu en noyer 4,00

    68 Bannière blanche 10,00 Donnée par mr Richerme à Marseille

    69 Petite armoire en noyer ordinaire 5,00

    70 Trois missels dont deux en mauvais état 15,00

    71 Croix pour processions cuivre et bois 10,00

    72 Supports pour dais et bannière 2,00

    73 Trois petits tableaux sans valeur 0,50

    Biens de l’Etat, des départements et des communes dont la fabrique n’a que la jouissance

    1 L’église est située au lieu-dit Saint-Pons, section D n° 424, sa superficie est de 136 m². Elle appartient à la commune. Elle a été construite par elle avant la Révolution. Ce n’était alors qu’une simple chapelle. Elle a été agrandie en 1804 aux frais de la population 300,00

    2 L’église est surmontée d’un clocheton

    3 Dans ce clocheton se trouvent deux cloches ayant l’une 1 m de hauteur, l’autre 35 cm environ La grande a été donnée par mr Maurin ancien curé à Sausses

    4 Les tribunes avec balustrade en bois

    5 Fonts baptismaux Achetés par la fabrique

    6 Confessionnal en noyer fixé au mur Appartient à la fabrique

    7 Autel de la sainte Vierge en marbre blanc à gauche Donné par le docteur Marcellin

    8 Balustrade en fonte qui sépare la nef du chœur Achetée par la fabrique ; les escaliers devant le chœur appartiennent au docteur Marcellin

    9 Chaire en noyer Appartient à la fabrique

    10 Maître-autel en marbre Donné par le docteur Marcellin

    11 Le pavement en briques du chœur Donné par le docteur Marcellin

    12 Deux bancs bois blanc et noyer fixés au mur formant stalles Appartiennent à la fabrique

    13 trois fenêtres ogivales

    14 Vitraux en couleur Donnés par le docteur Marcellin

    15 Bénitier en marbre fixé dans le sol à l’entrée Appartient à la fabrique

    16 Porte d’entrée en bois blanc

    17 Au fonds du chœur deux placards dans le mur

    18 La sacristie se trouve derrière le maître-autel. Elle mesure 8 m²

    Le presbytère est situé à côté de l’église paroissiale, section D n0 15. Il a une superficie de 86 centiares. Il a été construit par la commune avant la Révolution et lui appartient encore. Le sol a une valeur de 172 francs.

    La construction se compose d’un étage sur un rez-de-chaussée, à trois pièces chacun. Au dessous du rez-de-chaussée se trouvent les caves. Tous les meubles appartiennent au curé.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Correspondance et rapports des curés doyens à l'évêché (doyennés de Peyruis à Volonne). 1838-1905.. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 65.

    Rapports sur l'état de la paroisse du curé de Sausses des 23 janvier 1833 et 25 novembre 1836.
  • Inventaire du mobilier de l'église paroissiale de Sausses par les membres de la fabrique. 3 janvier 1847. Archives paroissiales, Sausses : non coté.

    Les membres de la fabrique ont procédé à l'inventaire du mobilier de l'église de Sausses : ... une pâle en perles donnée par la famille de Montblanc....trois voiles pour la bénédiction du St-Sacrement dont un en soie brodée, donné par Monsieur Paulin de Montblanc...deux calices en argent, un ciboire et un ostensoir id., plus une petite boite pour porter le St viatique aux malades, trois tableaux donnés par la famille de Montblanc, le buste de St-Pons et St-Blaise patrons de la paroisse, celui de St Martin , donné par Mgr de Montblanc plus l'image de la Vierge.
  • Paroisse de la commune de Sausses. Registre de la marguillerie. 2e moitié 19e siècle. Archives paroissiales : non coté.

    Dépenses de 1857.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visites pastorales des 22 juin 1858, 10 septembre 1870, 24 novembre 1876.
  • Registre des délibérations et actes du conseil de fabrique et du bureau des marguilliers de la paroisse de Sausses. N°3 depuis 1875. Archives paroissiales, Sausses : non coté.

  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, 1884 - 1891. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 93

    Visite pastorale du 28 octobre 1891.
  • Inventaire des objets mobiliers et des archives de la fabrique de la paroisse de Sausses diocèse de Digne. Vers 1899. Archives paroissiales, Sausses : non coté.

  • Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Sausses, dressé en exécution de l'art. 3 de la loi du 9 décembre 1905. 15 février 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65.

    Inventaire du 15 février 1906.
  • Inventaire des objets mobiliers et des archives de la fabrique de la paroisse de Sausses diocèse de Digne. 1919. Archives paroissiales, Sausses : non coté.

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna - Pelletier Olivia