Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Martin

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin

Dossier IM04002752 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Aire d'étude et canton Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var - Allos-Colmars
Localisation Commune : Colmars

Dans la visite pastorale de 1698, l'évêque mentionne "deux calices marqués aux armes du Sr Eyssautier, sy devant prieur". Au moins un des deux calices serait aujourd'hui en des mains privées à Clignon.

Dans la visite de 1746, deux autels sont mentionnés qui n'existent plus aujourd'hui : autel de saint Yves et autel de sainte Catherine ; pour ce dernier on peut cependant envisager qu'il s'agit de celui placé sous le retable encore conservé figurant trois saints dont sainte Catherine.

Dans la visite pastorale de 1858, sont mentionnés cinq tableaux : "dont un de maître en bon état, un 4e mal réparé, un 5e gâté par l'humidité" ; mais également trois calices en argent coupe dorée, deux ciboires "dont l'un grand et l'autre petit, en argent, propres", deux ostensoirs "dont l'un richer, en argent", une custode "en argent, doré, très propre". En 1865, cette fois six tableaux sont mentionnés : "dont un de maître et précieux, un seul demande à être remplacé". En 1876, toujours le même nombre de tableaux, mais celui attribué à "un maître" est décrit : il s'agit de celui de la sainte Vierge (de la donation du Rosaire).

Dans la visite pastorale de 1869, le vicaire général recense "6 autels dont 3 en marbre" un peu plus loin dans la rubrique "acquisitions faites depuis la dernière visite" (donc depuis 1865), les 3 autels en marbre sont cités. Dans ces acquisitions sont également mentionnés : un statue de Jésus Enfant, un lustre pour l'autel saint Jean, un vase pour l'eau bénite argenté.

La visite pastorale de 1876 mentionne un nombre conséquent d'acquisitions depuis la dernière visite de 1873 : concernant les deux cloches : " la petite qui avait été cassée a été remplacée par une plus grande en 1876". Elle mentionne également deux bannières de procession : "achetées en 1874 dont une belle blanche et l'autre rouge, les anciennes n'étaient plus que des chiffons". Ou encore "une couronne en métal doré ou diadème pour la statue de la sainte Vierge.

En 1877, la fabrique de l'église paroissiale acquiert un "bel orgue harmonium au prix de huit cents francs" grâce au legs d'Elisabeth Blanc.

Dans les comptes de fabrique, on trouve mention en 1855 de l'achat d'un ostensoir.

En 1989, plusieurs restaurations sont lancées : l'autel saint Jean-Baptiste (Référence : IM04002725) ainsi que le tableau au-dessus de cet autel : Le Baptême du Christ (Référence : IM04002727). La même année, les bancs sont remplacés. En 2008, le chemin de croix est également restauré.

Dans l'Inventaire de 1906, six autels sont mentionnés "dont trois en marbre blanc et deux (ceux situés dans la nef centrale) avec retable en bois sculpté". Aujourd'hui on compte toujours bien trois autels en pierre ou plâtre (dont un non étudié) et trois autels en bois (dont un non étudié).

Annexes

  • Liste du mobilier étudié de l'église paroissiale Saint-Martin de Colmars

    Verrière

    - verrière à personnage : Vierge dite de l'Immaculée conception, Christ dit du Sacré-Coeur (IM04002726)

    Meubles religieux

    - ensemble du maître-autel : autel, deux gradins d'autel, tabernacle (IM04002724)

    - ensemble de l'autel secondaire des Ames du Purgatoire : autel, deux gradins d'autel, tabernacle et tableau d'autel : Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de la délivrance des âmes du purgatoire (IM04002717 et IM04002728)

    - ensemble de l'autel secondaire du Baptême du Christ : autel, deux gradins d'autel, tabernacle, retable et tableau d'autel (IM04002725, IM04002727, IM04002827, IM04002828)

    - ensemble de l'autel secondaire de Notre-Dame-des-Grâces et de la sainte Trinité : autel, deux gradins d'autel, tabernacle, tableau d'autel : Notre-Dame-des-Grâces et la sainte Trinité (IM04002730 et IM04002731)

    - retable et tableau d'autel : Donation du Rosaire (IM04002714 et IM04002715)

    - retable et tableau d'autel : sainte Catherine d'Alexandrie, sainte Barbe et saint Blaise (IM04002713)

    - retable et tableau d'autel : saint Jean et saint André accompagnés de la sainte Trinité (IM04002712)

    - fonts baptismaux (IM04002721)

    - bénitier (IM04002722)

    - chaire à prêcher (IM04002723)

    - ensemble de trois bancs-coffres de fidèles (bancs d'oeuvre ou de confrérie ?) (IM04002741)

    - ensemble de vingt stalles (IM04002615)

    - meuble de sacristie - chasublier (IM04002743)

    Objets religieux

    - garniture d'autel composée de dix chandeliers d'autel et d'une croix d'autel (IM04002756)

    - pupitre-thabor (IM04002745)

    - ensemble calice et patène (IM04002298)

    - ensemble calice et patène dans une boîte de calice (IM04002754)

    - ensemble calice et patène dans une boîte de calice (IM04000307)

    - ciboire (IM04002299)

    - ostensoir-soleil (IM04002300)

    - ostensoir-soleil (IM04002492)

    - patène (IM04002755)

    - plat à quêter : grappe mystique (IM04002499)

    - ensemble de dix-sept santons (IM04002304)

    - thabor (IM04002742)

    - croix de procession : Christ en croix (IM04002747)

    - croix de procession : Christ en croix (IM04002748)

    - croix de procession : Christ en croix (IM04002749)

    - paire de lanternes de procession (IM04002729)

    - croix : Christ en croix (IM04002750)

    - croix : Christ en croix (IM04002751)

    - croix : Christ en croix (IM04002762)

    - statue-reliquaire (socle-reliquaire, petite nature) : saint Martin (IM04002720)

    - statue-reliquaire (socle-reliquaire, petite nature) : saint Jean Baptiste (IM04002719)

    Vêtements religieux et linges liturgiques

    - ornement doré : chape, chasuble, étole, manipule, voile de calice (IM04002757)

    - ornement noir : chape, chasuble, étole, manipule, voile de calice, bourse de corporal (IM04002760)

    - ornement vert : chasuble, étole, manipule, voile de calice (IM04002317)

    - ornement blanc : chasuble (IM04002758)

    - drap mortuaire (IM04002761)

    Sculpture

    - statue : ange lampadophore (IM04002318)

    - statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant (IM04002716)

    - statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant (IM04002732)

    - Statue (petite nature) : saint Antoine et l'Enfant (IM04002733)

    - statue (petite nature) : Vierge dite Notre-Dame-de-Lourdes (IM04002734)

    - paire de statues (grandeur nature) : saint Pierre et saint Paul (IM04002736)

    - paire de statues (grandeur nature) : anges (IM04002735)

    Peinture, arts graphiques

    - cadre et tableau : saint Martin (IM04002718)

    - cadre et tableau : Assomption (IM04002739)

    - tableau : saint Joseph et l'Enfant (IM04002738)

    - tableau : Vierge à l'Enfant avec saint Jean-Baptiste (IM04002740)

    - tableau : saint Paul (IM04002737)

    Divers

    - buffet bas (IM04002744)

    - poële de chauffage (IM04002746)

  • Liste du mobilier non étudié de l'église paroissiale Saint-Martin de Colmars

    Mobilier monumental

    - plaque commémorative de la guerre de 1914-1918, paroisse de Colmars, « émaillerie Françoise », Lyon, iconographie : soldat au pied du Christ du Sacré-Cœur, dimensions : h = 82, la = 42

    Meubles religieux

    - autel du Sacré-Cœur (autel, 3 gradins d’autel, tabernacle), calcaire, précédé d’un emmarchement à 2 degrés, dimensions : la= 177,5, h = 185, pr = 113, 1ère moitié 20e siècle ( ?)

    - autel, bois, dimensions : h = 101, la = 192, pr = 81, 2e moitié 19e siècle

    - confessionnal, deux loges, pin, dimensions : h = 198, la = 190, 2e moitié 19e siècle

    - bénitier, structure de métal, vasque en fausse pierre, h = 100, 2e moitié 20e siècle

    - paire de lutrins, pin, 19e siècle, dimensions : h = 110, la = 57,5, pr = 72

    - paire de chaises d'église et fauteuils de célébrant, de style Louis XIII, chêne, garniture de velours rouge récente, dimensions (chaise) : h = 88,5, la (assise) = 47, pr (assise) = 42,5 ; dimensions (fauteuils) : h = 94,4, la = 55, pr = 48, 19e siècle

    - paire de chaises d'église, pin, garniture de velours rouge récente, dimensions : h = 92,5, la (assise) = 43, pr (assise) = 41, 19e siècle

    - paire de prie-dieu, chêne, garniture de velours rouge récente, dimensions : h = 86, la (assise) = 45, pr (assise) = 43, 19e siècle

    - prie-dieu, poirier noirci, garniture de velours rouge, dimensions : h = 87, la (assise) = 47, pr (assise) = 41, 2e motiié 19e siècle (cf. Fig. 02)

    - paire de lustres d'église, bronze et cristal, deux couronnes de lumières concentriques (deux fois huit lumières), dimensions non prises (cf. Fig. 03)

    Objets religieux

    - canons d’autel : en trois éléments, de style néogothique, cadre bois, dimensions : h = 31 ; la = 46 (du plus grand), transcriptioin inscription : publié par Mayoux Honoré & Cie rue des Francs-Bourgeois, 26, à Paris, n°1, 19e siècle

    - canon d’autel en trois éléments, style néogothique, Bouasse-Lebel et Massin, IMPrs EDITrs / 131 / 29, R. St Sulpice, Paris

    - ensemble de quatre chandeliers d’autel (chandeliers à broche, binet rajouté ultérieurement), bronze (croix émaillée vert), dimensions : h = 50, la (pied)= 15,5, d (bobèche) = 13,5, 19e siècle

    - ensemble de 4 chandeliers d’autel (sur l’autel de la Ste Famille), chandeliers à broche, pied triangulaire, dimensions : h = 58,5, la (pied) = 21,5, la (bobèche) = 13, 2e moitié 19e siècle

    - ensemble de douze chandeliers d’autel, chandeliers à broche, (sur autel du Baptême du Christ et autel de st Jean et st André), de style néogothique, sur chaque face : Christ portant le Sacré Cœur, Vierge, saint Joseph, dimensions : h = 55,5, la (pied) = 17,5, d (bobèche) = 15,5, 19e siècle

    - paire de chandeliers d’acolyte, à broche, bronze, dimensions : h (sans la broche) = 55, la (pied) = 17, 2e motiité 19e siècle

    - paire de chandeliers à cinq branches, à binet, bronze, dimensions : h = 41,5, la = 40, la (pied) = 16, 2e moitié 19e siècle

    - chandelier à sept branches, à binet, bronze, dimensions : h = 48, la = 55, la (pied) = 19, 2e moitié 19e siècle

    - paire de flambeaux, à binet, bronze, dimensions : h = 31,5, d (pied)= 12, d (bobèche) = 10, 19e siècle

    - paire de flambeaux, bronze, dimensions : h = 37,5, la (pied) = 14,5, d (bobèche) = 10, 19e siècle

    - garniture d’autel : quatre chandeliers d’autel (chandeliers à broche) et croix d’autel, bronze, dimensions : h = 49,5, la (pied) = 17,5, d (bobèche) = 15,5 ; h (croix ) = 66, 19e siècle

    - croix d’autel, bronze, pied triangulaire, dimensions : h = 78, fin 19e siècle

    - Pupître-thabor, bronze : décor gravé sur le pupître, peint sur les côtés, colombes accotant une croix à l’intersection de laquelle se trouve un cœur, dans rinceau de feuilles d’acanthe (idem sur 3 côtés, arrière vide), surmonté de deux registres de bandes perlées, et d’un autre alternant feuilles de vignes et pomme de pin, dimensions : h (fermé) = 19,5, la = 29,5, pr = 29,5, 19e siècle

    - calice bronze, coupe en argent doré : un poinçon : tête de minerve, garantie et titre de l’argent depuis 1838, 1e moitié XXe : dimensions : H= 19,5 ; D (pied) : 12 ; D (coupe) : 9,5,2e moitié 19e siècle

    - patène, argent doré, décor gravé sous le pied : croix, deux poinçons (insculpés sous le rebord) : tête de minerve idem, poinçon : dans losange, « L motif (comme gros point écrasé, central) G » (Louis GILLE et Cie), entre 1889 et 1927

    - dans boîte cylindrique en carton (noir ext, rouge intérieur) :

    - calice, argent doré, décor gravé sur le pied : croix avec gloire, 2 poinçons insculpés à la fois sur la coupe et sur la bordure du pied : tête de Minerve, titre et garantie de l’argent, paris et département, 2 sous le menton, depuis 1838 ; poinçon de maître : dans losange « N calice (ou chandelier, 3 « nœuds ») B », assez mal insculpé sur le calice : plus lisible sur la patène

    - patène, argent doré, décor gravé sous le pied : en cercles concentriques, depuis le centre : croix tréflée, rinceau de vigne et pampres, polylobe ; mêmes poinçons insculpés sous le rebord (au revers)

    - ensemble de deux burettes et plateau, bronze et verre, 2e moitié 19e siècle

    - encensoir et chaîne, métal, 1ère moitié 20e siècle ( ?), h = 26,5

    - encensoir bronze, 1ère moitié 20e siècle

    - navette à encens, et cuillère, métal, h = 8, la = 13, 1ère moitié 20e siècle ( ?)

    - navette et cuillère à encens, 1ère moitié 20e siècle

    - seau et goupillon, bronze (manche du goupillon en bois), dimensions : h = 23, d = 20, 2e moitié 19e siècle

    - chemin de croix, terre cuite, quatorze stations, dimensions : h = 120, la = 76 (dims approx), 2e moitié 19e siècle ( ?)

    - croix de procession et hampe en bois, dimensions : h = 42, la = 20,5, 1ère moitié 19e siècle

    - croix : christ en croix, bronze, dimensions : h = 37, la = 24, 2e moitié 19e siècle

    - ex-voto, marbre, « souvenir amical et reconnaissant à Monseigneur Llosa évêque d’Ajaccio, la famille Barbaroux, La paroisse de Colmars, 1884-1938-1966-1975 », dimensions : h = 39, la = 53

    - ex-voto marbre avec photographie en médaillon « à la mémoire de l’abbé Henri Daumas curé de Colmars de 1949 à 1942 – la paroisse reconnaissante », dimensions : h = 38, la = 53

    - ensemble de onze ex-voto de marbre dédiés à saint Jean-Baptiste, entre 1940 et 1964

    - trois ex-voto à la Vierge, marbre, 1940, 1944 1945

    - quatre ex-votos à saint Antoine, marbre, 1905 à 1943

    Sculpture

    - statue : Christ du Sacré-Cœur, « Doux cœur de Jésus / Soyez mon amour », plâtre, dimensions : h = 108, la (socle) = 30, pr = 26 (cf. Fig 04)

    - statue : sainte Thérèse, plâtre, dimensions : h = 125, la (socle) = 36,5, pr = 40

    - statue : saint Joseph et l’Enfant, plâtre, dimensions : h = 125, la = 35, pr = 30, 19e siècle

    - statue : sainte Rita de Cascia, plâtre, monochrome, dimensions : h = 118, la = 37, pr = 37

    - statue (petite nature) : Notre-Dame de Lourdes, plâtre : polychrome, insc : gravée dans le socle : « PIERACCINI » insc écrite au crayon : « Madeleine Aillaud, 15 août 1908 », fissure importante, dims : h = 44, la (socle ) = 9,5, pr (socle) = 9

    Peinture, arts graphiques

    - tableau : sainte Christine, saint Martin, sainte Euphémie, inscription : Maffrey soldat 56eme, 20e siècle

    Vêtements religieux et linges liturgiques

    - Tour d’autel, drap d’or, transcription inscription : souvenir de 1e communion, 1913

    - Tour d’autel, drap d’or, 1ere moitié 20e siècle

    - bourse de corporal, 1ere moitié 20e siècle

    - conopée, drap d’or, 1ere moitié 20e siècle

    - devant d’autel, noir, 1ere moitié 20e siècle

    - ornement blanc, chasuble, étole, voile de calice, manipule, 2e moitié 19e siècle

    - ornement blanc : chasuble, voile de calice, étole, 2e moitié 19e siècle

    - ornement blanc : étole, manipule, 1ere moitié 20e siècle

    - ornement noir : chasuble, voile de calice, étole, manipule, velours, 2e moitié 19e siècle

    - ornement doré : chasuble, trois manipules, bourse de corporal, 1ère moitié 20e siècle

    - ornement vert : chasuble, étole, manipule, bourse de corporal, soie, 2e moitié 19e siècle (?) (cf. Fig. 05 et 06)

    - chape n°1 : drap d’or 1ere moitié 20e siècle (cf. Fig. 07)

    - chape n°2 : drap d’or, 1ere moitié 20e siècle (cf. Fig. 08)

    - chape n°3 : velours noir, 2e moitié 19e siècle (cf. Fig. 09)

    - chasuble rouge, 2e moitié 19e siècle

    - chasuble blanche, 2e moitié 19e siècle

    - chasuble verte, 2e moitié 19e siècle

    - chasuble noire, 2e moitié 20e siècle

    - chasuble blanche 2e moitié 19e siècle

    - étole noir 1ere moitié 20e siècle

    - étole rouge 1ere moitié 20e siècle,

    - deux étoles, drap d’or, 1ere moitié 20e siècle

    - manipule vert, 1ere moitié 20e siècle

    - manipule, drap d’or, 2e moitié 19e siècle

    Livre

    - missel romain 1852, Paris « Sum tibus societatis bibliopolarum catholicorum, liturgiae romanae editorum ». Litho. Christ en croix Imp.Alfred Chardon Jne r. racine 3. Paris / Paris. Chez CAMUS rue cassette, 20

    - missel romain 1874

    idophone

    - cloche, 1964

    - cloche, 1876

  • L'emplacement des autels dans l'église paroissiale Saint-Martin de Colmars

    Le maître-autel actuel date de 1869 mais sa position dans le choeur demeure constante au cours du temps puisqu'à plusieurs reprise les évêques le décrive comme "éloigné de la muraille en sorte que l'on puisse passer derrière" (visite de 1748).

    La visite pastorale de 1745 permet d'être la source d'une reconstitution des emplacements : jusque là les évêques mentionnaient les chapellenies et le mobilier associé, ici il procède à une description non seulement des autels mais de leur emplacement dans l'église, en voici la liste selon un parcours topographique dans l'édifice, en partant des emplacements actuels.

    Nef, deuxième travée, mur nord :

    Il commence par l'autel des Ames du Purgatoire qui se trouve "du côté de l'Evangile", soit au nord. C'est la première fois qu'il est mentionné dans une visite. Il est sans doute au même emplacement qu'aujourd'hui, soit dans la deuxième travée de la nef.

    Nef, quatrième travée, mur nord :

    Il poursuit par la "chapelle du st Rosaire" : cette chapelle contient autel, gradin, retable (datant du 1er quart du 18e siècle, mentionnés dans la visite de 1712) et tableau d'autel (commandé en 1641). Cette chapelle est, en 1745, localisée "dans la petite nef, près de la sacristie", soit dans la quatrième travée du bas-côté sud. Cet ensemble a par la suite été "transféré de la nef latérale à [la nef principale, à] côté de la chaire pour le garantir de l'humidité" (visite de 1876). Se trouve donc aujourd'hui à son ancien emplacement le retable de sainte Catherine, sainte Barbe et saint Blaise (IM04002713) dont nous parlons plus loin.

    Bas-côté sud, troisième travée, mur sud :

    "Plus bas dans la même nef", soit dans la troisième travée du bas-côté sud, se trouve "l'autel de saint jean l'Evangéliste" avec autel, gradins et retable. Le retable et tableau d'autel sont ceux conservés aujourd'hui au même endroit, figurant saint et saint André, mentionnés pour la première fois dans la visite de 1700.

    Au côté de cet autel, se trouve une niche où est conservé un buste de saint Jean-Baptiste.

    Bas-côté sud, deuxième travée, mur sud :

    Toujours "plus bas dans la même nef", soit cette fois dans la deuxième travée du bas-côté sud, se trouve l'autel de saint Yves et saint Fortunat. Cette titulature est aujourd'hui totalement absente des autels de l'église paroissiale, mais elle est mentionnée dès la visite de 1700, au même endroit : "dans la confrérie de saint Yves à la 3me chapelle nous avons vu un tableau représentant ce saint et st Fortunat avec une bordure de bois argenté et des armoiries au bas". Dans la visite de 1718, l'évêque mentionne toujours, dans la chapelle de saint Yves, un tableau du saint, un cadre de bois argenté. En 1745, se trouvent autel, gradins, tableau et retable "argentés". En 1768, l'évêque écrit qu'il est "en très mauvais état", que déjà son prédécesseur l'avait l'interdit, "nous avons exhorté et fortement recommandé à M le Maire et consuls ici présents de faire procéder à la réparation de l'autel de st Yves ; nous avons chargé le Sr Prieur d'y tenir la main et de nous donner conoissance de lad. réparation pour lever l'interdit quand elle sera faite". Il est toujours dans le même état en 1775. Dans la visite de 1785 cependant, l'évêque écrit que l'"on a commencé de [le] reparer, il reste encore sous l'interdit mais nous avons la confiance qu'il sera mis incessamment dans un état de décence, pour qu'il ne dépare plus la dignité de cette église".

    Cette travée est aujourd'hui occupée par l'autel secondaire du Baptême du Christ (IM04002725) dont l'autel date du 3e quart du 19e siècle mais le retable sans doute du 4e quart du 18e siècle, et le tableau peut-être de la 1ère moitié du 19e siècle.

    Bas-côté sud, première travée, mur sud :

    Dans la première travée du bas-côté sud, "le dernier de cette petite nef", se trouve, en 1745, l'autel de sainte Catherine. Le tableau et retable (IM04002713) sont ceux qui se trouvent aujourd'hui dans la quatrième travée du bas-côté ; ils datent sans doute du 4e quart du 17e siècle et sont mentionnés dès la visite de 1700. Aujourd'hui, l'emplacement est occupé par l'autel secondaire de Notre-Dame-des-Grâces et de la sainte Trinité (IM04002730). A noter cependant que cet ensemble est hétérogène : le tableau est moderne (1937), il a pris la place du retable de sainte Catherine, mais son couronnement est sans doute celui de ce dernier dont les éléments iconographiques et les dimensions correspondent. De plus, dans la visite de 1748, l'évêque préconise des modifications à l'autel qui doit "être retranché et mis de même largeur que celui du Rosaire", or l'autel date bien de 1777, il s'agit probablement de l'autel qui accompagnait de le retable de sainte Catherine, du moins à partir de 1777.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez. 1697-1707. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 17.

    Visites de 1698 et 1700
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1708-1723. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 18.

    Visites de 1708, 1712, 1718, 1723.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Senez, 1745-1753, 1764 à 1768, 1775, 1779 à 1781, 1785 à 1788. Registre tenu successivement par Louis Jacques François de Vocance (évêque de Senez de 1741 à1756), Antoine-Joseph D'Amat de Volx (évêque de Senez de 1757 à 1771), Étienne François Xavier des Michels de Champorcin (évêque de Senez de 1771 à 1773), Jean-Baptiste Charles Marie de Beauvais (évêque de Senez de 1774 à 1783), Sixte-Louis-Constance Ruffo (Roux) de Bonneval (évêque de Senez de 1783 à 1784), Jean-Joseph-Victor de Castellane-Adhémar (évêque de Senez de 1784 à 1788). Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 G 19

    Visites de 1745, 1768, 1775, 1785.
  • Etat des pièces en or et argent existantes dans la commune de Colmars inventoriées le 6 9bre 1792 et envoyées au district de Castellane. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 Q 87.

    1792. Inventaire des objets d'or et d'argent contenus dans les édifices religieux de la commune.
  • Procès-verbaux de visites pastorales, évêché de Digne, doyennés de Castellane, Colmars, Digne et Entrevaux, 1840 - 1879. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 2 V 87

    Visites du 20 novembre 1858, du 11 octobre 1865, du 26 octobre 1869, du 12 octobre 1876.
  • Comptes de la fabrique de l'église paroissiale de Colmars.1855-1897. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 061 1P2.

    Comptes de la fabrique, concernant les objets mobiliers : exercices de 1855 et 1897.
  • Extraits du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Colmars et autres documents concernant les réparations à faire à l'église paroissiale après son occupation pour l'approvisionnement du siège de cette Place de Colmars. 1816. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : E DEP 061 2M1.

    1816. Dans la pétition des fabriciens sont décrits précisément tous les dégâts causés par l'occupation et notamment sur l'intérieur de l'église et sur les objets mobiliers.
  • 25 février 1869
  • Délibération du 12 août 1877 où est mentionné l'achat d'un orgue harmonium par la fabrique grâce au lges d'Elisabeth Blanc (qui a légué un immeuble à la fabrique sous réserve de sa vente pour l'achat d'un orgue). Archives communales, Colmars
  • Inventaires des biens des fabriques des paroisses de l'arrondissement de Castellane dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905. 1906. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 1 V 65

    Direction générale des domaines. Inventaire des biens dépendant de la fabrique paroissiale de Colmars dressé le 2 janvier 1906.
Bibliographie
  • GEAN, Jacky, GIORDANENGO, Jean. A l'ombre du clocher. Histoire d'un pays entre Var et Verdon. Breil-sur-Roya : Les Editions du Cabri, 1997. 207 p. : ill.

    p.86
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Masson-Lautier Maïna